LA CHINE S’OPPOSE FERMEMENT A L’ENTREE PAR LA FORCE DES ETATS-UNIS DANS LE CONSULAT DE CHINE A HOUSTON

 

La Chine s'oppose fermement à l'entrée par la force des Etats-Unis dans le consulat général de Chine à Houston

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-25 à 21:30
 

BEIJING, 25 juillet (Xinhua) -- Le ministère chinois des Affaires étrangères a exprimé samedi son fort mécontentement et sa ferme opposition à l'entrée par la force d'agents américains des forces de l'ordre dans le consulat général de Chine à Houston.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/25/c_139240121.htm

 

 

Le monde peut encore tirer des enseignements des succès de la Chine dans la lutte contre le COVID-19 : The Lancet

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-25 à 02:18
 

LONDRES, 24 juillet (Xinhua) -- La Chine a largement mis sous contrôle le COVID-19, et le reste du monde peut encore tirer des enseignements des succès de ce pays dans la lutte contre le COVID-19, a estimé le journal médical The Lancet dans l'éditorial de sa dernière édition en date.

La réponse de la Chine démontre l'importance des capacités nationales de recherche et de santé publique, indique cet éditorial.

Les scientifiques chinois ont pu rapidement identifier le virus et partager à l'échelle internationale les données sur son séquençage génomique peu après l'apparition du COVID-19, indique cet article.

À la fin du mois de janvier, les médecin de Chine avaient identifié les caractéristiques cliniques des patients atteints du COVID-19, de sa transmission de personne à personne, ainsi que ses caractéristiques génomiques et épidémiologiques, mettant en garde le monde sur la menace du COVID-19 dans des études publiées dans The Lancet.

La Chine s'est également tenue à la pointe de la recherche de vaccin, avec des résultats prometteurs des premiers essais utilisant un vaccin développé en Chine et dévoilé dans les numéros de mai et de juillet de The Lancet, selon cet article.

Par ailleurs, la mise en place rapide et efficace de mesures de contrôle contre le COVID-19 nécessite une large implication de la communauté, et la solidarité communautaire "a été sans précédent durant l'épidémie de COVID-19 en Chine".

Cet article indique également que faire face à une situation d'urgence sanitaire mondiale telle qu'une pandémie nécessite une collaboration ouverte, et que dans le cas du COVID-19, "désigner la Chine comme bouc émissaire de la pandémie n'est pas une réaction constructive".

http://french.xinhuanet.com/2020-07/25/c_139238496.htm

 

L'hégémonie de Washington contre la Chine est vouée à l'échec (COMMENTAIRE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-25 à 20:01
 

BEIJING, 25 juillet (Xinhua) -- Récemment, la seule tâche sérieuse de l'administration américaine semble être d'alimenter et de brandir la théorie de la "menace chinoise".

Pourtant, Washington ne doit pas s'attendre à pouvoir induire la communauté mondiale à contenir la Chine et à servir son programme hégémonique avec des mensonges éculés.

S'exprimant à la bibliothèque présidentielle de Richard Nixon, l'ancien président américain qui a initié la normalisation des relations avec la Chine il y a une cinquantaine d'années, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a appelé jeudi à mettre fin à l'approche d'engagement de longue date envers la Chine et a appelé à "une nouvelle alliance" visant à forcer la Chine à changer en fonction des souhaits de Washington.

Ces remarques très provocantes de M. Pompeo n'ont rien de nouveau car, comme toujours, il accuse à tort la Chine de plumer les Etats-Unis, de violer les droits de l'Homme au Xinjiang et de tenter de dominer le monde.

Son discours a marqué la fin d'une série de déclarations malveillantes et diffamatoires ciblant la Chine faites ces dernières semaines par un groupe de hauts responsables américains, dont le procureur général William Barr, le conseiller à la sécurité nationale Robert O'Brien et le directeur du Bureau fédéral d'enquête (FBI), Christopher Wray.

Depuis l'entrée en fonction de l'administration américaine actuelle, ces faucons, poussés par l'arrogance et les préjugés idéologiques, tentent de présenter la Chine comme un rival des Etats-Unis, ainsi que comme une menace pour le "monde démocratique occidental". Les inquiétudes croissantes de l'administration sur sa réélection ont également expliqué la récente vague de rhétorique hostile de Washington et sa démarche de diabolisation de Beijing.

Cependant, sous la direction du Parti communiste chinois, la Chine a sorti des centaines de millions de ses habitants de l'extrême pauvreté et a énormément contribué à la croissance économique mondiale au fil des décennies, tandis que de nombreuses grandes multinationales américaines ont largement bénéficié de l'ouverture croissante du marché chinois.

Dans le même temps, la Chine a suivi la voie du développement pacifique et est le premier pays contributeur de casques bleus onusiens parmi les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU. En outre, la Chine défend et pratique toujours l'idée que toutes les nations sont égales et ont le droit de choisir un modèle de développement qui convient à leurs propres conditions. La Chine ne tente jamais d'imposer sa propre voie aux autres.

En revanche, il semble qu'au cours des quatre dernières années, la Maison Blanche se montre réticente, faible et inconsciente face à de nombreux problèmes de longue date aux Etats-Unis, tels que les programmes sociaux et la violence armée. Ce qui a aussi fait des Etats-Unis le plus grand danger pour le monde.

Au lieu de rallier une charge mondiale pour vaincre la pandémie de COVID-19, cette administration américaine a non seulement échoué à contenir efficacement l'épidémie de coronavirus à l'intérieur de ses propres frontières, mais aussi entravé la coopération internationale en se retirant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Au lieu de promouvoir un commerce libre et ouvert, l'actuelle Maison Blanche a pris un virage protectionniste brutal en déclenchant des crises tarifaires contre la plupart de ses principaux partenaires commerciaux et en paralysant l'organe d'appel de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), sans considérer que ses politiques pourraient plonger l'économie mondiale dans un abîme d'incertitude et de récession.

Au lieu d'adopter des approches multilatérales pour s'attaquer à certains des problèmes les plus difficiles au monde, comme le changement climatique et la non-prolifération nucléaire, l'actuelle Maison Blanche a renoncé à l'Accord de Paris sur le climat, s'est écartée de l'accord nucléaire iranien et a tourné le dos au traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire.

L'intimidation imprudente et aveugle de Washington a rendu les Etats-Unis de plus en plus impopulaires sur la scène mondiale, même parmi leurs alliés européens. Selon un récent sondage réalisé par le Conseil européen des relations extérieures, un groupe de réflexion, seulement 2% des Européens interrogés estiment que ce pays est "utile" dans la lutte contre la pandémie.

M. Pompeo a choisi la bibliothèque présidentielle de Nixon pour prononcer son discours incendiaire contre la Chine afin de prouver que l'approche d'engagement de Nixon envers la Chine est erronée et a échoué. Cependant, les énormes bénéfices générés et partagés entre les peuples du monde entier grâce à une relation stable et saine entre la Chine et les Etats-Unis au cours des cinquante dernières années ont prouvé le contraire.

Les politiciens américains comme M. Pompeo devraient mettre un frein à leur pulsion d'assujettir ou de remodeler d'autres pays en vue d'une domination mondiale. Après tout, très peu de gens dans le monde sont prêts à suivre l'exemple d'un Washington erratique, autoritaire et narcissique. Fin

http://french.xinhuanet.com/2020-07/25/c_139239996.htm

 

 

(COVID-19) Etats-Unis : pas de nouveaux visas pour les étudiants étrangers dont les cours sont 100% en ligne

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-25 à 11:27
 

WASHINGTON, 24 juillet (Xinhua) -- Les Etats-Unis ne permettront pas l'entrée de nouveaux étudiants internationaux pour le prochain semestre d'automne si leurs cours sont entièrement en ligne, a annoncé vendredi le service de l'immigration et des douanes (ICE).

Dans un communiqué, il a précisé que les étudiants au visa F et M en statut nouveau ou initial après le 9 mars "ne pourront pas entrer aux Etats-Unis pour s'inscrire dans une école américaine en tant qu'étudiant non immigrant pour le semestre d'automne afin de poursuivre un programme d'études complet qui est entièrement en ligne".

L'ICE a ajouté que les responsables des établissements ne devront pas délivrer un formulaire I-20 (certificat d'éligibilité au statut d'étudiant non immigrant) pour un étudiant nouveau ou initial qui se trouve hors des Etats-Unis et prévoit de suivre des cours dans un établissement d'enseignement certifié entièrement en ligne.

Une directive du 9 mars publiée par le Student and Exchange Visitor Program (SEVP) permet aux écoles et aux étudiants de s'engager dans l'enseignement à distance au-delà des limites réglementaires en raison de la pandémie de coronavirus.

Mais l'ICE a déclaré vendredi que ces directives s'appliquent aux étudiants non immigrants au visa F et M en cours de validité qui avaient le statut de non-immigrant F-1 ou M-1 au 9 mars, y compris ceux qui étaient auparavant inscrits à des cours entièrement en ligne, qui se trouvent en dehors des Etats-Unis et qui cherchent à rentrer au pays cet automne.

Cette annonce survient moins de deux semaines après que l'ICE a annulé une nouvelle directive qui aurait pu refuser aux étudiants étrangers leur séjour aux Etats-Unis s'ils ne suivaient que des cours en ligne au cours du semestre d'automne de cette année.

La directive, publiée alors que la Maison Blanche faisait pression pour la réouverture des écoles malgré la pandémie, avait suscité de vives réactions tant au niveau national qu'international, ainsi que des poursuites judiciaires soutenues par plus de 200 universités et 18 Etats du pays.

Alors que le nouveau coronavirus continue de se propager aux Etats-Unis, de nombreuses universités ont annoncé leur intention de tenir la plupart ou la totalité de leurs cours en ligne cet automne afin de protéger la santé et la sécurité de leurs étudiants et de leurs professeurs.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/25/c_139239339.htm

 

 

Chine : ouverture d'une exposition liée à "la Ceinture et la Route" à Beijing

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-25 à 21:01
 

BEIJING, 25 juillet (Xinhua) -- Une exposition internationale de projets artistiques s'est ouverte samedi au Musée national des beaux-arts de Chine, présentant près de 200 œuvres d'artistes de Chine et de pays participant à l'initiative "la Ceinture et la Route".

L'exposition, organisée par l'Académie nationale de peinture de Chine, présente des œuvres sous diverses formes, telles que la peinture chinoise, la peinture à l'huile et la sculpture.

L'ensemble des œuvres sont parrainées par le projet artistique international de l'Académie, "la Ceinture et la Route", qui a été lancé en 2014.

Selon le ministère de la Culture et du Tourisme, qui parraine l'exposition, les œuvres exposées sont inspirées par les paysages riches et les coutumes culturelles des pays participant à l'initiative "la Ceinture et la Route".

L'exposition se déroulera jusqu'au 4 août.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/25/c_139240083.htm

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire