LA CHINE SE PREPARE A LANCER LE VAISSEAU CARGO SPATIAL TIANZHOU-2

 

La Chine se prépare à lancer le vaisseau cargo spatial Tianzhou-2

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-16 à 15:22


(Xinhua/Guo Wenbin)

WENCHANG, 16 mai (Xinhua) -- La combinaison du vaisseau cargo spatial Tianzhou-2 et de la fusée porteuse Longue Marche-7 Y3 a été transporté dimanche dans la zone de lancement du site de lancement d'engins spatiaux de Wenchang, dans la province chinoise de Hainan (sud), selon l'Agence chinoise des vols spatiaux habités (China Manned Space Agency, CMSA).

Les installations et l'équipement du site de lancement sont en bon état, et divers contrôles de fonctionnement et tests conjoints avant le lancement se dérouleront comme prévu, a déclaré l'agence. Fin

   1 2 3 4 5 6   
http://french.xinhuanet.com/2021-05/16/c_139949258.htm
 
 

Il est temps pour Washington d'arrêter d'utiliser le Xinjiang pour semer le désordre (COMMENTAIRE)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-15 à 19:27

BEIJING, 15 mai (Xinhua) -- Certains politiciens américains ont récemment ressassé des clichés éculés sur le Xinjiang, mais des mensonges répétés mille fois restent des mensonges éhontés sans fondement et méritent d'être jetés aux oubliettes de l'histoire.

Les allégations mises en avant par les Etats-Unis, telles que le "travail forcé" et le "génocide" au Xinjiang, et le fait de qualifier la région chinoise de "prison à ciel ouvert", sont des prétextes pour Washington afin de créer des turbulences pour contenir la Chine, et le monde voit clair à travers ses sinistres intentions.

Les présumés élites politiques de Washington ont fermé les yeux sur les faits fondamentaux concernant le Xinjiang. Elles ont accusé la Chine de "génocide" sans fournir de preuves, mais les données montrent que la population ouïgoure du Xinjiang a doublé, passant de 5,55 millions à plus de 12 millions au cours des quatre dernières décennies.

Elles ont affirmé que le "travail forcé" était largement répandu, ignorant le fait que quelque 70 % du coton du Xinjiang était récolté par des machines et que les emplois dans l'industrie du coton étaient bien rémunérés et compétitifs.

Les politiciens ont également pointé du doigt la soi-disant "répression religieuse" des Ouïgours, sans prêter attention aux plus de 24.000 mosquées de la région, soit plus de 10 fois le nombre de mosquées aux Etats-Unis.

Entretemps, ces responsables américains ont fait la sourde oreille aux voix de la raison. Bien que le gouvernement chinois, y compris les fonctionnaires du Xinjiang, ait présenté en détail le développement du Xinjiang à de multiples occasions, et que de nombreux observateurs dans le monde aient critiqué les rumeurs américaines, ces détracteurs de la Chine poursuivent leur campagne de dénigrement.

Il est étrange que les Etats-Unis, qui ont tué un grand nombre de musulmans en Afghanistan, en Irak et en Syrie, tiennent à exprimer des "préoccupations" concernant les droits de l'homme des musulmans du Xinjiang.

Plus ridicule encore, certains politiciens ont affirmé qu'ils se "souciaient beaucoup" des affaires intérieures de la Chine, mais ont fermé les yeux sur des problèmes tels que la discrimination profondément enracinée, la violence dévastatrice des armes à feu et la terrible réponse à la pandémie de COVID-19 dans leur pays.

Leur campagne de dénigrement contre la Chine va bien au-delà des questions liées au Xinjiang. Depuis un certain temps, ils sont obsédés par la déformation des faits et la fabrication de désinformation lorsqu'il s'agit de la Chine. Sur la base de la présomption de culpabilité, ils sont devenus plus fous et plus téméraires en déformant la vérité et en colportant des mensonges.

Ces politiciens américains sinophobes se complaisent dans l'illusion qu'ils sont capables de manipuler l'opinion publique, de créer un désordre en Chine et de perturber le développement du pays en répétant sans cesse des mensonges.

Cependant, leurs actes mal intentionnés ne trompent aucun esprit clair dans le monde. Ces derniers temps, un nombre croissant de groupes de réflexion, de médias et d'universitaires expliquent au monde entier ce qui se passe réellement au Xinjiang, sur la base de leurs recherches indépendantes et de leurs expériences personnelles.

Lors de la 46e session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies au début de l'année, la politique et la position de la Chine sur le Xinjiang ont reçu le soutien de plus de 80 pays à travers le monde, y compris les grands pays islamiques.

Washington et certains de ses politiciens feraient mieux de cesser leurs clameurs anti-Chine et leurs spectacles politiques hypocrites, et de balayer devant leur porte avant de pointer un index accusateur sur autrui. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-05/15/c_139947994.htm

 

Des diplomates étrangers saluent la stabilité et le développement du Xinjiang

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-15 à 15:05

URUMQI, 15 mai (Xinhua) -- Des ambassadeurs et envoyés des pays d'Amérique latine et des Caraïbes ont salué les efforts du gouvernement chinois pour promouvoir la stabilité et le développement de la région autonome ouïgoure du Xinjiang dans le nord-ouest de la Chine.

Lors d'une réunion tenue vendredi dans le cadre de leur visite au Xinjiang, les diplomates ont noté que les efforts de la Chine ont permis d'améliorer considérablement le niveau de vie des habitants de la région.

Des représentants du Xinjiang ont montré lors des échanges avec les visiteurs les conditions réelles de la région et ont aidé à démystifier les mensonges du soi-disant "génocide" et du "travail forcé" concoctés par les forces anti-chinoises de l'Occident.

Carlos Miguel Pereira, ambassadeur de Cuba en Chine, a déclaré que le Xinjiang était une partie indispensable de la Chine et que Cuba s'opposait à la politisation des questions du Xinjiang ainsi qu'au dénigrement de la Chine sous couvert de droits de l'homme.

L'ambassadeur a ajouté qu'il s'était déjà rendu au Xinjiang et qu'il avait pu constater combien le développement chinois centré sur le peuple avait grandement amélioré le niveau de vie de la population locale. Il s'est engagé que Cuba continuerait à renforcer la coopération avec la Chine.

Paulo Estivallet de Mesquita, ambassadeur du Brésil en Chine, a déclaré que le gouvernement chinois a grandement contribué au développement du Xinjiang et a obtenu des résultats significatifs.

Attirant l'attention sur les grandes opportunités dans la région, il a déclaré que la partie brésilienne espérait forger une coopération avec le Xinjiang dans plus de domaines à l'avenir. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-05/15/c_139947623.htm

 

L'esprit d'autonomie stimule l'expédition de la Chine vers Mars et au-delà (COMMENTAIRE)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-15 à 13:47

BEIJING, 15 mai (Xinhua) -- La sonde chinoise Tianwen-1 s'est posée avec succès samedi sur la surface de Mars, laissant pour la première fois une empreinte chinoise sur la planète rouge.

Cet amarsissage excitant fait de la Chine un nouveau membre parmi les pionniers mondiaux de l'exploration martienne. L'esprit d'autonomie a joué un rôle clé dans le développement scientifique de la Chine au fil des décennies, malgré des tentatives étrangères de bloquer ses progrès technologiques.

L'exploration d'une planète située à quelque 55 millions de kilomètres de la Terre est un véritable défi.

A ce jour, une cinquantaine de missions martiennes ont été lancées depuis 1960 dans le monde entier dans le cadre de la saga de l'humanité pour explorer Mars. Plus de la moitié ont échoué. Avec un départ tardif, la Chine a lancé Tianwen-1 l'an dernier, mais ce vaisseau spatial a été conçu pour un plan audacieux : effectuer la mise en orbite, l'atterrissage et l'exploration en une seule mission. Cela n'a jamais été fait auparavant.

La Chine est désormais le troisième pays de l'histoire à toucher la surface de Mars, après les Etats-Unis et l'ex-Union soviétique. Un exploit qui n'a pas été facile à réaliser.

Aux premiers jours de la République populaire de Chine, le pays était un bambin en matière de développement scientifique et technologique. Avec l'aide d'une vague de scientifiques chinois revenus d'outre-mer, la Chine a réalisé ses premières percées dans les technologies des fusées et de l'espace.

Grâce à plus de six décennies d'efforts incessants, elle a franchi une étape après l'autre dans le développement aérospatial, notamment le programme spatial habité, l'exploration lunaire et son système de navigation par satellite BeiDou.

Un nouveau pas de géant a été enregistré fin avril, lorsque la Chine a envoyé dans l'espace le module central Tianhe de sa station spatiale, donnant le coup d'envoi d'une série de missions qui achèveront la construction de la station vers 2022.

Alors que la Chine rattrape son retard dans le domaine de l'exploration spatiale et passe du statut de suiveur à celui de pionnier, elle doit faire face à une opposition encore plus forte de la part de certaines nations occidentales.

Après le lancement du module Tianhe, certains médias et scientifiques américains ont échafaudé des théories irresponsables sur la façon dont la Chine avait géré les débris du lanceur. Leurs inquiétudes infondées reflètent le fait que Washington n'est pas heureux de voir les progrès rapides de la Chine dans les domaines de l'espace et de la technologie, voyant en elle une menace pour sa quête de domination spatiale.

Toutefois, ces petites perturbations mal intentionnées et vouées à l'échec n'entraveront pas la solide détermination de la Chine à gravir les échelons du développement technologique et à promouvoir la coopération spatiale internationale.

La Chine a toujours accueilli favorablement et participé à la coopération mondiale sur l'utilisation pacifique de l'espace. Au cours de sa mission sur Mars, elle a travaillé avec des partenaires européens et autres. En mars, elle a signé un accord avec la Russie sur la construction d'une station internationale de recherche lunaire.

C'est une cause commune de la race humaine que de chercher l'inspiration dans l'univers pour trouver des solutions aux défis redoutables qui menacent la vie des gens sur Terre. Dans cette odyssée, la Chine, armée de son enthousiasme, de sa diligence et de sa volonté de coopération, contribuera à propulser l'humanité vers des voyages plus rapides et plus lointains. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-05/15/c_139947512.htm

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire