LE MINISTERE CHINOIS DES AE EXPRIME SON SOUTIEN A L'ECRIVAIN FRANCAIS MAXIME VIVAS

Le MAF chinois soutient l’écrivain français Maxime Vivas

French.china.org.cn | Mis à jour le 21. 04. 2021 | Mots clés : Maxime Vivas

Mardi, le ministère chinois des Affaires étrangères (MAF) a exprimé son soutien à l’écrivain français Maxime Vivas, pour son courage dans l’expression de la vérité et la dénonciation des mensonges sur le Xinjiang. 

Wang Wenbin, un porte-parole du ministère, a fait savoir lors d’une conférence de presse, qu’il espérait que de plus en plus d’« hommes de justice » tels que Maxime Vivas se démarqueraient pour dire au monde la vérité sur le Xinjiang et dénoncer les mensonges occidentaux.

Maxime Vivas a expliqué avoir fait l’objet de pressions publiques, voire de menaces, pour avoir présenté la situation réelle au Xinjiang. Wang Wenbin a fait l’éloge de son courage et déclaré qu’il espérait que plus de personnes le soutiendraient. 

« Les rumeurs finiront éventuellement par se dissiper et nous pensons que de plus en plus de personnes comprendront et réaliseront quelle est la situation réelle au Xinjiang », a souligné le porte-parole.

Lors de récentes interview, Maxime Vivas a indiqué avoir été la victime de pressions et de harcèlement sur les réseaux sociaux, après avoir écrit un livre intitulé Ouïghours, pour en finir avec les fake news. 

Basé sur ses deux visites dans la région autonome ouïgoure de Xinjiang dans le nord-ouest de la Chine en 2016 et 2018, ce livre décrit ses observations concernant les efforts du Xinjiang en matière de lutte anti-terroriste ainsi que le développement de la région. Il analyse également les relations de la Fondation nationale pour la démocratie aux Etats-Unis avec le Congrès mondial des Ouïghours et certaines organisations non gouvernementales comme Human Rights Watch (HRW). 

En se basant sur sa propre expérience sur place, Maxime Vivas affirme dans ce livre qu’il n’y a pas de camp de concentration au Xinjiang et que le soi-disant « génocide au Xinjiang » est une absurdité totale.

Il fait la lumière sur la façon dont ces organisations sont de connivence pour fabriquer et répandre des accusations de « génocide » contre la Chine. Ce livre a été publié à la fin de l’année dernière en français.

Wang Wenbin a en outre cité le South China Morning Post, qui fait remarquer dans un éditorial publié le 14 avril et intitulé « Xinjiang : ce que l’Occident ne dit pas sur la guerre chinoise contre le terrorisme » : « Il est en réalité remarquable que la Chine ait été capable d’endiguer le terrorisme, un problème insoluble dans le reste du monde, sans infliger autant de dommages collatéraux. Ce point semble ne jamais être évoqué dans le torrent d’outrages se déversant dans la presse occidentale. »

Wang Wenbin note que les articles décrivant la situation réelle au Xinjiang ont aussi été publiés sur le site internet The Gray Zone aux Etats-Unis et dans l’Australian Alert Service, la publication hebdomadaire du Parti australien des citoyens.

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2021-04/21/content_77427604.htm

 

Xi Jinping assistera au Sommet des dirigeants sur le climat

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-21 à 21:44

BEIJING, 21 avril (Xinhua) -- A l'invitation du président américain, Joe Biden, le président chinois, Xi Jinping, assistera au Sommet des dirigeants sur le climat par liaison vidéo à Beijing le 22 avril et prononcera un discours important, a indiqué mercredi la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying.

La Chine espère que ce sommet servira de plate-forme utile pour la communication sur la coopération mondiale afin de répondre au défi du changement climatique, en promouvant la mise en oeuvre pleine et effective de l'Accord de Paris et en faisant conjointement avancer la gouvernance mondiale sur le climat et l'environnement, a déclaré Wang Wenbin, un autre porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors d'un point de presse en réponse à une question sur ce sujet.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/21/c_139896732.htm

 

L'expérience du PCC en matière de gouvernance est une inspiration pour les pays en développement (responsables arabes)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-21 à 13:01

BEIJING, 21 avril (Xinhua) -- Le Parti communiste chinois (PCC) a mené le peuple chinois à un succès sans précédent dans la voie de développement, partagé les fruits de développement et son expérience en la matière avec d'autres pays, et joué un rôle important sur la scène mondiale, ont déclaré des hommes politiques arabes.

Dans un récent entretien en vidéo accordé à Xinhua, Mohsen Basurra, membre du parti yéménite Islah (Congrès yéménite pour la réforme), a estimé que le PCC a uni le peuple chinois de tous les groupes ethniques et leur a fourni une orientation politique, ce qui explique pourquoi la Chine a obtenu tant de résultats aujourd'hui.

Saluant les réalisations du PCC au cours des 100 dernières années ayant suivi sa fondation, M. Basurra, également vice-président de la Chambre des représentants du Yémen, a indiqué que les pays du tiers monde, dont le sien, devraient s'inspirer des expériences de la Chine dans le développement du commerce, de la technologie et de la culture, entre autres domaines.

Sous la direction du PCC, la Chine a mené une vaste coopération avec d'autres pays et a activement aidé les autres à lutter contre la COVID-19 en partageant sans réserve son expérience en matière de contrôle et de traitement de la maladie, a-t-il ajouté.

Faisant écho à M. Basurra, Ibrahim Al-Shehabi, membre du conseil d'administration du Comité de coordination des jeunes dirigeants de partis et hommes politiques en Egypte, a confié à Xinhua que le succès du PCC dans la direction du peuple chinois contre la crise sanitaire reflète la grande solidarité entre le parti au pouvoir, le gouvernement et le peuple chinois.

Dans la lutte contre le nouveau coronavirus, la Chine a fourni à l'Egypte du matériel médical, dont masques et vaccins, et a partagé avec ce dernier son expérience ainsi que son expertise pour vaincre l'épidémie. Cette assistance reflète les traits d'amitié et de coopération dans la culture chinoise, a noté M. Al-Shehabi, qui est également gouverneur adjoint du gouvernorat de Gizeh, dans le centre de l'Egypte.

Il a par ailleurs exprimé l'espoir de voir son pays s'inspirer de l'histoire chinoise en matière de développement, et que le PCC, au cours des 100 prochaines années, puisse conduire la Chine vers de plus grands progrès.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/21/c_139895802.htm

 

La Chine exhorte le Japon à réfléchir à son histoire d'agression

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-21 à 20:27

BEIJING, 21 avril (Xinhua) -- Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a exhorté mercredi le Japon à réfléchir sérieusement à son histoire d'agression et à prendre des mesures pratiques pour gagner la confiance des pays voisins.

"La Chine exhorte le Japon à s'en tenir fermement aux principes établis dans les quatre documents politiques entre la Chine et le Japon, ainsi qu'à l'accord de principe en quatre points, et à faire face et à réfléchir sérieusement à son histoire d'agression", a déclaré le porte-parole Wang Wenbin lors d'une conférence de presse quotidienne.

Il a fait ces remarques après que le Premier ministre japonais, Yoshihide Suga, a envoyé mercredi une offrande rituelle au célèbre sanctuaire Yasukuni, considéré comme un symbole du passé militariste du Japon, à l'occasion de son festival de printemps.

Notant que le sanctuaire Yasukuni honore des criminels de guerre de classe A condamnés pendant la Seconde Guerre mondiale qui étaient directement responsables de la guerre d'agression du Japon, M. Wang a déclaré que la Chine s'opposait fermement aux mauvaises pratiques des hommes politiques japonais.Il a exhorté le Japon à rompre clairement avec le militarisme et à prendre des mesures pratiques pour gagner la confiance de ses voisins asiatiques ainsi que de la communauté internationale.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/21/c_139896631.htm

 

La levée complète de toutes les sanctions est essentielle à la réussite des pourparlers sur le nucléaire iranien, selon un diplomate chinois

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-21 à 03:58

VIENNE, 20 avril (Xinhua) -- La levée complète de toutes les sanctions liées au nucléaire iranien - qu'elles visent l'Iran ou des tierces parties - est essentielle à la réussite des négociations en cours qui visent à relancer l'accord sur le nucléaire iranien de 2015, ou Plan d'action global conjoint (JCPOA), a déclaré mardi Wang Qun, représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies et d'autres organisations internationales à Vienne.

M. Wang a tenu ces propos après avoir participé à la dernière réunion de la Commission mixte du JCPOA. La réunion était présidée par Enrique Mora, secrétaire général adjoint et directeur politique du service européen pour l'action extérieure (SEAE), et réunissait les représentants de la Chine, de la France, de l'Allemagne, de la Russie, du Royaume-Uni et de l'Iran.

M. Wang a déclaré que les pourparlers des derniers jours avaient été "bénéfiques", et que les négociations étaient maintenant entrées dans une nouvelle étape.

La Chine se réjouit des pourparlers intensifs de la Commission mixte, qui ont lieu par le biais de deux processus distincts - les travaux des groupes de travail dédiés à la mise en œuvre de l'accord sur le nucléaire et à la levée des sanctions, et les "pourparlers de proximité" organisés avec les Etats-Unis - et qui visent définir les termes d'un arrangement qui permettrait aux Etats-Unis et à l'Iran de recommencer à appliquer le JCPOA, a indiqué M. Wang.

Toutes les parties ont maintenant une meilleure compréhension du cadre et des principaux éléments de cet arrangement, et ces efforts ont permis de poser des bases solides pour la prochaine étape des négociations de la Commission mixte, a-t-il noté.

M. Wang a déclaré que la Chine soutenait fermement la reprise de la mise en oeuvre du JCPOA par les Etats-Unis et l'Iran, et espérait que cela aurait lieu "dès que possible". Elle est également prête à travailler main dans la main avec les parties concernées pour promouvoir des pourparlers sur les textes de fond, dans le but d'obtenir au plus vite des résultats acceptable pour toutes les parties, a-t-il ajouté.

Le SEAE a déclaré mardi dans un communiqué de presse publié à l'issue des pourparlers que la Commission mixte avait décidé de "créer un troisième groupe d'experts pour commencer à discuter de l'éventuel calendrier des mesures" que les deux parties doivent prendre.

"Les participants ont réaffirmé leur détermination à poursuivre leurs efforts diplomatiques conjoints, à la fois au sein de la Commission mixte, et par le biais de discussions séparées du Coordonnateur avec tous les participants au JCPOA et les Etats-Unis", a-t-il ajouté.

Le SEAE a déclaré que la Commission mixte se réunirait à nouveau dans le courant de la semaine prochaine.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/21/c_139894632.htm

 

Carrie Lam : « Le pire est passé pour Hong Kong. »

French.china.org.cn | Mis à jour le 21. 04. 2021 | Mots clés : Carrie Lam

La cheffe de l’Exécutif de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, Carrie Lam Cheng Yuet-ngor, a déclaré lors du Forum de Bo’ao pour l’Asie (FBA), que le pire était passé pour l’économie hongkongaise et que la RAS s’efforcerait de collaborer plus étroitement avec la partie continentale de la Chine par le biais du développement de la Région de la grande baie Guangdong-Hong Kong-Macao et du Port de libre-échange de Hainan.

Le Forum de Bo’ao pour l’Asie a débuté mardi dans la province méridionale chinoise de Hainan.

S’exprimant sur le développement de la région de la baie, Carrie Lam a fait savoir que Hong Kong avait été en proie au chaos et subi des revers depuis 2019, mais que cette période était désormais révolue. Hong Kong, qui a enregistré de bonnes performances sur le marché des actions l’année dernière, devrait selon elle enregistrer une croissance de son PIB de 3 à 5 % cette année.

Le centre financier pourra pleinement faire jouer sa capacité de premier ordre en matière de recherche scientifique ainsi que son système développé de protection de la propriété intellectuelle, en les combinant avec les marchés de masse et les fortes capacités manufacturières de la province de Guangdong.

Cependant, Carrie Lam a précisé que la région de la baie continuait de faire face à des défis dans la circulation des éléments nécessaires à l’innovation technologique, ainsi que dans l’attraction des talents de la recherche scientifique.

Exprimant sa confiance dans le développement prospère de la région de la grande baie, Carrie Lam a fait remarquer que Hong Kong et Shenzhen avaient proposé des mesures pour attirer les talents étrangers à s’installer dans ce pôle constitué de 11 villes.

Aucun développement positif ne pourra être accompli sans stabilité sociale, laquelle découle de deux décisions importantes prises par l’organe législatif suprême du pays au cours de l’année écoulée, à savoir la Loi sur la sécurité nationale et les changements du système électoral de Hong Kong, a-t-elle souligné.

Lors d’une interview avec la chaîne China Global Television Network (CGTN), Carrie Lam a annoncé que Hong Kong avait enregistré des changements flagrants dans le cadre de la Loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong adoptée en juin de l’année dernière.

« Nous pouvons aujourd’hui observer la stabilité. [...] Nous avons vu les Hongkongais retrouver la liberté d’exprimer leur avis, de sortir et d’oublier enfin le chaos, qui a tourmenté la ville pendant près d’un an à partir du deuxième semestre de 2019 », a-t-elle annoncé.

Selon elle, Hong Kong a connu des « changements pour le mieux, notamment pour les investisseurs étrangers ».

Au cours du forum, Carrie Lam s’est également entretenue avec Shen Xiaoming, le chef du Parti communiste chinois pour la province de Hainan. Elle a souligné que Hong Kong et Hainan occupaient toutes deux des positions importantes dans la « double circulation » du pays, qui souligne le développement des marchés domestique et internationaux.

La cheffe de l’Exécutif hongkongais a suggéré que les deux parties se concentrent sur un développement complémentaire et coordonné, et continuent de développer leurs domaines de coopération, incluant la collaboration industrielle, l’emploi des jeunes et les programmes d’échanges.

Partageant l’avis de Carrie Lam, Shen Xiaoming a fait savoir que le développement du Port de libre-échange de Hainan n’était pas seulement une opportunité historique pour la province insulaire, mais aussi une opportunité pour le marché et les habitants de Hong Kong.

Shen Xiaoming espère que les deux parties renforceront la coopération dans des domaines incluant les services professionnels, l’aviation et la santé. Il a par ailleurs invité les jeunes Hongkongais à venir étudier et travailler à Hainan.

http://french.china.org.cn/china/txt/2021-04/21/content_77427591.htm

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire