LE PREMIER TRAIN DE FRET CHINE-EUROPE TRANSPORTANT DES MARCHANDISES POUR LA CIIE ARRIVE A SHANGHAI

tourtaux-jacques Par Le 29/10/2021 0

Dans CHINE

 

Le premier train de fret Chine-Europe transportant des marchandises pour la CIIE arrive à Shanghai

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-10-29 à 18:56


(Xinhua/Ding Ting)

SHANGHAI, 29 octobre (Xinhua) -- Vendredi matin, le premier train de fret Chine-Europe "Jinbo" est arrivé à Shanghai, marquant la première expédition de produits présentés à l'Exposition internationale d'importation de la Chine (CIIE) par train de fret à destination de cette municipalité.

Au total, 35 conteneurs d'environ 460 tonnes ont d'abord été concentrés de Hambourg et Duisbourg en Allemagne à Malaszewicze en Pologne, puis transportés par le train de fret qui est entré en Chine via le col d'Alataw, un grand port ferroviaire du Xinjiang, à destination de Shanghai.

"Jinbo" est l'abréviation de la CIIE en chinois. Les produits présentés lors de la 4e CIIE comprendront notamment des pièces de machines électriques. Les produits et le train ont tous été désinfectés et examinés avant d'entrer en Chine, dans le respect des lignes directrices de prévention et de contrôle de l'épidémie pour l'exposition.

Selon Wang Jinqiu, président de la société d'exploitation du train, le transport des marchandises par le fret ferroviaire Chine-Europe jusqu'à leur destination a pris moitié moins de temps.

Le "Shanghai Express", le premier train de fret Chine-Europe de Shanghai, a quitté la ville en septembre, marquant le premier service ferroviaire transfrontalier entre Shanghai et l'Europe. A ce jour, quatre trains de fret Chine-Europe ont quitté Shanghai pour Hambourg. Fin

http://french.news.cn/2021-10/29/c_1310278151.htm

 

Washington devrait arrêter de jouer avec le feu à propos de Taiwan (COMMENTAIRE)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-10-28 à 17:31

BEIJING, 28 octobre (Xinhua) -- La revendication du secrétaire d'Etat américain Antony Blinken en faveur d'une "participation solide et significative" de Taiwan au système des Nations Unies a une fois de plus franchi la ligne rouge tracée par la Chine sur la question de Taiwan.

Les propos irresponsables tenus mardi par M. Blinken ont gravement violé le principe d'une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, les fondements politiques des relations bilatérales, rompu la promesse faite par Washington et constituent une grave violation des normes internationales.

Il y a cinq décennies, l'Assemblée générale des Nations Unies, lors de sa 26e session, a adopté la résolution 2758 à une majorité écrasante pour restaurer tous les droits de la République populaire de Chine aux Nations unies, laquelle a ainsi résolu une fois pour toutes la question de la représentation de la Chine à l'ONU en termes politiques, juridiques et procéduraux.

Les Etats-Unis ont aussi clairement affirmé dans les trois communiqués conjoints sino-américains qu'ils "ont reconnu le gouvernement de la République populaire de Chine comme le seul gouvernement légitime de la Chine" et "ont reconnu la position chinoise selon laquelle il n'y a qu'une seule Chine et Taiwan en fait partie".

Le principe d'une seule Chine constitue un consensus mondial et l'une des normes fondamentales universellement reconnues régissant les relations internationales, ne tolérant aucune provocation ni distorsion. Jusqu'à présent, un total de 180 pays, dont les Etats-Unis, ont établi des relations diplomatiques avec la Chine sur la base du respect de ce principe.

Le gouvernement de la RPC est le seul gouvernement légitime représentant l'ensemble de la Chine, et Taiwan constitue une partie inaliénable du territoire chinois. De ce fait, l'île n'a aucun droit d'être membre des Nations Unies, une organisation intergouvernementale qui ne permet l'adhésion que de pays souverains. Sa participation aux activités des organisations internationales doit être gérée conformément au principe d'une seule Chine.

Depuis un certain temps, Washington continue à jouer la carte de Taiwan pour entraver les efforts de réunification et de développement de la Chine. Les actes vicieux des Etats-Unis, tels que la vente d'armes à Taiwan et l'envoi d'officiels dans la région pour des visites, ont sapé les fondements politiques des relations sino-américaines, accru les incertitudes dans ces relations, et gravement nui à la paix ainsi qu'à la stabilité à travers le détroit de Taiwan.

Aujourd'hui, certains politiciens à Washington choisissent toujours d'ignorer l'histoire, les faits et le droit international, tentant de défier l'autorité des Nations Unies et d'envoyer des informations erronées aux forces séparatistes prônant "l'indépendance de Taiwan".

Les questions liées à Taiwan concernent la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine. Beijing ne fera jamais de compromis sur les questions touchant à ses intérêts fondamentaux. Le gouvernement et le peuple chinois ont autant la capacité que la détermination de sauvegarder la souveraineté et l'intégrité territoriale de leur pays.

Quiconque joue avec le feu finit immanquablement par se brûler. Washington devrait arrêter ses remarques et actions aussi erronées que dangereusement irresponsables le plus tôt possible, honorer réellement ses engagements, respecter la résolution de l'ONU, et prendre des mesures concrètes pour stabiliser les relations sino-américaines de même que celles entre les deux rives du détroit de Taiwan. Fin

http://french.news.cn/2021-10/28/c_1310275537.htm

 

L'amitié sino-serbe est "du bon côté de l'histoire", déclare le chef de la diplomatie chinoise

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-10-29 à 05:13


(Xinhua/Shi Zhongyu)

BELGRADE, 28 octobre (Xinhua) -- Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de Chine Wang Yi a salué jeudi au cours de sa visite à Belgrade l'amitié sino-serbe, affirmant que maintenir et renforcer cette amitié revenait à "se tenir du bon côté de l'histoire".

M. Wang a tenu ces propos au cours d'une conférence de presse conjointe donnée après sa rencontre avec le président serbe Aleksandar Vucic.

M. Vucic a déclaré que les deux parties avaient eu un échange approfondi sur la consolidation de leur amitié et l'intensification de leur coopération mutuellement profitable, et étaient parvenues à un large consensus de vues sur ces sujets.

Ces dernières années, la coopération entre la Serbie et la Chine a été très fructueuse, le volume du commerce bilatéral ayant notamment triplé en cinq ans grâce à un haut niveau de confiance politique mutuelle et à une "amitié à toute épreuve", a-t-il affirmé.

Il a remercié son homologue chinois Xi Jinping et le gouvernement chinois pour leur soutien constant à la Serbie.

Il a déclaré que la partie serbe approuvait pleinement les propositions de la Chine sur l'élargissement de leur coopération bilatérale en matière d'innovation, et espérait que le soutien de la Chine permettrait à son pays d'entrer dans une nouvelle étape de son développement et de rester en phase avec son temps.

A cette occasion, M. Wang a salué les liens spéciaux qui unissent les peuples chinois et serbe, affirmant que 1,4 milliard de Chinois considèrent la Serbie comme un "ami à toute épreuve" malgré la distance qui les sépare.

Il a salué M. Vucic comme un leader exceptionnel connu par 1,4 milliard de Chinois, qui protège fermement la souveraineté et la dignité nationales de son pays, et poursuit avec détermination une politique amicale envers la Chine.

La Serbie est un pays qui s'en tient à ses principes, et les Serbes sont un peuple intègre qui chérit l'amitié. Le peuple chinois est fier d'avoir un ami aussi fidèle, a affirmé M. Wang.

Guidées par les stratégies définies par les deux présidents, les relations sino-serbes ont su résister à l'épreuve du temps, et sont à présent débordantes de vitalité. L'amitié entre les deux parties est aussi solide que le roc, a indiqué M. Wang.

Il a remercié la partie serbe pour son soutien constant aux positions légitimes de la Chine sur les questions liées à ses intérêts fondamentaux et à ses principales préoccupations, affirmant que la Chine est prête à se joindre à la Serbie dans ses efforts pour défendre sa souveraineté, son indépendance et sa dignité nationale.

Tout en préservant leurs droits et intérêts légitimes respectifs, les deux pays sont également attachés à préserver les normes fondamentales régissant les relations internationales et à maintenir l'équité et la justice dans le monde, a affirmé M. Wang, tout en rejetant les propos irresponsables tenus par certaines parties au sujet de l'amitié sino-serbe.

"Maintenir et faire progresser notre amitié est conforme à la tendance de l'époque, et revient à se tenir du bon côté de l'histoire", a-t-il souligné, exprimant sa confiance dans l'avenir des relations bilatérales.

La Serbie est la deuxième étape de la tournée européenne de M. Wang, qui a début mercredi en Grèce. Fin

   1 2   
 
http://french.news.cn/2021-10/29/c_1310276386.htm
 
 

 

Un exportateur du café éthopien jette son dévolu sur le marché chinois (INTERVIEW)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-10-29 à 12:21

ADDIS-ABEBA, 29 octobre (Xinhua) -- Israel Degfa, patron de Kerchanshe, le plus grand producteur et exportateur de café en Ethiopie, a jeté son dévolu sur l'immense marché chinois.

"D'année en année, les volumes de café, sa qualité et l'éducation à son goût en Asie sont en train de changer radicalement, en particulier en Chine où se trouve notre principal marché", a-t-il confié dans une récente interview à Xinhua.

Kerchanshe produit et exporte de nombreux types de café en se reposant sur 63 stations de dépulpage-lavage, 56.000 cultivateurs sous-traitants et 1.500 hectares de terres consacrées à la recherche et au développement de variétés.

"Lorsqu'on a commencé à exporter vers la Chine il y a trois ou quatre ans, c'était un marché pour le thé et non pour le café, mais maintenant c'est en train de changer. Ce changement de culture offre de nombreuses opportunités aux pays producteurs de café comme le nôtre", se félicite M. Degfa.

Selon l'Autorité éthiopienne du café et du thé (ECTA), la Chine comptait parmi les dix premiers acheteurs de café éthiopien en juillet et août derniers.

Le patron de Kerchanshe prédit que la Chine deviendra l'un des cinq principaux importateurs de café éthiopien au cours des cinq prochaines années, s'efforçant de présenter ses produits au plus grand nombre possible de clients chinois, surtout en participant à la prochaine Exposition internationale d'importation de la Chine (CIIE).

La 4e CIIE, qui doit se tenir à Shanghai du 5 au 10 novembre, offre aux entreprises du monde entier une plateforme pour présenter leurs produits, promouvoir leurs marques et trouver davantage de partenaires commerciaux dans la deuxième économie mondiale.

"Nous avons notre agent en Chine. Il participera à ce salon et y présentera le café éthiopien en notre nom", confirme Israel Degfa.

"Les plateformes de ce genre sont très utiles : elles permettent de créer de bonnes relations entre les acheteurs et les torréfacteurs", dit-il, ajoutant que la CIIE aidera la communauté chinoise à comprendre la différence entre le café éthiopien et les autres types de café.

En plus des nombreux contacts personnels que son entreprise s'attend à nouer à la CIIE 2021, M. Degfa ajoute qu'elle compte également y présenter des produits bio de haute qualité.

Yohannes Dinegdie, responsable de la transformation et de l'entreposage à Kerchanshe, juge le marché chinois essentiel pour aider l'entreprise à atteindre son objectif de 55.000 tonnes de café exportées au cours de l'année fiscale éthiopienne 2021/2022, qui s'est ouverte le 8 juillet.

"La Chine est un grand pays et l'objectif de Kerchanshe est de répondre aux besoins des clients au gré de leurs commandes et de leurs préférences", explique-t-il à Xinhua.

"La plupart du temps, les préférences des clients chinois dépendent de la nourriture qu'ils mangent, car ils associent le café à ce qu'ils mangent", souligne Bacha Lencha, contrôleur qualité à Kerchanshe. "Par exemple, ils veulent du café anaérobie, ce qui signifie que ce café a une saveur fruitée", dit-il à Xinhua.

Selon l'ECTA, l'Ethiopie a engrangé au cours de l'année fiscale 2020/2021 906 millions de dollars grâce à l'exportation de 248.000 tonnes de café. Fin

http://french.news.cn/2021-10/29/c_1310277385.htm

 

Beijing appelle Washington à supprimer les droits de douane

French.china.org.cn | Mis à jour le 29. 10. 2021 | Mots clés : Beijing , droits de douane

Jeudi, la Chine a réaffirmé que la levée des droits de douane additionnels par les Etats-Unis était dans l’intérêt fondamental des consommateurs et des producteurs en Chine et aux Etats-Unis, mais aussi qu’elle était favorable à la relance de l’économie mondiale, a indiqué le ministère chinois du Commerce (MOFCOM).

 

Le ministère a fait cette remarque après que le vice-Premier ministre Liu He s’est entretenu par visioconférence avec la secrétaire au Trésor des Etats-Unis, Janet Yellen, en début de semaine à l’invitation de la partie américaine.

 

Au cours de la conversation, la partie chinoise a exprimé ses inquiétudes sur des questions comme la levée des droits de douane additionnels, les sanctions par les Etats-Unis ou encore le traitement équitable des entreprises chinoises.

 

Shu Jueting, la porte-parole du MOFCOM, a fait savoir que les deux parties s’étaient entretenues pendant près de 90 minutes et avaient réalisé des échanges pragmatiques, professionnels et en profondeur sur un large éventail de sujets concernant l’économie et le commerce.

 

Elles ont discuté de la situation et des mesures macroéconomiques de la Chine et des Etats-Unis, abordant notamment les conditions pour la croissance économique, la pression inflationnaire, la stabilité financière ou encore les chaînes d’approvisionnement.

 

Elles ont également échangé leurs points de vue sur la coopération spécifique dans les domaines multilatéraux et bilatéraux, comme la supervision des marchés financiers et la coopération dans le cadre du G20, a précisé la porte-parole.

 

D’après les informations communiquées par le ministère, Liu He, qui est également un membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste de Chine et le chef de la partie chinoise dans le dialogue économique global Chine-Etats-Unis, s’est entretenu à deux reprises avec Janet Yellen et la représentante au Commerce des Etats-Unis, Katherine Tai, par téléphone et visioconférence depuis le mois de mai dernier.

 

« La Chine et les Etats-Unis ont maintenu une communication sur les sujets économiques et commerciaux, et accepté de poursuivre la communication à tous les niveaux pour se concentrer sur la coopération et la résolution des problèmes spécifiques du point de vue des deux pays et du monde entier », a-t-elle ajouté.

 

D’après les experts, le renforcement de la communication entre les deux pays devrait aider à réduire les risques à la baisse auxquels est confrontée l’économie mondiale et il serait utile pour la Chine et les Etats-Unis d’améliorer les relations bilatérales, ainsi que de faire face conjointement aux défis mondiaux comme le Covid-19, les changements climatiques et les opérations de la chaîne d’approvisionnement.

 

« Cette année, la Chine a jusqu’à présent maintenu une croissance stable, avec une forte demande pour ses exportations vers les Etats-Unis, l’Union européenne et les pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). Elle a aussi attiré plus d’investissements directs étrangers (IDE) sur son marché », note Ma Yu, un chercheur de l’Académie chinoise du commerce international et de la coopération économique (CAITEC) basée à Beijing.

 

Le constructeur automobile américain Tesla a annoncé lundi avoir construit un centre de recherche et un centre de données à Shanghai, lesquels devraient bientôt être opérationnels. La Gigafactory de Tesla, également située à Shanghai, a démarré sa production à la fin 2019 et fait état d’une capacité de production annuelle de 450000 véhicules, dont une grande partie est exportée.

 

En plus d’appeler à créer les conditions pour promouvoir les liens commerciaux bilatéraux, Shu Jueting a enjoint aux Etats-Unis de corriger immédiatement leurs mesures erronées et de fournir un environnement des affaires équitable, ouvert, juste et non discriminatoire pour les entreprises chinoises investissant et opérant aux Etats-Unis, après que Washington a ordonné cette semaine à China Telecom Americas de mettre un terme à ses services dans les 60 jours.

 

La porte-parole a déclaré que la mesure des Etats-Unis constituait une généralisation excessive du concept de sécurité nationale, un abus de pouvoir national, ainsi que la suppression sournoise et infondée d’une entreprise chinoise. Celle-ci sape également l’atmosphère de coopération entre les deux parties.

 

L’équipe économique et commerciale de la Chine a protesté officiellement auprès des Etats-Unis, indiquant que Beijing était gravement préoccupé par cette interdiction, a-t-elle expliqué, ajoutant que le gouvernement prendrait des mesures nécessaires pour préserver les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises.

http://french.china.org.cn/china/txt/2021-10/29/content_77840725.htm

 

 
Source:french.china.org.cn

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire