LES ATTAQUES CONTRE LA CHINE RENDENT LA PANDÉMIE DE COVID-19 ENCORE PLUS MORTELLE

 

Les attaques contre la Chine rendent la pandémie de COVID-19 encore plus mortelle (COMMENTAIRE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-04-06 à 12:07
 

BEIJING, 6 avril (Xinhua) -- Dans la course mondiale pour sauver des vies et contrôler la pandémie de COVID-19, certains hommes politiques et médias occidentaux semblent s'engager avec entêtement dans une recrudescence d'attaques contre la Chine, colportant une théorie malsaine après l'autre depuis le déclenchement de la crise.

A peine la Chine s'était-elle engagée dans la bataille contre le COVID-19 qu'ils ont remis en question sa transparence. Plus tard, ils ont l'accusée d'avoir violé les droits de l'homme pour avoir pris des mesures de quarantaine nécessaires, et les propos racistes ont fusé. Il semble maintenant qu'ils concentrent leur puissance de feu sur l'aide à l'étranger fournie par Beijing.

Ils tentent de qualifier les actions humanitaires de la Chine de "diplomatie du masque" et de caricaturer son aide en la présentant comme une campagne d'amélioration de son image, une lutte géopolitique ou la démonstration d'une victoire idéologique. Il semblerait qu'ils aient choisi de croire en tout, sauf en la bonne volonté de la Chine.

Pour mémoire, la Chine a jusqu'à présent offert son assistance à plus de 120 pays et organisations internationales pour faire face à la pandémie qui fait rage, dont beaucoup avaient eux-mêmes aidé la Chine dans son propre effort de lutte contre l'épidémie. De plus, ces aides ont été fournies sans avoir été assorties de conditions politiques préalables.

Plus important encore, l'aide de Beijing est conforme à sa vision sur la construction d'une communauté de destin pour l'humanité. La Chine comprend parfaitement que si elle veut réellement vaincre la maladie mortelle dans ce monde très connecté, elle doit aussi aider ceux qui sont dans le besoin à surmonter leurs difficultés. Dans le cas contraire, tout progrès pourrait s'avérer fragile et temporaire.

La question dite de la qualité des masques est encore plus grotesque. Des acheteurs locaux dans des pays comme les Pays-Bas et la Belgique se sont déjà manifestés et ont clairement indiqué que ces masques fabriqués en Chine, qui sont manifestement destinés à un usage non médical, étaient des achats commerciaux et ne faisaient donc pas partie des lots officiels envoyés par Beijing.

Quelles peuvent donc être les causes de leur syndrome de dénigrement de la Chine ?

Le motif le plus immédiat est peut-être d'essayer de détourner l'attention du public de la situation épidémique désastreuse dans leurs propres frontières, et de trouver un bouc-émissaire pour leurs tentatives maladroites de répondre à la crise.

Leur mode de pensée "gagnant-perdant" à somme nulle est une autre raison profonde. De ce fait, leurs esprits ont été enfermés dans une cage idéologique et ils interprètent désormais toute action chinoise comme un complot de la Chine communiste.

Plus fondamentalement, c'est l'ego de ces sceptiques occidentaux qui est à l'œuvre. Au fond de leur cœur et de leur esprit, le développement de la Chine est un fait qu'ils ont du mal à accepter. Ils craignent que la pandémie ne soit le début de la fin de l'ordre mondial dirigé par l'Occident.

Pourtant, des voix faisant entendre un son de cloche différent se sont élevées au sein de la communauté internationale. La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que son pays était "très heureux" de l'aide apportée par la Chine. Le président serbe Aleksandar Vucic a également exprimé ses remerciements les plus sincères au peuple chinois pour son assistance.

Dimanche, les infections confirmées au nouveau coronavirus ont dépassé 1,2 million et le nombre de décès approcherait les 70.000, selon le dernier décompte établi par l'université américaine Johns Hopkins.

La pandémie qui se propage rapidement exige que la communauté internationale agisse de manière plus prompte et plus décisive en faisant preuve de davantage de solidarité. Si certaines personnes de l'Occident continuent à perdre leur temps précieux à salir la Chine et à désinformer le grand public, ils pourraient donner au diable un coup de pouce pour faire encore plus de victimes.

http://french.xinhuanet.com/2020-04/06/c_138950949.htm

 

 

 

(COVID-19) L'ambassadeur chinois aux Etats-Unis estime que la Chine et les Etats-Unis devraient coopérer contre le nouveau coronavirus

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-04-06 à 15:46
 

WASHINGTON, 5 avril (Xinhua) -- L'ambassadeur de Chine aux Etats-Unis Cui Tiankai a lancé un appel en faveur de la coopération entre Beijing et Washington pour combattre la pandémie de nouveau coronavirus, déclarant que "l'heure est à la solidarité, à la collaboration et au soutien mutuel".

"Reconnaissons que des paroles déplaisantes ont été échangées entre nos pays à propos de cette maladie. Mais ce n'est pas le moment de s'accuser. L'heure est à la solidarité, à la collaboration et au soutien mutuel", a écrit M. Cui dans une tribune du New York Times.

"Nous nous souviendrons toujours que dans les moment les plus difficiles, nos amis de tant d'endroits – dont beaucoup d'Américains, beaucoup de New-Yorkais – nous ont tendu la main. Nous sommes maintenant prêts à leur rendre la pareille et à les aider à s'en sortir", a-t-il rappelé.

M. Cui a souligné que la Chine fait tout ce qu'elle peut pour aider les pays dans le besoin, y compris les Etats-Unis.

"Nous facilitons l'achat par le gouvernement américain d'équipements de protection individuelle fabriqués en Chine. En effet, les usines fonctionnent à plein rendement pour répondre aux commandes de fournitures médicales de l'Etat de New York et d'autres régions des Etats-Unis. Les gouvernements provinciaux et municipaux en Chine accourent à l'aide des Etats et villes frères américains. Et les dons affluent du secteur chinois des affaires", a-t-il indiqué.

M. Cui a suggéré que la Chine et les Etats-Unis déploient des efforts conjoints pour vaincre la pandémie.

"La Chine et les Etats-Unis doivent prendre la tête des efforts internationaux dans la recherche collaborative de traitements et de vaccins, et explorer le partage des technologies pharmaceutiques. Nous devons aider les pays dont les systèmes médicaux sont moins développés et contribuer à une meilleure gouvernance mondiale de la santé", a-t-il suggéré.

M. Cui a également appelé les deux plus grandes économies du monde à "renforcer la coordination de leurs politiques macroéconomiques afin de stabiliser les marchés, d'assurer la croissance et les moyens de subsistance des populations et de maintenir les chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales ouvertes, stables et sûres".

Dans le même temps, l'ambassadeur chinois a mis en garde contre le risque d'attiser le racisme et la xénophobie et de faire d'autres pays ou races des boucs émissaires, en ce moment où la solidarité est essentielle.

"Une telle acrimonie saperait non seulement la coopération entre nos nations, mais elle sèmerait aussi les graines de la suspicion et de la confrontation qui pourraient mettre nos peuples – voire même le monde – en grand danger à cause de ce virus déchaîné et des retombées économiques qu'il provoque", a-t-il averti.

http://french.xinhuanet.com/2020-04/06/c_138951249.htm

 

 

 

(COVID-19) Chine : 5,57 millions de personnes du Hubei retournent au travail

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-04-05 à 22:35
 

WUHAN, 5 avril (Xinhua) -- Environ 5,57 millions de personnes de la province chinoise du Hubei (centre), lourdement touchée par l'épidémie du nouveau coronavirus, avaient repris le travail vendredi, selon le département provincial des ressources humaines et de la sécurité sociale.

Parmi elles, un total de 3,46 millions de personnes étaient retournées sur leurs lieux de travail en dehors du Hubei, les provinces du Guangdong, du Zhejiang et du Jiangsu étant les trois premières destinations.

Un responsable du département a indiqué que le Hubei avait affrété plus de 22.600 bus et 60 trains pour envoyer directement 630.000 travailleurs migrants de chez eux vers les usines hors de la province à un moment où les entreprises de tout le pays se dépêchent à reprendre leurs activités.

Aucun nouveau cas confirmé de la maladie à nouveau coronavirus (COVID-19) n'a été signalé samedi au Hubei. La province a enregistré un total de 67.803 cas confirmés de COVID-19, dont 50.008 à Wuhan, capitale provinciale, a indiqué dimanche la commission de la santé du Hubei.

http://french.xinhuanet.com/2020-04/05/c_138949774.htm

 

 

 

(COVID-19) La Chine publie un calendrier sur le partage des informations et la coopération internationale face à l'épidémie

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-04-06 à 21:29
 

BEIJING, 6 avril (Xinhua) -- La Chine a publié lundi un calendrier détaillé sur la réponse du pays à l'épidémie de nouveau coronavirus (COVID-19), décrivant les principaux faits et les mesures prises par le pays dans les efforts conjoints mondiaux de lutte contre l'épidémie.

Sur la base des informations dans les médias et des données publiées par la Commission nationale de la santé, les institutions de recherche scientifique et d'autres départements, le calendrier offre un aperçu des efforts déployés par la Chine dans la publication des informations en temps opportun, le partage des expériences en matière de prévention et de contrôle de l'épidémie et la promotion de la coopération et des échanges internationaux.

Les événements majeurs de fin décembre 2019 à mars 2020 ont été documentés.

Le COVID-19 est un événement d'urgence de santé publique majeur. Il a eu la propagation la plus rapide, a provoqué les infections les plus nombreuses et a été le plus difficile à contenir depuis la fondation de la République populaire de Chine en 1949, selon le document.

Sous la direction ferme du Comité central du Parti communiste chinois avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant, la Chine a pris les mesures de prévention et de contrôle les plus globales, les plus strictes et les plus complètes pour lutter contre l'épidémie, indique le document.

Dans leur lutte acharnée contre le coronavirus, les 1,4 milliard de Chinois se sont rassemblés. Ils ont payé un prix considérable et ont beaucoup sacrifié.

Grâce aux efforts conjoints de toute la nation, la tendance positive dans la prévention et le contrôle de l'épidémie en Chine a été constamment consolidée et élargie, et la reprise de la production normale et de la vie quotidienne a été accélérée, indique le calendrier.

Le calendrier note l'"énorme défi" pour la sécurité de la santé publique mondiale, alors que la pandémie s'est récemment propagée rapidement dans le monde.

D'après des données publiées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 200 pays et régions ont été touchés par le COVID-19 avec plus de 1,13 million de cas confirmés recensés, selon le bilan établi dimanche.

Le virus ne connaît pas de frontières nationales, et l'épidémie ne distingue aucune race. Ce n'est qu'avec la solidarité et par la coopération que la communauté internationale pourra l'emporter sur la pandémie et sauvegarder la patrie commune de l'humanité, note le document.

Défendant la vision de la construction d'une communauté de destin pour l'humanité, la Chine a divulgué en temps opportun les informations sur le COVID-19 depuis le début de l'épidémie de manière ouverte, transparente et responsable, partageant sans réserve avec l'OMS et la communauté internationale son expérience dans la réponse à l'épidémie et le traitement de la maladie et renforçant la coopération sur la recherche scientifique.

Elle a également fourni une assistance à toutes les parties au mieux de ses capacités, selon le document.

http://french.xinhuanet.com/2020-04/06/c_138951786.htm

 

 

La diffusion en direct de la tournée de la Cité Interdite attire des millions de visites

 

French.xinhuanet.com | Publié le 2020-04-06 à 15:23
 


(Xinhua/Wang Junlu)

BEIJING, 6 avril (Xinhua) -- La diffusion en direct d'une visite guidée de deux heures de l'ancien palais impérial chinois, la Cité Interdite, vieille de 600 ans, a accumulé lundi des millions de vues dans le contexte de l'épidémie de nouveau coronavirus (COVID-19).

L'émission en direct lundi matin de 08h00 à 10h00 a recueilli plus de 34 millions de vues sur le seul service de diffusion en direct en nuage de Xinhuanet.

Cette diffusion intervient alors que le site historique, également connu sous le nom de Musée du Palais depuis 1925, a été temporairement fermé au public pendant plus de 70 jours en raison de l'épidémie de COVID-19.

La diffusion en direct via les plates-formes en ligne est le premier événement de ce genre sur le Musée du Palais pendant sa fermeture, a déclaré le conservateur Wang Xudong dans un message vidéo, ce qui vise à permettre au public de sentir la beauté du printemps et de l'architecture dans le musée et en apprendre davantage sur la culture traditionnelle chinoise.

Cet événement se déroule en trois créneaux horaires de deux heures au total, deux le dimanche et un le lundi, sur les plates-formes en ligne, y compris Xinhuanet, Quotidien du Peuple, Douyin et Tencent Nouvelles.

 

   1 2 3 4 5   

http://french.xinhuanet.com/2020-04/06/c_138951207.htm

 

 

 

 

   
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire