LES EMEUTES DE CAPITOL HILL METTENT EN RELIEF LA RETENUE DE LA POLICE HONGKONGAISE LORS DES TROUBLES DE 2019

Les émeutes de Capitol Hill mettent en relief la retenue de la police hongkongaise lors des troubles de 2019

French.china.org.cn | Mis à jour le 08. 01. 2021 | Mots clés : Capitol,police hongkongaise

Les scènes de violences et de chaos mercredi soir à Capitol Hill − au cours desquelles quatre personnes ont trouvé la mort, dont une abattue par la police du Capitole des Etats-Unis − ont rappelé à de nombreux Chinois les émeutes de Hong Kong en 2019, qui avaient pris pour cible le bâtiment du Conseil législatif (LegCo). Cependant, à la différence notable de leurs homologues du Capitole, les policiers de Hong Kong avaient réagi avec la plus grande retenue, notent certains internautes. 

Les politiciens et les médias occidentaux avaient alors accusé la police hongkongaise de « brutalités policières », mais aucun manifestant anti-gouvernemental n’a été tué lorsque le bâtiment du Conseil législatif de Hong Kong a été vandalisé, ni au cours des neuf mois de manifestations et de troubles sociaux, qui ont souvent dégénéré en émeutes à travers la ville. 

Un grand nombre d’internautes chinois ne parviennent pas à comprendre un tel biais : « Comment la violence pourrait-elle être acceptable lorsqu’elle survient chez les autres, mais lorsque le feu se déclare dans sa propre cour de maison, il faut immédiatement l’éteindre ? », se demandent-ils. 

Au cours des nombreux mois de manifestations anti-gouvernementales en 2019 à Hong Kong, le sergent Lau Chak-kei a été confronté à des violences similaires à celles de Washington, au cours desquelles la police de Capitole Hill a dû se barricader et mis en joue les manifestants pro-Trump dans une sorte de face-à-face. Selon lui, la police de Hong Kong a été « trop gentille » et réagi « avec la plus grande retenue ». Il estime que c’est « cette gentillesse, qui a mené à une situation de plus en plus chaotique à Hong Kong ».

Le sergent a été filmé en train de pointer son arme sur des émeutiers au cours d’une manifestation illégale en juillet 2019, mais les médias occidentaux ont déformé les faits, le représentant comme un « oppresseur brutal » mettant en joue des « manifestants pacifiques ». Cette soi-disant « preuve » a ensuite été utilisée par l’Occident pour condamner la brutalité de la police à Hong Kong. Les médias occidentaux ont ignoré le fait que le sergent Lau était entouré par un groupe d’émeutiers l’attaquant violemment. Au Capitole, avant même que les manifestants ne s’approchent de la police, ceux-ci avaient déjà été dispersés par les armes et les gaz lacrymogènes. 

Une telle stratégie illustre pleinement les deux poids et deux mesures de l’Occident vis-à-vis des troubles sociaux à Hong Kong. La principale préoccupation de la police hongkongaise était la vie de la population. C’est la raison pour laquelle les policiers ont fait preuve de la plus grande retenue et se sont repliés. « Comment pourrait-on appeler ça de la brutalité ? », se demandent certains internautes.

« Il est temps que l’iniquité politique américaine cesse », appelle Cyrus Janssen, un youtubeur qui suit de près les affaires courantes en Chine. « Si ces évènements surviennent en Chine, pas de problème…. Mais aux Etats-Unis, cela n’est bien entendu pas acceptable », fait-il remarquer. 

« L’anarchie et les émeutes, que ce soit ici ou n’importe où dans le monde, ne sont jamais acceptables », a déclaré le secrétaire d’Etat des Etats-Unis, Mike Pompeo, après la prise d’assaut du Capitole. Mais lors des émeutes à Hong Kong en 2019, celui-ci avait affirmé : « Nous nous tenons aux côtés des Hongkongais. »

Certains manifestants anti-gouvernementaux hongkongais ont partagé des sentiments complexes vis-à-vis du chaos au Capitole, ayant recherché le soutien des politiciens américains au cours des mois de troubles sociaux, voire demandant des sanctions à l’encontre du gouvernement chinois. Et lorsque le journaliste de CNN Will Ripley a publié deux photos, montrant respectivement la prise d’assaut du Conseil législatif de Hong Kong et celle du Capitole des Etats-Unis, certains émeutiers lui ont demandé de supprimer son message, refusant de reconnaître que l’essence même de la question est la même, à savoir la violence. 

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2021-01/08/content_77094895.htm

 

 

Le président du Botswana rencontre le ministre chinois des Affaires étrangères pour discuter des relations bilatérales

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-08 à 05:14


(Xinhua/Tshekiso Tebalo)

GABORONE, 7 janvier (Xinhua) -- Le président du Botswana, Mokgweetsi Masisi, a rencontré jeudi le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi, en visite au Botswana, pour discuter des relations bilatérales entre les deux pays.

M. Wang a souligné que depuis sa prise de fonction, le président Masisi avait honoré la longue tradition d'amitié entre les deux pays, adhéré au principe politique d'une seule Chine, rétabli la confiance mutuelle entre les deux pays, et poussé leurs relations bilatérales sur la voie d'un développement sain. La Chine apprécie beaucoup tous ces efforts, a-t-il déclaré.

Dans ses relations extérieures, la Chine adhère au principe selon lequel tous les pays du monde sont égaux, qu'ils soient grands ou petits, a indiqué M. Wang. La Chine n'interfère jamais dans les affaires intérieures d'autrui, et est prête à devenir un partenaire de coopération durable et fiable pour le Botswana, a-t-il noté.

"Nous sommes disposés à nous joindre au Botswana pour poursuivre la mise en oeuvre des importants consensus obtenus par les deux chefs d'Etat, ainsi que des décisions prises lors du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) et du Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre le COVID-19", a indiqué M. Wang.

La Chine est également prête à travailler de concert avec le Botswana pour renforcer les échanges entre partis politiques et entre peuples, et pour approfondir leur coopération bilatérale post-COVID dans divers domaines.

Les deux parties doivent profiter de la signature d'un protocole d'entente sur la coopération dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route" (BRI) pour promouvoir la transformation de leur coopération bilatérale, ainsi que pour accélérer l'industrialisation et la transition numérique du Botswana au bénéfice du plus grand nombre de personnes.

L'Afrique a obtenu son indépendance politique au prix d'une lutte acharnée, mais elle doit continuer à faire des efforts pour parvenir à une véritable indépendance économique, a-t-il indiqué.

La Chine est prête à approfondir sa coopération avec tous les pays africains dans le cadre du FOCAC, y compris avec le Botswana. Elle souhaite également faire tout son possible pour garantir le succès de la prochaine réunion du FOCAC, renforcer encore davantage la coopération Chine-Afrique, et aider les pays africains à transformer leurs atouts en matière de ressources en moteurs de développement et à renforcer leurs capacités de développement indépendant, a affirmé M. Wang.

Les deux parties doivent également renforcer leur coordination et leur coopération dans les affaires régionales et internationales, soutenir fermement le multilatéralisme, s'opposer aux politiques d'intimidation unilatérales, promouvoir la démocratie dans les relations internationales, et sauvegarder les intérêts communs des pays en développement, a ajouté le ministre chinois.

Le président Masisi a quant à lui déclaré que le Botswana attachait une grande importance aux relations entre le Botswana et la Chine. Le Botswana considère le principe politique d'une seule Chine comme le fondement des relations bilatérales entre les deux pays, et ne changera pas de position à ce sujet,, a-t-il souligné.

M. Masisi a remercié la partie chinoise pour l'aide considérable qu'elle avait apportée au gouvernement et au peuple du Botswana dans leurs efforts de développement et dans leur lutte contre la pandémie de COVID-19. Le Botswana admire les réalisations de la Chine en matière de développement, et attend beaucoup des futures relations Botswana-Chine.

Le Botswana est prêt à devenir un partenaire de coopération fiable mutuellement avantageux pour la Chine, a affirmé M. Masisi, qui a invité la Chine à accroître ses investissements au Botswana, et à renforcer sa coopération avec lui dans les domaines des parcs industriels, de l'économie numérique, de l'innovation scientifique et technologique et dans divers autres secteurs.

Le Botswana est prêt à renforcer les échanges entre partis politiques avec la Chine, à élargir leur coopération dans le cadre du FOCAC, et à travailler de concert avec la Chine pour surmonter le "piège du revenu intermédiaire" et parvenir à un développement de qualité, a déclaré M. Masisi.

Le même jour, M. Wang s'est également entretenu avec le ministre botswanais des Affaires internationales et de la Coopération, Lemogang Kwape. Les deux ministres des Affaires étrangères ont signé un protocole d'entente sur la coopération dans le cadre de l'Initiative la Ceinture et la Route, ainsi que divers autres documents de coopération.

http://french.xinhuanet.com/2021-01/08/c_139650239.htm

 

 

ONU : la Chine s'oppose au voyage prévu d'une ambassadrice américaine à Taiwan

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-08 à 11:05

NEW YORK (Nations Unies), 7 janvier (Xinhua) -- La Chine s'oppose à un voyage prévu à Taiwan par Kelly Craft, représentante permanente des Etats-Unis auprès des Nations Unies, a déclaré jeudi un porte-parole de la Mission permanente de la Chine auprès de l'ONU.

Selon les médias citant le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, Mme Craft va se rendre à Taiwan. La Chine s'y oppose fermement, a dénoncé le porte-parole.

Réaffirmant qu'il n'y a qu'une seule Chine dans le monde et que la région de Taiwan est une partie inaliénable du territoire chinois, le porte-parole a ajouté que le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légitime représentant toute la Chine.

Les Etats-Unis ont pris un engagement explicite envers ce principe inscrit dans les trois communiqués conjoints sino-américains, notamment celui sur l'établissement des relations diplomatiques de 1979.

La Chine s'oppose fermement à toute forme d'échanges officiels entre les Etats-Unis et la région de Taiwan. Cette position est cohérente et claire, a déclaré le porte-parole.

La question de Taiwan concerne la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine, et touche à ses intérêts fondamentaux. Largement reconnu par la communauté internationale, le principe d'une seule Chine est une norme de base des relations internationales affirmée par la résolution 2758 de l'Assemblée générale des Nations Unies, a noté le porte-parole.

"Les Etats-Unis ne réussiront pas dans leur tentative visant à nuire aux intérêts fondamentaux de la Chine via une manipulation politique de la question de Taiwan. Nous voulons rappeler aux Etats-Unis que quiconque joue avec le feu se brûlera. Les Etats-Unis paieront le prix fort pour leur mauvaise action. La Chine exhorte fermement les Etats-Unis à cesser leur provocation insensée, à cesser de créer de nouvelles difficultés pour les relations sino-américaines et leur coopération dans le cadre de l'ONU et à cesser d'aller plus loin sur la mauvaise voie", a déclaré le porte-parole.

http://french.xinhuanet.com/2021-01/08/c_139651371.htm

 

 

(COVID-19) Désinfection des centres de la chaîne du froid à Wuhan

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-08 à 14:01

WUHAN, 8 janvier (Xinhua) -- Des employés collent des codes QR sur les aliments importés de la chaîne du froid pour une gestion traçable dans un centre régional de la chaîne du froid à Wuhan, capitale de la province chinoise du Hubei (centre), le 7 janvier. (Photo : Xiong Qi)

 

   1 2 3 4 5 6 7 8   

 

http://french.xinhuanet.com/photo/2021-01/08/c_139651620.htm

 

 

La sonde chinoise Chang'e-4 redémarre pour son 26e jour lunaire

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-08 à 13:31

BEIJING, 8 janvier (Xinhua) -- L'atterrisseur et le rover de la sonde Chang'e-4 ont redémarré pour leur 26e jour lunaire sur la face cachée de la Lune.

L'atterrisseur s'est réveillé vendredi à 03h13 (heure de Beijing), et le rover Yutu-2, ou Lapin de jade-2, a repris ses fonctions jeudi à 10h29, selon le Centre de l'exploration lunaire et du programme spatial de l'Administration spatiale nationale de Chine.

Après avoir atterri sur la Lune le 3 janvier 2019, la sonde Chang'e-4 a survécu à 736 jours terrestres sur la Lune.

Un jour lunaire équivaut à environ 14 jours sur Terre, et une nuit lunaire est de même durée. La sonde alimentée par l'énergie solaire passe en mode veille pendant la nuit lunaire.

Au cours du 26e jour lunaire, Yutu-2 se déplacera vers le nord-ouest en direction de la zone de basalte ou des cratères d'impact à forte réflectivité.

Yutu-2 prendra des photos panoramiques, et son spectromètre d'imagerie infrarouge, son détecteur d'atomes neutres et son radar lunaire continueront à mener des explorations scientifiques. Les équipes de recherche analyseront les données de détection et publieront les résultats scientifiques.

http://french.xinhuanet.com/2021-01/08/c_139651573.htm

 

 

Le Brésil va acheter 100 millions de doses du vaccin chinois CoronaVac (ministre)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-08 à 13:07


(Xinhua/Lucio Tavora)

BRASILIA, 7 janvier (Xinhua) -- Le Brésil a signé un accord avec l'Institut Butantan de Sao Paulo pour acheter 100 millions de doses de vaccin contre le COVID-19 CoronaVac, développé par le laboratoire pharmaceutique chinois Sinovac, a annoncé jeudi le ministre brésilien de la Santé Eduardo Pazuello.

Quarante-six millions de doses seront délivrées en avril et 54 millions de plus d'ici la fin de l'année, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse.

Tous les vaccins de l'Institut Butantan seront incorporés dans le plan d'immunisation national et seront répartis équitablement à travers le pays, a assuré M. Pazuello.

Cet achat de doses de CoronaVac est rendu possible grâce au décret pris mercredi par le président brésilien Jair Bolsonaro, lequel permet au gouvernement fédéral d'acheter des vaccins par avance sans feu vert de l'Agence nationale de veille sanitaire (Anvisa), a-t-il poursuivi.

En date de jeudi, ce pays d'Amérique latine a enregistré un nombre journalier record de 87.843 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus et 1.524 décès de plus.

   1 2 3 
 
http://french.xinhuanet.com/2021-01/08/c_139651525.htm
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire