LES MEILLEURS EPIDEMIOLOGISTES CHINOIS ET AMERICAINS APPELLENT A UNE COOPERATION MONDIALE POUR LUTTER CONTRE L’EPIDEMIE

 

(COVID-19) Les meilleurs épidémiologistes chinois et américains appellent à une coopération mondiale pour lutter contre l'épidémie

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-03-03 à 09:41

GUANGZHOU, 3 mars (Xinhua) -- Zhong Nanshan, éminent expert chinois en maladies respiratoires, et Anthony Fauci, expert américain en maladies infectieuses, ont appelé à la solidarité et à la coopération mondiales pour lutter contre le COVID-19.

Les épidémiologistes ont échangé leurs points de vue lors d'une conversation en ligne organisée mardi soir (heure de Beijing) par l'université d'Edimbourg.

Les deux parties estiment que la coopération mondiale est essentielle dans la lutte contre l'épidémie.

Le nouveau coronavirus est un ennemi de toute l'humanité, a déclaré M. Zhong, académicien de l'Académie chinoise d'ingénierie et expert de premier plan dans la recherche sur les maladies respiratoires en Chine.

"Si le coronavirus se propage encore dans certains pays, on ne peut pas dire que le COVID-19 soit entièrement contrôlé à l'échelle mondiale. Si nous voulons mettre fin à cette épidémie, nous avons besoin que les décideurs de chaque pays prennent des décisions appropriées, fondées sur la science et les preuves. Tout le monde devrait faire de son mieux. Nous avons donc besoin d'une solidarité mondiale," a indiqué M. Zhong.

Il a déclaré que certains moyens non scientifiques et inhumains "d'immunité naturelle" ne devraient pas être utilisés pour obtenir une immunité collective.

"Avec la mise au point et la commercialisation des vaccins, il faudra au moins deux à trois ans pour obtenir une immunité collective dans le monde entier", a déclaré M. Zhong.

Les deux parties ont convenu que l'équilibre entre le développement économique et la prévention et le contrôle des épidémies est un défi mondial, et qu'un retour précipité à la "vie normale" pourrait entraîner une réaction violente de l'épidémie.

 

"L'année dernière, deux mois après que l'épidémie était pratiquement sous contrôle, nous avons rouvert notre économie et repris les cours", a indiqué M. Zhong.

Il a affirmé que dans un an, il y aurait un grand changement.

"Nous avons réussi par le passé grâce à une coopération mondiale contre la variole, la polio et la rougeole. Il n'y a aucune raison dans le monde pour que nous ne puissions pas faire la même chose avec le COVID-19 par une combinaison de mesures coopératives de santé publique et l'application de la science pour obtenir des interventions sous la forme de vaccins et de thérapies et d'autres types d'interventions", a déclaré M. Fauci.

Certaines très bonnes nouvelles sont le rôle que les sciences fondamentale, de base et clinique ont joué pour apporter une solution potentielle et réelle au problème, a-t-il déclaré.

"Et c'est dans le développement de vaccins très efficaces, non seulement par les Etats-Unis, mais aussi par la Chine, la Russie, l'Inde et d'autres pays. Actuellement, aux Etats-Unis et dans le monde entier, nous avons des vaccins qui ont un degré d'efficacité très élevé et un bon profil d'innocuité."

"Je sais que nous n'allons pas faire vacciner le monde en un an, mais j'espère que nous supprimerons la dynamique de cette épidémie au point qu'elle ne sera peut-être pas éliminée, mais qu'elle sera extraordinairement bien contrôlée, de sorte qu'il puisse y avoir quelques pas vers la normalité", a poursuivi M. Fauci.

http://french.xinhuanet.com/2021-03/03/c_139779491.htm

 

 

(COVID-19) L'Irak reçoit un don de doses de vaccin chinois

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-03-02 à 21:30


(Xinhua/Khalil Dawood)

BAGDAD, 2 mars (Xinhua) -- L'Irak a reçu mardi un lot de doses de vaccin donné par le gouvernement chinois pour aider ce pays à lutter contre le nouveau coronavirus.

Lors d'une cérémonie de remise du don à Bagdad, le ministre irakien de la Santé, Hassan al-Tamimi, a salué ce don du vaccin produit par le laboratoire pharmaceutique chinois Sinopharm, y voyant "un message du peuple chinois amical au peuple irakien, la Chine étant le premier pays à envoyer de l'aide, des équipements et une équipe médicale en Irak".

L'ambassadeur de Chine en Irak, Zhang Tao, a noté que son pays était le premier à faire un tel don, alors que "la Chine est toujours soumise à une forte pression pandémique et qu'elle a vraiment besoin de vaccins".

L'arrivée de ce lot survient au moment où l'Irak connaît une hausse des infections en raison de la propagation d'un nouveau variant, le ministère de la Santé ayant indiqué le 15 février que sa forme était plus contagieuse et plus sévère.

Les autorités compétentes du pays ont approuvé l'utilisation d'urgence du vaccin Sinopharm, ainsi que celui d'AstraZeneca/Oxford.

   1 2   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-03/02/c_139778435.htm
 
 

Le président zimbabwéen remercie la Chine pour son don de vaccins

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-03-02 à 06:27


(Xinhua/Wanda)

HARARE, 1er mars (Xinhua) -- Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a salué lundi la Chine pour avoir fait don de vaccins contre le COVID-19 au Zimbabwe, alors même que le pays entame sa campagne de vaccination.

La Chine s'est engagée la semaine dernière à faire don de 200.000 doses supplémentaires du vaccin contre le COVID-19 développé par Sinopharm, en plus des 200.000 doses déjà offertes au Zimbabwe le mois dernier.

A cela s'ajoutent 600.000 doses supplémentaires achetées à Sinopharm, qui devraient arriver dans le pays ce mois-ci.

Cela représente au total 1 million de doses de vaccin, qui suffiront à vacciner 500.000 personnes, dont les travailleurs de première ligne et une grande partie des personnes âgées et des personnes atteintes de maladies chroniques.

Dans un discours télévisé, M. Mnangagwa a déclaré lundi que ce don de la Chine aiderait grandement le Zimbabwe à lutter contre la pandémie.

"Au nom du gouvernement et du peuple du Zimbabwe, j'exprime une fois de plus ma profonde gratitude au président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, ainsi qu'au gouvernement et au peuple chinois, pour les 200.000 doses supplémentaires offertes au Zimbabwe", a-t-il indiqué.

Ce don généreux contribuera grandement aux efforts du Zimbabwe pour atteindre l'immunité collective, a-t-il déclaré.

M. Mnangagwa a également remercié la Russie, l'Inde et le Royaume-Uni pour avoir fait don de vaccins à son pays.

Il a par ailleurs annoncé que les vaccins seraient administrés gratuitement. Les acteurs privés seront autorisés à se procurer des doses de vaccin, mais devront les distribuer gratuitement.

A ce jour, le COVID-19 a tué 1.463 personnes au Zimbabwe et infecté 36.089 personnes depuis mars 2020.

   1 2 3 4 5   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-03/02/c_139776413.htm
 

 

La Chine s'engage à fournir des vaccins contre le COVID-19 à la Pologne, déclare le président Xi

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-03-02 à 04:20

BEIJING, 1er mars (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré lundi soir que la Chine était disposée à fournir des vaccins contre le COVID-19 à la Pologne, dans la limite de ses capacités, en accord avec la demande du pays européen.

M. Xi a tenu ces propos lors d'un entretien téléphonique avec son homologue polonais Andrzej Duda.

Soulignant le fait que la Pologne est un grand pays d'Europe centrale et orientale ainsi qu'un partenaire stratégique global de la Chine en Europe, M. Xi a affirmé que la Chine avait toujours accordé une grande importance au développement des relations sino-polonaises.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la Chine et la Pologne se sont mutuellement soutenues et aidées, et les deux parties ont coopéré dans divers secteurs, tels que la prévention et le contrôle de la pandémie, et la reprise du travail et de la production, ce qui a ouvert un nouveau chapitre de leur amitié, a-t-il poursuivi.

Dans la situation actuelle, la Chine et la Pologne doivent renforcer leurs communications stratégiques, approfondir la coopération pragmatique et répondre ensemble aux divers risques et défis, a indiqué M. Xi.

La Chine est prête à travailler de concert avec la Pologne pour faciliter un développement stable et durable des relations bilatérales durant la nouvelle année, a-t-il ajouté.

La Chine souhaite continuer d'accroître les échanges d'expériences dans la prévention et le contrôle conjoints de l'épidémie avec la partie polonaise, tout en rétablissant les visites mutuelles entre leurs peuples de manière sûre et ordonnée, a affirmé le président Xi.

Au cours de la pandémie, le nombre de trajets et le volume de fret entre la Chine et la Pologne dans le cadre des services de fret ferroviaire Chine-Europe ont atteint des records, ce qui reflète une interdépendance élevée entre les chaînes d'approvisionnement et industrielles en Chine, en Pologne et dans l'Union européenne (UE) en général, et démontre un énorme potentiel de coopération économique et commerciale bilatérale, a expliqué M. Xi.

La Chine va encourager la hausse des importations de produits agro-alimentaires de qualité en provenance de Pologne en créant des mécanismes pertinents dans le cadre de la coopération entre la Chine et les pays d'Europe centrale et orientale (PECO), a-t-il déclaré, ajoutant que l'achèvement des négociations sur l'accord d'investissement Chine-UE ouvrirait un espace plus large pour la coopération sino-polonaise.

M. Xi a affirmé que lors du récent sommet virtuel Chine-PECO couronné de succès, les dirigeants des PECO et lui-même avaient passé en revue la coopération Chine-PECO, résumé en détail leurs expériences de développement, envisagé ensemble les perspectives de développement, atteint un large consensus et défini une planification et une direction essentielles pour leur mécanisme de coopération.

Il a ajouté que la Chine était disposée à travailler avec la partie polonaise et considérait le sommet comme un nouveau point de départ afin de faire progresser la coopération Chine-PECO et les relations Chine-UE.

Pour sa part, M. Duda a déclaré que la visite d'Etat de M. Xi en Pologne en 2016 avait efficacement contribué à promouvoir le développement des relations Pologne-Chine. Il y a quelques temps, le président Xi a également présidé avec succès le sommet Chine-PECO par liaison vidéo, un événement qui est, lui aussi, d'une grande importance pour promouvoir la coopération entre les deux parties et à aider les PECO à relancer leur économie après la pandémie.

La Pologne apprécie hautement l'engagement de M. Xi de faire des vaccins chinois contre le COVID-19 un bien public mondial, ainsi que sa volonté de nouer une coopération vaccinale avec les PECO. Ces positions montrent que la Chine, sous la direction du président Xi, joue son rôle de grand pays responsable, a déclaré M. Duda.

Il a ajouté que la Pologne était disposée à renforcer sa coopération en matière de lutte contre la pandémie avec la Chine, soulignant que les services de fret ferroviaire Chine-Europe avaient joué un rôle important dans cette lutte.

M. Duda a espéré que les deux parties maintiendraient leurs échanges de personnel et leur coopération dans divers domaines, et continueraient à promouvoir un développement équilibré du commerce bilatéral. La Pologne est également prête à contribuer à la coopération entre les PECO et la Chine, a-t-il ajouté.

M. Duda a souhaité visiter à nouveau la Chine après la pandémie, tout en exprimant sa volonté de maintenir des échanges étroits et amicaux avec M. Xi afin de porter conjointement les relations Pologne-Chine à un nouveau niveau.

http://french.xinhuanet.com/2021-03/02/c_139776339.htm

 

L'entrée en vigueur de l'accord Chine-UE sur les IG représente une aubaine pour le secteur viticole français (SYNTHESE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-03-03 à 02:48

PARIS, 2 mars (Xinhua) -- L'Accord bilatéral entre la Chine et l'Union européenne (UE) sur les indications géographiques (IG) est entré en vigueur lundi, ce qui a permis au marché chinois de devenir une aubaine plus attractive pour le secteur viticole français.

Les indications géographiques sont un label utilisé pour identifier l'origine géographique d'un produit et constituent un type important de droit de propriété intellectuelle. Selon l'accord, 100 indications géographiques de chaque côté, impliquant des boissons alcoolisées, du thé, des aliments et des produits agricoles, ont été placées sous protection le même jour.

Dans un communiqué publié par le ministère français de l'Agriculture et de l'Alimentation, son ministre Julien Denormandie a déclaré que cet accord bilatéral entre l'Union européenne et la Chine est "historique".

"En protégeant nos indications géographiques, qui font la fierté et la renommée du travail de nos agriculteurs et de nos viticulteurs, cet accord participe à la valorisation de nos savoir-faire français", a souligné le ministre français.

En fait, des vins et spiritueux français, de renommée internationale et issus de terroirs tels que la Champagne, le Beaujolais, Bordeaux et Cognac, représentent une partie importante sur la liste des produits protégés par cet accord.

Vincent Perrin, directeur général du Comité interprofessionnel du vin de Champagne, a déclaré lors d'une interview récente à Xinhua que la Chine reconnaissait de plus en plus la valeur des indications géographiques. "La Chine dispose d'un patrimoine très riche de savoir-faire alimentaires voire artisanaux, et les consommateurs chinois recherchent de plus en plus des gages d'authenticité", a-t-il indiqué.

"Le Champagne est l'appellation viticole la plus exportée dans le monde. Nous nous réjouissons de bénéficier d'un titre de protection en Chine. L'accord Chine-UE sur les indications géographiques élargit la liste des produits protégés et reconnus dans nos deux marchés, parmi les plus dynamiques et profonds en matière alimentaire", a-t-il ajouté.

Christophe Danneaux, directeur de l'activité champagne de G.H. Mumm et Perrier-Jouët, a déclaré pour sa part : "Nous restons très positifs sur nos exportations vers la Chine. Nous voyons avec optimisme la reprise économique et la réouverture progressive des bars, restaurants et hôtels et nous avons fait le choix de conserver une présence forte via des activations en Chine".

Selon le directeur général de Vinexposium, Rodolphe Lameyse, cet accord permettra, d'une part, aux consommateurs chinois d'avoir la certitude d'acquérir et consommer un produit de qualité et authentique; d'autre part, il aportera des bénéfices concrets aux agriculteurs et viticulteurs français, une étude européenne ayant conclu que le prix de vente des produits sous IG "est en moyenne le double de celui de produits similaires sans protection".

Le marché chinois est un marché à fort potentiel de croissance pour le secteur européen de l'alimentation et des boissons, a conclu ce responsable de Vinexposium, le premier organisateur mondial d'événements dédiés aux vins et spiritueux.

D'après les chiffres publiés en février par la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS), les exportations des vins et spiritueux français envers la Chine se sont établies à 809 millions d'euros en 2020, ce qui a fait de la Chine la troisième destination pour les exportations françaises dans ce secteur, derrière les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

http://french.xinhuanet.com/2021-03/03/c_139778825.htm

 

La Chine exhorte les Etats-Unis à améliorer leur propre situation en matière de droits de l'homme (porte-parole)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-03-03 à 10:32

BEIJING, 3 mars (Xinhua) -- Les Etats-Unis doivent faire face à leurs problèmes intérieurs profondément enracinés, dont la discrimination raciale et l'application violente de la loi, et prendre des mesures concrètes pour améliorer leur situation en matière de droits de l'homme, a déclaré mardi un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le porte-parole Wang Wenbin a fait ces remarques lors d'un point de presse en réponse à une question selon laquelle la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, a récemment rejoint les soi-disants "défenseurs des droits des Ouïgours" pour mettre à jours la question des droits de l'homme dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang.

Le Xinjiang jouit aujourd'hui de la stabilité sociale et d'un élan de développement solide, et la population locale mène une vie sûre et heureuse. Tous les habitants au Xinjiang jouissent pleinement de leurs droits, dont les droits aux moyens de subsistance et de developpement. Les langues, les cultures et les coutumes traditionnelles de toutes les minorités ethniques au Xinjiang ont été bien protégées et transmises, a-t-il noté.

Au cours des quelques 60 dernières années, l'économie du Xinjiang a été multipliée par plus de 200, son PIB par habitant a été augmenté de près de 40 fois, et l'espérance de vie des habitants est passée de 30 à 72 ans, a ajouté le porte-parole.

Les soi-disants "défenseurs des droits des Ouïgours" sont par essence des séparatistes anti-chinois du Turkestan oriental, a indiqué M. Wang.

"Nous nous opposons fermement à l'attaque des Etats-Unis sur la politique chinoise concernant le Xinjiang et à leur ingérence dans les affaires intérieures de la Chine sous le prétexte de la question des droits de l'homme, et au mépris des énormes efforts de la partie chinoise pour protéger les droits de l'homme et promouvoir l'emploi des habitants du Xinjiang", a-t-il déclaré.

http://french.xinhuanet.com/2021-03/03/c_139779681.htm

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire