LES RELATIONS SINO-ARABES SE RENFORCENT DE PLUS EN PLUS DANS LE CONTEXTE DE LA PANDÉMIE DE COVID-19

 

Les relations sino-arabes se renforcent de plus en plus dans le contexte de la pandémie de COVID-19 (SYNTHESE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-07 à 04:09
 


(Xinhua/Shen Hong)

LE CAIRE, 6 juillet (Xinhua) -- La 9e réunion ministérielle du Forum de coopération Chine-Etats arabes s'est tenue lundi par liaison vidéo, soulignant la solidarité entre la Chine et les pays arabes dans la lutte contre le COVID-19 ainsi que leur consensus sur l'avancement de leurs relations.

Co-présidée par le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi et son homologue jordanien Ayman Safadi, la réunion a rassemblé les ministres des Affaires étrangères des États membres de la Ligue arabe, ainsi que le secrétaire général de la Ligue, Ahmed Aboul-Gheit.

Dans un communiqué, M. Aboul-Gheit a déclaré que la tenue de cette réunion dans un contexte de défis mondiaux en cours reflète l'intérêt que le Moyen-Orient et la Chine accordent à ce sujet, et s'est dit confiant que les relations arabo-chinoises seront portées à un nouveau niveau après la réunion.

Il y a deux semaines, les dirigeants de divers partis politiques de la région ont participé à la réunion extraordinaire du Dialogue des partis politiques entre la Chine et les Etats arabes, au cours de laquelle une déclaration conjointe saluant le soutien mutuel dans la lutte contre le COVID-19 et envisageant de meilleures perspectives de coopération future a été publiée.

L'amitié entre la Chine et les pays arabes a de nouveau été saluée lors de la réunion ministérielle de lundi, lors de laquelle le ministre djiboutien des Affaires étrangères Mahmoud Ali Youssouf a déclaré que les relations amicales entre les pays arabes et la Chine sont exemplaires, comme l'a récemment montré leur combat conjoint contre le COVID-19.

Notant que les deux parties se sont engagées à lutter contre l'impact de la pandémie de COVID-19, le ministre saoudien des Affaires étrangères Fayçal ben Farhan al-Saoud a de son côté souligné lors de la réunion que les relations arabo-chinoises se sont renforcées au fil du temps et ont bien progressé ces dernières années, notant aussi que dans le contexte de la pandémie qui fait rage, la Chine et les États arabes se sont battus côte à côte, une initiative qui a été saluée par les peuples des deux côtés.

Lorsque la Chine était en pleine lutte contre le COVID-19, les États arabes ont fait preuve de solidarité avec elle en exprimant leur soutien et en faisant don de fournitures médicales. Certains monuments célèbres, notamment des temples de l'Egypte antique et la tour Burj Khalifa aux Émirats arabes unis, ont été illuminés aux couleurs du drapeau national chinois.

Quand la pandémie a commencé à faire rage dans le monde arabe, la Chine a livré des fournitures indispensables et a partagé son expérience dans la lutte contre la maladie via des vidéoconférences avec le personnel médical de 21 Etats arabes et a envoyé des experts médicaux dans huit Etats arabes.

Selon Ali Yousif, directeur exécutif de la Ligue des sociétés d'amitié arabo-chinoises, affiliée à la Ligue arabe, la réunion ministérielle a été convoquée "à un moment important face à des défis qui nécessitent une coordination et une coopération accrues entre la Chine et les États arabes".

Par ailleurs, M. Aboul-Gheit a annoncé lors de la réunion ministérielle que 19 États arabes ont signé des accords bilatéraux avec la Chine dans le cadre de l'initiative chinoise "La Ceinture et la Route".

Enfin, des responsables et experts arabes ont déclaré que la lutte commune contre le COVID-19 et les efforts inlassables pour promouvoir la coopération dans divers domaines ont jeté des bases solides pour la construction d'une communauté de destin sino-arabe.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/07/c_139192811.htm

 

 

Salir la Chine ne fera pas oublier ses progrès concrets en matière de droits de l'homme (COMMENTAIRE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-07 à 14:56
 

BEIJING, 7 juillet (Xinhua) -- Lors de la 44e session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, les Etats-Unis et certains pays occidentaux ont une nouvelle fois attaqué la Chine pour ce qu'ils ont prétendu être des violations des droits de l'homme, allégations qui ont été catégoriquement rejetées par des dizaines d'autres pays.

La platitude des arguments utilisés par ces pays critiquant la Chine sur son bilan en matière de droits de l'homme est comme toujours sans fondement, et dévoile encore leur égoïsme et les préjugés profondément enracinés qu'ils entretiennent envers elle.

Les progrès réalisés par la Chine en matière de droits de l'homme au cours des dernières décennies sont très importants et ne peuvent pas être niés ou déformés.

Toute personne dotée de discernement ne peut que remarquer les efforts de réduction de la pauvreté de Chine, qui ont fait passer le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté de 98,99 millions à 5,51 millions entre 2012 et 2019.

"Le monde reconnaît déjà, ou devrait reconnaître, les énormes progrès réalisés par la Chine en matière de réduction de plus des deux tiers de la pauvreté au cours des dernières cinq années", estime David Beasley, directeur exécutif du Programme alimentaire mondial, en marge du Forum économique mondial 2020 à Davos, en Suisse.

Si l'on est impartial, on ne saurait confondre les efforts antiterroristes de la Chine au Xinjiang (ouest) avec des violations des droits de l'homme, en sachant qu'un Xinjiang sûr, stable et prospère est fondamental pour la protection des droits de l'homme.

Selon les données, de 1990 à fin 2016, les éléments séparatistes, terroristes et extrémistes ont lancé des milliers d'attentats terroristes au Xinjiang, tuant un grand nombre de civils innocents et des centaines de policiers, tout en causant des dégâts considérables aux biens.

Grâce à des mesures antiterroristes et de déradicalisation décisives fondées sur la loi, le Xinjiang n'a connu aucun incident terroriste violent pendant trois années consécutives, tandis que le droit à la vie et au bonheur de tous les groupes ethniques y est désormais bien protégé.

Toute personne dotée d'un cœur ne pourrait ignorer non plus les réalisations de la Chine en matière de droits de l'homme dans la lutte contre le COVID-19.

Depuis le début de l'épidémie, le gouvernement chinois a donné la priorité à la vie humaine, a pris des mesures rigoureuses pour contenir le virus et fait ce qu'il a pu pour aider ceux qui combattent la pandémie.

Le journal américain Science a rapporté en avril que les mesures imposées par la Chine au cours des 50 premiers jours de l'épidémie ont pu prévenir plus de 700.000 infections à travers le pays.

Pourtant, il est ironique de constater que lorsque des faucons de Washington ont de nouveau pointé Beijing du doigt, la flambée des infections et des décès liés à la pandémie, ainsi que la vague incandescente de protestation contre la discrimination raciale aux Etats-Unis, ont révélé la véritable situation des droits de l'homme qui se détériore dans leur propre pays.

Il est maintenant parfaitement clair que ces opportunistes politiques occidentaux anti-Chinois devraient immédiatement se livrer à un examen de conscience concernant la protection des droits de l'homme, ce même sujet sur lequel ils ont l'habitude de faire la leçon aux autres.

Ils devraient prendre conscience du fait que salir la réputation de la Chine ne contribuera jamais à améliorer la situation des droits de l'homme dans leur propre pays, et que cela dévoile au contraire davantage leur incapacité politique à résoudre leurs problèmes sociaux fondamentaux.

Certes, tout comme il est impossible de réveiller une personne qui fait semblant de dormir, il ne faut pas s'attendre à ce que les plus ardents des détracteurs occidentaux de la Chine cessent de s'ingérer dans les affaires intérieures de celle-ci en prenant les droits de l'homme pour prétexte.

Si ces interventionnistes occidentaux croient encore qu'ils peuvent déformer le bilan des droits de l'homme en Chine ou l'intimider à ce sujet, ils font tout simplement fausse route.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/07/c_139194508.htm

 

 

La Chine et l'Inde atteignent un consensus positif pour apaiser la situation à la frontière

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-07 à 01:39
 

BEIJING, 6 juillet (Xinhua) -- Le représentant spécial chinois sur la question de la frontière sino-indienne, conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a tenu dimanche soir une conversation téléphonique avec le représentant spécial indien et conseiller à la sécurité nationale Ajit Doval, au cours de laquelle les deux parties ont atteint un consensus positif en vue d'apaiser la situation à la frontière.

Notant que cette année marque le 70e anniversaire des relations diplomatiques sino-indiennes, M. Wang a rappelé que les relations bilatérales avaient connu des hauts et des bas et que les derniers développements de la situation frontalière étaient complexes.

Pour ce qui est de l'incident qui s'est récemment produit dans la vallée de Galwan dans la section ouest de la frontière sino-indienne, les intérêts en jeu sont très clairs, a souligné M. Wang, ajoutant que la Chine continuerait à défendre fermement sa souveraineté territoriale et à préserver la paix et la tranquillité dans les zones frontalières.

M. Wang a fait remarquer que la réalisation du développement et du renouveau nationaux étaient la principale priorité de la Chine et de l'Inde et que les deux parties partageaient des intérêts stratégiques communs et à long terme dans cette direction générale.

Il a exhorté les deux parties à adhérer au jugement stratégique selon lequel la Chine et l'Inde ne représentent pas une menace l'une pour l'autre mais constituent au contraire des opportunités de développement mutuel, à prêter une grande attention à la situation complexe actuelle et à travailler ensemble pour surmonter et renverser cette situation dès que possible.

M. Wang a également exprimé l'espoir que la partie indienne ferait un pas vers la Chine, guiderait l'opinion publique dans la bonne direction, préserverait et promouvrait la coopération et les échanges normaux entre les deux pays, éviterait de mener des actions qui pourrait aggraver et complexifier les différends bilatéraux et assurerait conjointement la progression générale des relations sino-indiennes.

Les deux parties ont échangé leurs points de vue en toute franchise et en profondeur au sujet de l'apaisement de la situation frontalière et ont atteint un consensus positif.

Premièrement, les deux parties sont convenues de respecter l'important consensus atteint par les dirigeants des deux pays. Les deux hommes estiment que le maintien de la paix et de la tranquillité dans les zones frontalières est primordial pour le développement à long terme des relations bilatérales, et se sont accordés pour que la question frontalière soit placée en bonne position dans les relations bilatérales afin d'éviter que les différends ne s'aggravent en conflits.

Deuxièmement, les deux parties ont réitéré leur adhésion à une série de traités et d'accords signés par les deux pays au sujet des questions frontalières ainsi que leur engagement à faire des efforts conjoints pour apaiser la situation dans les zones frontalières.

Troisièmement, les deux parties se sont mises d'accord pour renforcer leurs communications à travers le mécanisme de rencontre des représentants spéciaux, régulièrement tenir des réunions du mécanisme de travail pour la consultation et la coordination sur les affaires frontalières sino-indiennes sans interruption, perfectionner et renforcer continuellement les mesures de confiance dans les zones frontalières et éviter la récurrence des incidents qui affectent la paix et la tranquillité dans ces zones.

Quatrièmement, les deux parties ont salué les progrès réalisés au cours des récentes rencontres militaires et diplomatiques entre les deux pays, accepté de maintenir le dialogue et les consultations et souligné que le consensus atteint par les commandants des contingents frontaliers des deux pays devrait être mis en œuvre dès que possible, tandis que les deux parties devraient réaliser sans tarder le processus de désengagement de leurs troupes de première ligne.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/07/c_139192715.htm

 


 

Citations de Xi Jinping sur l'importance de se souvenir de l'histoire et de chérir la paix

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-07 à 16:37
 

BEIJING, 7 juillet (Xinhua) -- Mardi marque le 83e anniversaire de l'incident du pont Lugou, survenu le 7 juillet 1937, et qui est reconnu comme le début de l'invasion à grande échelle de la Chine par le Japon et de la résistance de l'ensemble de la nation chinoise contre l'agression japonaise.

Le président chinois, Xi Jinping, a souligné à plusieurs reprises l'importance de se souvenir de l'histoire et de chérir la paix. Voici quelques-unes de ses citations les plus marquantes.

-- La guerre est comme un miroir. En s'y regardant, nous apprécions mieux la valeur de la paix.

-- La Guerre de résistance du peuple chinois contre l'agression japonaise et la Guerre mondiale anti-fasciste ont été une bataille décisive entre la justice et le mal, entre la lumière et l'obscurité, et entre le progrès et la réaction.

-- Le Parti communiste chinois a joué un rôle central clé pour la victoire de la Guerre de résistance du peuple chinois contre l'agression japonaise.

-- Le grand esprit de résistance contre l'agression fait partie de la précieuse richesse culturelle du peuple chinois. Il donnera à jamais au peuple chinois une forte impulsion pour surmonter toutes les difficultés et les obstacles et se battre pour le renouveau de la nation.

-- Les peuples chinois et japonais doivent transmettre leur amitié de génération en génération, tirer les leçons de l'histoire et regarder en avant, pour apporter des contributions communes à la paix mondiale.

-- La Chine défend inébranlablement et fermement la paix mondiale. Le peuple chinois restera engagé à la noble cause de la paix et du développement de l'humanité.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/07/c_139194734.htm

 

 

Les présidents chinois et argentin échangent des lettres sur la lutte contre le COVID-19 et la coopération bilatérale

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-07 à 20:43
 

BEIJING, 7 juillet (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping et son homologue argentin Alberto Fernandez ont récemment échangé des lettres pour comparer leurs observations sur la lutte conjointe contre l'épidémie du nouveau coronavirus, et aborder le renforcement de la coopération bilatérale pratique dans tous les domaines.

Dans sa lettre, M. Xi a souligné que face au nouveau coronavirus, les Chinois et les Argentins s'étaient aidés et soutenus mutuellement, démontrant là leur profonde amitié.

La Chine et les pays latino-américains sont confrontés à la tâche redoutable de lutter contre le virus tout en stabilisant leur économie et en préservant les moyens de subsistance des populations, a-t-il dit. M. Xi a ajouté que son pays était disposé à poursuivre une coopération active contre l'épidémie avec l'Argentine et lui apporter autant d'aide que possible.

Il a souligné que son pays soutenait fermement les efforts entrepris par l'Argentine pour préserver sa stabilité et son développement. La Chine est prête à approfondir les échanges amicaux et la coopération pratique avec l'Argentine, ainsi qu'à œuvrer à un plus grand développement du partenariat stratégique global sino-argentin, a-t-il assuré.

Pour sa part, M. Fernandez a salué les efforts énormes que le gouvernement et le peuple chinois avaient déployés dans la lutte contre le virus et le rôle de premier plan que la Chine a joué dans la lutte internationale contre la pandémie, en particulier l'aide apportée par Beijing à Buenos Aires.

C'est dans l'adversité qu'on reconnaît ses vrais amis, a-t-il dit, ajoutant que son pays ressentait fortement, en cette période particulière, la profondeur de l'amitié entre les deux pays.

Le président argentin s'est dit fermement convaincu que les deux pays ont inauguré une glorieuse période de relations bilatérales. Il a exprimé sa conviction que leur partenariat stratégique global ainsi que la coopération dans des cadres multilatéraux s'approfondiront davantage.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/07/c_139195111.htm

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire