LES VACCINS CHINOIS SONT LA CLE DE LA LUTTE MONDIALE CONTRE LE COVID-19

tourtaux-jacques Par Le 12/07/2021 0

Dans CHINE

Les vaccins chinois sont la clé de la lutte mondiale contre le COVID-19

French.china.org.cn | Mis à jour le 12. 07. 2021 | Mots clés : vaccins

Vendredi, la Chine a fourni 500 millions de doses de vaccins contre le COVID-19 et de concentrés utilisés pour la production de vaccins à plus de 100 pays et organisations internationales, représentant un sixième de la production mondiale de vaccins contre le COVID-19, a déclaré un responsable du ministère chinois des Affaires étrangères.

Guo Xuejun, directeur adjoint du département des Affaires économiques internationales du ministère, a indiqué vendredi à l'agence de presse Xinhua que la Chine s'opposait au nationalisme vaccinal et soutenait activement d'autres pays en développement dans leur production et leur déploiement de vaccins.

Ces pays comprennent les Émirats arabes unis, l'Indonésie, la Malaisie, l'Égypte, le Brésil, la Turquie, le Pakistan et le Mexique, qui disposent d’une capacité de production totale de plus de 200 millions de doses, a-t-il noté.

Sur les 140 pays impliqués dans l'initiative de « La Ceinture et la Route », 84 ont proposé d'importer des vaccins chinois au premier semestre de cette année, a souligné M. Guo, ajoutant que la Chine avait répondu de manière proactive à toutes les demandes de ces pays et avait fourni rapidement des vaccins.

« Notre prochaine étape sera de continuer à renforcer notre coopération en matière de vaccins avec diverses parties, d'améliorer encore l'accessibilité (en matière de distribution et de prix) des vaccins dans les pays en développement et de contribuer davantage à la lutte contre la pandémie et à la promotion de la reprise économique », a déclaré M. Guo.

Le CoronaVac, le vaccin contre le COVID-19 développé par la société chinoise Sinovac Biotech, s'est avéré efficace à 83,5% pour protéger contre les infections symptomatiques et aucun cas d'événements indésirables graves n'a été signalé, selon les données provisoires des essais cliniques de phase 3 menés en Turquie qui ont été publiées jeudi dans le journal The Lancet.

Les essais ont impliqué plus de 10 000 participants et ont révélé que le vaccin pouvait induire une solide réponse en anticorps après deux injections.

Le CoronaVac est un vaccin inactivé qui utilise une version tuée du virus entier pour induire une réponse immunitaire. Il peut être conservé entre 2 et 8 degrés Celsius et a été approuvé pour une utilisation d'urgence par 22 pays, dont la Thaïlande, le Brésil, l'Uruguay et l'Ukraine. Le mois dernier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a également validé le vaccin pour une utilisation d'urgence.

« L'un des avantages du CoronaVac est qu'il n'a pas besoin d'être congelé, ce qui facilite son transport et sa distribution. Cela pourrait être particulièrement important pour la distribution mondiale, car certains pays pourraient avoir du mal à stocker de grandes quantités de vaccin à des températures très basses », a déclaré Murat Akova, auteur principal de l'étude publiée dans le Lancet et professeur à la faculté de médecine de l'Université Hacettepe à Ankara, en Turquie.

L'étude intermédiaire a examiné 10 029 participants âgés de 18 à 59 ans originaires de Turquie qui ont reçu deux doses du vaccin ou un placebo entre le 14 septembre et le 5 janvier. Elle a révélé que l'efficacité du vaccin était de 83,5% après deux doses, et était efficace à 100% dans la prévention des cas modérés et graves.

Cependant, l'équipe a également reconnu que bien que le vaccin puisse induire une réponse en anticorps chez 90% des receveurs, la réponse diminuait avec l'âge des receveurs. L'étude comprenait une courte période de suivi et impliquait une population relativement jeune et à faible risque.

Des recherches supplémentaires sont donc nécessaires pour confirmer son efficacité à long terme, et elles devraient être menées avec un groupe de participants plus diversifié. La capacité du vaccin à protéger contre les variants émergents du SRAS-CoV-2 devrait également être examinée, selon l'étude.

Jeudi, l'Administration nationale chinoise des produits pharmaceutiques a déclaré que 22 vaccins contre le COVID-19 avaient été approuvés pour des essais cliniques dans le pays. Quatre vaccins ont obtenu une autorisation de mise sur le marché conditionnelle et trois ont été autorisés pour une utilisation d'urgence en Chine.

Une aide bienvenue

Depuis que la Chine a commencé à aider les efforts de vaccination contre le COVID-19 d'autres pays, des chefs d'État et de gouvernement de nombreux pays ont exprimé leur appréciation pour cette aide, certains ayant même personnellement assisté à la livraison des vaccins chinois à l'aéroport.

En février, le Premier ministre mozambicain Carlos Agostinho do Rosario a adressé ses chaleureuses salutations au gouvernement et au peuple chinois au nom du Mozambique. Il a déclaré que, dans la lutte commune contre la pandémie, la Chine avait fait preuve d’une amitié fraternelle avec le peuple mozambicain, et il a remercié le gouvernement et le peuple chinois pour leur soutien.

Le même mois, la Première ministre péruvienne Violeta Bermudez a déclaré que son pays était ravi de recevoir le vaccin chinois, qui aidera le pays à lutter contre la pandémie.

En mars, la vice-présidente dominicaine Raquel Pena a reçu les vaccins à l'aéroport et a exprimé sa gratitude pour le soutien et l'assistance de la Chine, affirmant que le vaccin fournira certainement une garantie importante pour une victoire rapide contre la pandémie en République dominicaine.

Le vaccin fourni par la Chine a sauvé des vies et a écrit un nouveau chapitre de coopération entre la Chine et la communauté internationale dans la lutte contre la pandémie, a-t-elle affirmé, ajoutant que la Chine avait joué un rôle louable dans l'effort mondial de lutte contre la pandémie.

http://french.china.org.cn/china/txt/2021-07/12/content_77622178.htm.

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire