QU’APPORTE L’ACCORD CHINE-EUROPE SUR LES INDICATIONS GEOGRAPHIQUES QUI ENTRE EN VIGUEUR AUJOURD’HUI ?

Qu’apporte l’accord Chine-Europe sur les indications géographiques qui entre en vigueur aujourd’hui ?

French.china.org.cn | Mis à jour le 01. 03. 2021 | Mots clés : Chine-UE,indications géographiques

L’accord Chine-Europe sur les indications géographiques (IG) entre en vigueur le 1er mars. Il s’agit du premier accord global et de haut niveau sur les indications géographiques négocié par la Chine avec l’étranger. Son entrée en vigueur renforcera la coopération économique et commerciale entre la Chine et l’Union européenne, et bénéficiera aux consommateurs et aux entreprises des deux côtés.

Afin de renforcer la protection et la coopération en matière d’indications géographiques et de promouvoir le commerce des produits sélectionnés, la Chine et l’UE ont entamé leurs négociations en 2011. Les pourparlers ont duré huit ans, ont donné lieu à 22 cycles de négociations formelles et à des centaines de consultations informelles. Le 14 septembre 2020, les deux parties ont officiellement signé l’accord. Le 29 janvier 2021, la Chine et l’UE se sont notifiées mutuellement sur l’achèvement de leur processus interne d’approbation. Aujourd’hui, l’accord entre officiellement en vigueur.

Li Yongjie, directrice générale adjointe du département des traités et du droit du ministère du Commerce, a déclaré que l’entrée en vigueur de l’accord sur les indications géographiques entre la Chine et l’UE donnera un nouvel élan à leur coopération économique et commerciale. L’accord prévoit non seulement un niveau élevé de protection, il établit également une liste des indications géographiques à protéger par les deux parties, ce qui bénéficiera aux entreprises et aux consommateurs. La Chine s’est également engagée avec cet accord à fournir une protection juridique aux indications géographiques européennes listées.

Quels sont les 500 produits UE-Chine dotés d’une IG ?

L’accord Chine-UE sur les indications géographiques est la première reconnaissance mutuelle à grande échelle de plus de 500 indications géographiques chinoises et européennes. Quels sont les produits protégés ? Présentons-les.

L’annexe de l’accord établit une liste de plus de 500 produits à indication géographique de Chine et d’Europe, protégeant des produits dotés d’une grande renommée de longue date. C’est le cas par exemple du vin de riz de Shaoxing, du thé vert Lu’an de l’Anhui, du thé oolong Tieguanyin d’Anxi, des raisins de Turpan, et côté européen, du champagne, de la bière bavaroise, du jambon de Parme, de l’huile d'olive de Sierra Magina, etc.

Parmi les indications géographiques sélectionnées par la Chine se trouvent non seulement des vins, des thés, des produits agricoles, des denrées alimentaires, mais aussi du papier Xuan, du brocart Shu et d’autres IG caractéristiques qui représentent la culture traditionnelle chinoise. Auparavant, l’accord européen sur les indications géographiques ne concernait que des produits agricoles, des denrées alimentaires et des vins, c’est donc la première fois que l’UE inclut de telles indications géographiques dans son accord.

Les IG protégées par l’accord peuvent non seulement bénéficier d’un niveau élevé de protection des deux côtés, elles peuvent aussi utiliser les marqueurs d’indications géographiques officielles de l’autre partie, ce qui est propice à un bon développement de marché pour les produits concernés.

Quels avantages découleront de l’entrée en vigueur de cet accord ?

Avec l’entrée en vigueur de l’accord, les 100 premières indications géographiques sélectionnées par la Chine sont désormais officiellement protégées dans l’Union européenne. On trouve sur cette liste des produits déjà exportés vers l’Europe, comme le thé vert Wuyuan, les raisins de Turpan ou encore le café Pu’er, mais aussi des produits dont le potentiel d’exportation vers l’Europe pourra être bientôt développé, comme les pommes de Yantai, les citrons d’Anyue et le vin de riz de Shaoxing.

Li Yongjie a déclaré que la possibilité d’utiliser le logo officiel européen signifie une amélioration de la visibilité des produits chinois sur le marché. La Chine espère donc que les entreprises et les localités pourront profiter pleinement des possibilités offertes par cet accord pour développer leurs exportations.

En outre, l’accord inclut un deuxième lot de 175 indications géographiques chinoises, qui seront protégées par les deux parties dans les quatre ans suivant l’entrée en vigueur. L’accord offre également une protection satisfaisante aux produits européens de qualité reconnue présentant des caractéristiques particulières pour leur entrée sur le marché chinois, élimine les inquiétudes des producteurs européens et leur permet d’exporter en Chine en toute confiance, de sorte que les consommateurs puissent déguster et découvrir davantage de produits européens de qualité, pour répondre au mieux aux demandes croissantes relatives à la qualité de vie.

http://french.china.org.cn/business/txt/2021-03/01/content_77260323.htm

 

Accessibles et abordables, les vaccins chinois apportent une contribution cruciale à la lutte mondiale contre l'épidémie (SYNTHESE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-28 à 15:28

BEIJING, 28 février (Xinhua) -- En exportant des vaccins contre le COVID-19 vers 27 pays et en fournissant une assistance vaccinale à 53 pays dans le besoin, la Chine s'apprête à surmonter les difficultés pour que les vaccins deviennent un bien public accessible et abordable pour de nombreuses nations en développement, tout en apportant une forte contribution à la lutte anti-épidémique mondiale.

En date du 25 février, la Chine a fourni des vaccins au Sénégal, au Mozambique, à la Guinée équatoriale et au Zimbabwe, entre autres. Elle aidera de même d'autres pays africains dans le cadre de son engagement à faire des vaccins des biens publics mondiaux. A l'autre bout du monde, de nombreux pays d'Amérique latine, tels que l'Argentine, le Chili et la Colombie, ont approuvé l'utilisation d'urgence de vaccins chinois.

Ces derniers apportent une contribution cruciale à la réponse mondiale contre le nouveau coronavirus, a estimé Rasmus Bech Hansen, fondateur et directeur général de la société de recherche britannique Airfinity.

Les pays en développement ont des difficultés à déployer des vaccins, en raison de leurs capacités de stockage limitées et des températures ultra-basses qu'ils requièrent, tandis qu'un des avantages des vaccins chinois est qu'ils peuvent être stockés dans un espace moins froid, a-t-il expliqué.

Des dirigeants d'Etats ont montré leur confiance envers la sécurité et l'efficacité des vaccins chinois contre le COVID-19 en se les faisant inoculer.

Après en avoir reçu la première dose, le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a déclaré que la vaccination était le seul remède disponible pour éviter de nouveaux décès liés au COVID-19, ajoutant que la Chine était la meilleure amie de son pays et de l'Afrique. Les vaccins fournis par la Chine sauvent la vie des Africains, selon lui.

Son point de vue a été partagé par d'autres responsables gouvernementaux. Le président sénégalais Macky Sall, qui a reçu le vaccin de la société pharmaceutique chinoise Sinopharm, a adressé ses "sincères remerciements" au gouvernement chinois, insistant sur la conformité de ce vaccin aux standards mondiaux.

Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a indiqué pour sa part que les vaccins que son pays a reçus de la Chine sont sûrs et constituent un antidote efficace contre le COVID-19. "Ces vaccins apportent certainement une nouvelle lumière positive au peuple du Zimbabwe en ces temps difficiles, une lumière au bout d'un tunnel sombre", a-t-il estimé.

Tout en soutenant les pays qui ont urgemment besoin des vaccins, la Chine participe à la coopération internationale de différentes manières.

En rejoignant l'initiative COVAX mise en place par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la Chine lui a fourni dix millions de doses de vaccin, une mesure concrète pour tenir la promesse d'en faire un bien public mondial.

Les entreprises chinoises participent conjointement à la recherche et au développement de vaccins avec divers partenaires dans une dizaine de pays, et assurent l'exportation de ceux qu'ils produisent vers les pays où ils sont nécessaires et ont été approuvés pour une utilisation d'urgence.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/28/c_139773123.htm

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire