VERS UNE BATAILLE NAVALE IRAN-CHINE CONTRE LES USA

  • Par
  • Le 11/07/2020
  • Commentaires (1)
  • Dans CHINE

L'Iran et la Chine travaillent à chasser militairement les USA des détroits stratégiques?

Tue Jul 7, 2020 12:13PM

Trois bâtiments de la Marine chinoise sont arrivés dans le port iranien de Bandar Abbas situé sur le détroit d’Hormuz, le 15 juin 2017. (Archives)

Trois bâtiments de la Marine chinoise sont arrivés dans le port iranien de Bandar Abbas situé sur le détroit d’Hormuz, le 15 juin 2017. (Archives)

Pour bon nombre d'observateurs US qui regardent avec inquiétude le rapprochement entre l'Iran et la Chine, illustré par un accord stratégique de 25 ans contenant des volets économiques mais aussi militaires et sécuritaires, ce qui se passe en mer de Chine n'est pas sans rapport avec ce qui se déroule dans le golfe Persique. Surtout que la rhétorique jusqu'ici peu combative de Pékin semble avoir totalement changé de nature, ce qui ne va pas sans inquiéter Washington. Les deux frégates US qui opèrent en mer de Chine en ce moment risquent s'ils franchissent le Rubicon de faire la cible des missiles DF chinois tout comme cette flotte US dans le golfe Persique, sur laquelle sont braqués les réseaux souterrains des silos à missile du CGRI.

Chine/Iran : le pacte à enterrer l'Amérique?

Chine/Iran : le pacte à enterrer l'Amérique?

Le ministre iranien des Affaires étrangères annonce que Téhéran et Pékin sont tombés d’accord sur le renforcement de leurs coopérations stratégiques.

Cette similitude dans l'acte et la parole a inquiété le sénateur néoconservateur Micheal Rubin au point de voir à travers l'accord stratégique Iran-Chine se tracer l'ébauche de la création d'une première « base navale chinoise » dans le golfe Persique. Rappelons que The National Interest qui fait publier son article s'est déjà alerté des récents propos du commandant en chef de la marine du CGRI, le général Tanghsiri, qui avait annoncé il y a quelques temps l'intention iranienne de donner corps à la première base navale permanente du pays dans l'océan Indien, zone où est largement présente la Chine. « Au Moyen Orient, la Chine s'est fait connaître par une présence économique croissante mais il se peut que cette présence prenne un dangereux volet militaire à la faveur de l'accord stratégique que Pekin a signé avec Téhéran et qui s'étale sur les 25 années à venir. Les deux parties ont déjà défié largement le régime des sanctions US en travaillant à établissement d'un couloir maritime reliant le golfe Persique aux Caraïbes et qui passe par le détroit de Bab el-Mandeb où Pékin dispose de sa première base navale (Djibouti). Une présence militaire chinoise danse le golfe Persique que l'Iran pourrait parfaitement rendre possible serait un défi majeur de plus à l'adresse des Etats Unis. »

Et la revue d'ajouter : « En mer de Chine, on constate de surcroît une radicalisation de la marine chinoise et une impatience, dirigée contre la présence militaire US. L’exercice maritime et aérien que vient d'organiser la Chine dans la mer de Chine méridionale, une région riche en ressources minérales et pétrolières ne va pas sans s'assimiler aux exercices navals iraniens organsinés régulièrement dans le golfe persique. »

Exercices Iran-Russie-Chine étendus dans trois détroits stratégique

Exercices Iran-Russie-Chine étendus dans trois détroits stratégique

Les exercices irano-sino-russes s’étendent dans les trois détroits d’Hormuz, de Malacca et de Bab el-Mandeb.

« La réalité est que le président chinois  Xi Jinping,se concentre sur sa stratégie de faire, dans le cadre du calendrier fixé depuis dix ans, de la Chine la première puissance militaire et économique du monde tout en créant un système financier alternatif en vue de remplacer le dollar par le yuan. Quel autre pays que l'Iran pourrait être l'allié de la Chine dans cette oeuvre anti-US commencée il y a dix ans?

À certains égard, Pékin tend même à emboîter le pas à l'Iran, et ceci devrait nous inquiéter. Depuis décembre 2019 date à laquelle la Chine a participé aux exercices navals conjoints avec l'Iran et la Russie, les deux parties n'ont pas arrêté de se rapprocher : Au Conseil de sécurité la Chine est un soutien de poids à l'Iran et le dossier de l'embargo sur la vente d'armes pourrait se transformer en un terrain de confrontation entre Pékin et Washington sur l'Iran. Quant aux Iraniens, ils bénéficient de la Chine et de son appui pour renforcer leur influence, non seulement en Asie de l'ouest mais aussi ailleurs. La TV chinoise a diffusé cette semaine une vidéo d'exercices navals chinois dans le golfe d'Aden, non loin du Yémen et de Djibouti. Trois navires de guerre ont effectué des exercices pour montrer leurs capacités à faire face aux multiples menaces à la sécurité et à accomplir diverses tâches militaires et ce, près des eaux territoriales yéménites contrôlées par le pro-iranien Ansarallah. C'est de loin une première démonstration de force chinoise en mer Rouge. Au train où vont les coopérations Iran-Chine, une base navale chinoise ou irano-chinoise dans le golfe Persique, n'est pas une perspective trop lointaine. » 

La Chine compare implicitement Trump à un «virus politique»

La Chine compare implicitement Trump à un «virus politique»

Alors que les relations entre Pékin et Washington restent tendues en raison de la guerre commerciale, la crise sanitaire mondiale attise encore les tensions

Les États-Unis célèbrent leur fête nationale alors qu’ils voient leurs pays comme une puissance vieillie qui souffre de problèmes économiques, du racisme, du schisme et de profondes divergences avec ses alliés traditionnels notamment ceux en Europe. La raison la plus récente de cette affirmation est l’affaiblissement de l’OTAN qui subit à son tour du schisme, ce qui pourrait être dû à la divergence sur la gestion de la crise libyenne.

L'actuelle guerre froide entre la Chine et les États-Unis va probablement s'intensifier. Une confrontation malgré eux n’est pas exclue. Les ingérences militaires des États-Unis qui envoient des porte-avions et des armes modernes à Taïwan et l’utilisation de l’arme de sanctions contre Hong Kong pourraient prouver que les intentions audacieuses de l’administration de Trump ne sont pas pacifiques.

http://french.presstv.com/Detail/2020/07/07/629073/Chine-EtatsUnis-mre-de-Chine-mridionale-jour-indpendance-suprmatie



 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Tourtaux
Жак Морис Поллет
les porte-avions Chinois sont déja en place...

Жак Морис Поллет
et quelques autres

Jacques Tourtaux
La CHINE ne possède actuellement que deux porte-avions. Un troisième porte-avions est en construction.

Ajouter un commentaire