XI JINPING ADRESSE SES FELICITATIONS POUR LE SUCCES DU PREMIER ATTERRISSAGE SUR MARS DE LA CHINE

 

Xi Jinping adresse ses félicitations pour le succès du premier atterrissage sur Mars de la Chine

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-15 à 15:14

BEIJING, 15 mai (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a adressé samedi ses félicitations pour l'atterrissage réussi de la première sonde chinoise sur Mars.

Au nom du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), du Conseil des Affaires d'Etat et de la Commission militaire centrale (CMC), M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du PCC et président de la CMC, a adressé des félicitations chaleureuses et des salutations sincères à tous les membres qui ont participé à la mission d'exploration de Mars, Tianwen-1, dans un message de félicitations.

M. Xi a déclaré dans ce message que l'atterrissage marquait une étape importante dans l'exploration interstellaire de la Chine et un bond de l'exploration du système Terre-Lune à l'exploration interplanétaire.

"L'atterrissage a laissé une marque chinoise sur Mars pour la première fois. C'est un autre progrès marquant dans le développement de l'industrie spatiale chinoise", a indiqué M. Xi.

"Grâce à votre courage face aux défis et à la poursuite de l'excellence, la Chine est maintenant parmi les premiers pays dans l'exploration planétaire", a déclaré M. Xi dans le message. "Le pays et le peuple se souviendront toujours de vos réalisations remarquables."

M. Xi a souligné l'importance d'organiser et de mettre en œuvre avec soin l'exploration itinérante et scientifique de Mars, de respecter l'autonomie au cours du développement des sciences et des technologies, et de faire avancer les grands projets spatiaux, notamment l'exploration planétaire.

Il a également appelé à renforcer la puissance de la Chine dans la technologie spatiale et à apporter de nouvelles et plus grandes contributions à l'exploration des mystères de l'univers et à la promotion de la noble cause de la paix et du développement de l'humanité.

Le vice-Premier ministre Han Zheng, également membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, a assisté à l'atterrissage dans le Centre de contrôle aérospatial de Beijing.

Le vice-Premier ministre Liu He, également membre du Bureau politique du Comité central du PCC, a lu le message de félicitations.

La sonde Tianwen-1, qui comprend un orbiteur, un atterrisseur et un rover, a été lancée depuis le site de lancement d'engins spatiaux de Wenchang, dans la province insulaire de Hainan, dans le sud de la Chine, le 23 juillet 2020, dans le but d'effectuer la mise en orbite, l'atterrissage et l'utilisation d'un rover sur la planète rouge en une seule mission.

La sonde est entrée en orbite martienne en février 2021 et a passé environ trois mois à explorer la planète.

L'atterrissage réussi marque le premier atterrissage de la Chine sur une planète extraterrestre et en fait le deuxième pays réalisant un atterrissage réussi sur Mars.

L'Administration spatiale nationale de Chine a coopéré avec des organisations spatiales internationales comme l'Agence spatiale européenne et les agences spatiales nationales d'Argentine, de France et d'Autriche. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-05/15/c_139947626.htm

 

Publication d'un article de Xi Jinping sur l'utilisation des ressources révolutionnaires

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-15 à 22:24

BEIJING, 15 mai (Xinhua) -- Un article du président chinois Xi Jinping sur l'utilisation des ressources révolutionnaires et la transmission des traditions révolutionnaires sera publié dimanche.

Cet article de M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et président de la Commission militaire centrale, sera publié dans le dixième numéro de cette année de la revue Qiushi.

Il qualifie les musées et mémoriaux révolutionnaires, les musées de l'histoire du Parti et les cimetières de martyrs de réservoirs de traditions révolutionnaires.

De telles ressources offrent des supports pédagogiques vivants pour consolider les idéaux et les convictions révolutionnaires, note l'article, qui exhorte à renforcer l'éducation aux traditions révolutionnaires et au patriotisme et à améliorer l'éducation idéologique et morale des jeunes.

"Chaque fois que je me rends dans les zones de base révolutionnaires pour des inspections, je visite les sites commémoratifs révolutionnaires locaux pour démontrer que le PCC porte toujours haut l'étendard de la révolution, reste engagé dans la voie du socialisme à la chinoise et continue à faire avancer l'entreprise lancée par les ancêtres révolutionnaires", a déclaré Xi dans l'article.

Notant que l'établissement du pouvoir politique du PCC, de la République populaire de Chine et du socialisme à la chinoise sont tous des réalisations durement acquises, l'article appelle à rendre hommage aux martyrs révolutionnaires, à se souvenir d'eux et à transmettre leur héritage révolutionnaire. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-05/15/c_139948259.htm

 

L'esprit d'autonomie stimule l'expédition de la Chine vers Mars et au-delà (COMMENTAIRE)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-15 à 13:47

BEIJING, 15 mai (Xinhua) -- La sonde chinoise Tianwen-1 s'est posée avec succès samedi sur la surface de Mars, laissant pour la première fois une empreinte chinoise sur la planète rouge.

Cet amarsissage excitant fait de la Chine un nouveau membre parmi les pionniers mondiaux de l'exploration martienne. L'esprit d'autonomie a joué un rôle clé dans le développement scientifique de la Chine au fil des décennies, malgré des tentatives étrangères de bloquer ses progrès technologiques.

L'exploration d'une planète située à quelque 55 millions de kilomètres de la Terre est un véritable défi.

A ce jour, une cinquantaine de missions martiennes ont été lancées depuis 1960 dans le monde entier dans le cadre de la saga de l'humanité pour explorer Mars. Plus de la moitié ont échoué. Avec un départ tardif, la Chine a lancé Tianwen-1 l'an dernier, mais ce vaisseau spatial a été conçu pour un plan audacieux : effectuer la mise en orbite, l'atterrissage et l'exploration en une seule mission. Cela n'a jamais été fait auparavant.

La Chine est désormais le troisième pays de l'histoire à toucher la surface de Mars, après les Etats-Unis et l'ex-Union soviétique. Un exploit qui n'a pas été facile à réaliser.

Aux premiers jours de la République populaire de Chine, le pays était un bambin en matière de développement scientifique et technologique. Avec l'aide d'une vague de scientifiques chinois revenus d'outre-mer, la Chine a réalisé ses premières percées dans les technologies des fusées et de l'espace.

Grâce à plus de six décennies d'efforts incessants, elle a franchi une étape après l'autre dans le développement aérospatial, notamment le programme spatial habité, l'exploration lunaire et son système de navigation par satellite BeiDou.

Un nouveau pas de géant a été enregistré fin avril, lorsque la Chine a envoyé dans l'espace le module central Tianhe de sa station spatiale, donnant le coup d'envoi d'une série de missions qui achèveront la construction de la station vers 2022.

Alors que la Chine rattrape son retard dans le domaine de l'exploration spatiale et passe du statut de suiveur à celui de pionnier, elle doit faire face à une opposition encore plus forte de la part de certaines nations occidentales.

Après le lancement du module Tianhe, certains médias et scientifiques américains ont échafaudé des théories irresponsables sur la façon dont la Chine avait géré les débris du lanceur. Leurs inquiétudes infondées reflètent le fait que Washington n'est pas heureux de voir les progrès rapides de la Chine dans les domaines de l'espace et de la technologie, voyant en elle une menace pour sa quête de domination spatiale.

Toutefois, ces petites perturbations mal intentionnées et vouées à l'échec n'entraveront pas la solide détermination de la Chine à gravir les échelons du développement technologique et à promouvoir la coopération spatiale internationale.

La Chine a toujours accueilli favorablement et participé à la coopération mondiale sur l'utilisation pacifique de l'espace. Au cours de sa mission sur Mars, elle a travaillé avec des partenaires européens et autres. En mars, elle a signé un accord avec la Russie sur la construction d'une station internationale de recherche lunaire.

C'est une cause commune de la race humaine que de chercher l'inspiration dans l'univers pour trouver des solutions aux défis redoutables qui menacent la vie des gens sur Terre. Dans cette odyssée, la Chine, armée de son enthousiasme, de sa diligence et de sa volonté de coopération, contribuera à propulser l'humanité vers des voyages plus rapides et plus lointains. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-05/15/c_139947512.htm

 

Le PCC "a parcouru un chemin colossal" en 100 ans, selon un ancien vice-PM bélarusse (INTERVIEW)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-15 à 19:30

MINSK, 15 mai (Xinhua) -- Le Parti communiste chinois (PCC) dispose d'un énorme potentiel intellectuel, jouit du plus grand soutien possible de la société chinoise et est la force politique capable d'assurer le développement et la prospérité de la Chine, a déclaré l'ancien vice-Premier ministre bélarusse Anatoly Tozik.

"En 100 ans, le parti, créé par un petit groupe de jeunes, a parcouru un chemin colossal, qui n'a pas d'analogues dans l'histoire du monde", a confié à Xinhua M. Tozik, également ancien ambassadeur du Bélarus en Chine, lors d'une interview récente.

Le PCC a mené la Chine d'un "pays paysan et industriellement arriéré" à "l'un des pays les plus puissants et avec les plus grandes dynamiques de dévelopement de la planète", a-t-il déclaré. "Ce sont des résultats que personne au monde n'a jamais obtenus."

"Je suis absolument convaincu que le PCC est la seule force politique capable d'assurer le développement et la prospérité du peuple chinois. Il dispose du potentiel intellectuel et organisationnel nécessaire pour cela", a-t-il dit.

M. Tozik, qui entretient des relations de longue date avec la Chine, a été coprésident de la Commission intergouvernementale bélarusse-chinoise pour le commerce et la coopération économique de 2004 à 2006, et de 2011 à 2014, il a été vice-Premier ministre du Bélarus. Il a aussi travaillé en Chine en tant qu'ambassadeur entre 2006 et 2011, et a alors visité presque toutes les provinces chinoises.

Après 2016, il a travaillé en tant que directeur de l'Institut Confucius républicain de sinologie de l'Université d'Etat de Bélarus, et a accordé plus d'attention à l'étude de la Chine et fait davantage d'efforts visant à améliorer la compréhension mutuelle entre les deux peuples.

Sous la direction du PCC, la Chine a affiché des résultats exceptionnels dans trois domaines en 2020, démontrant les capacités colossales du pays et de sa population, selon M. Tozik.

Tout d'abord, la Chine a obtenu des résultats uniques dans sa lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus, servant d'exemple au monde entier. Deuxièmement, la Chine a réussi à sortir de la pauvreté absolue, résolvant pour la première fois dans le monde un problème qui semblait auparavant insurmontable. Troisièmement, la Chine est la seule grande économie du monde à connaître une croissance du PIB en 2020. "Ces trois réalisations remarquables sont toutes directement liées au PCC", a-t-il souligné.

"La Chine, dirigée par le PCC, offre un exemple de création des conditions maximales possibles pour l'auto-réalisation du potentiel de tous les citoyens et le développement sans conflit de la société dans son ensemble", a observé M. Tozik.

Il a noté que la réforme et l'ouverture de la Chine étaient une expérience importante pour d'autres pays, dont le Bélarus. "Il y a beaucoup de choses intéressantes dans le développement socio-économique de la Chine, ce que je considère aujourd'hui comme très importantes pour notre pays", a-t-il ajouté.

M. Tozik est profondément convaincu que plus la Chine est forte, plus l'humanité a de possibilités.

"La croissance de la puissance de la Chine et sa force économique ne constituent pas une menace pour l'humanité, mais une chance supplémentaire pour tous de surmonter la période terriblement difficile d'aujourd'hui et cette période terriblement difficile de la vie de la civilisation humaine", a-t-il conclu. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-05/15/c_139948006.htm

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire