XI JINPING ADRESSE SES VOEUX DE LA FETE DU PRINTEMPS A TOUS LES CHINOIS

Xi Jinping adresse ses vœux de la fête du Printemps à tous les Chinois

French.china.org.cn | Mis à jour le 10. 02. 2021 | Mots clés : Chine,Xi Jinping,politique

Le président chinois Xi Jinping, au nom du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et du Conseil des Affaires d'Etat, a adressé, mercredi, ses vœux de la fête du Printemps à tous les Chinois, lors d'une réception à Beijing.

M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du PCC et président de la Commission militaire centrale, a prononcé un discours lors du rassemblement au Grand Palais du Peuple, saluant les Chinois de tous les groupes ethniques, les compatriotes de Hong Kong, de Macao et de Taiwan et les ressortissants d'outre-mer.

Cette année, la fête du Printemps, ou Nouvel An lunaire chinois, tombe le 12 février.

Atteindre l'objectif du premier centenaire, à savoir achever l'édification intégrale d'une société modérément prospère, est un grand exploit d'une importance capitale, a noté M. Xi.

Demandant les vertus de modestie et de prudence, il a appelé à des efforts pour atteindre l'objectif du second centenaire et le grand renouveau de la nation chinoise et apporter des contributions nouvelles et plus importantes à la noble cause de garantir la paix et le développement pour toute l'humanité.

Les dirigeants du Parti et de l'Etat Li Keqiang, Li Zhanshu, Wang Yang, Wang Huning, Zhao Leji, Han Zheng et Wang Qishan étaient présents à la réception. Li Keqiang a présidé l'événement.

M. Xi a fait la synthèse des principales réalisations de la nation en 2020 sous la direction du Parti, notant que la Chine était l'un des premiers pays à maîtriser l'épidémie de COVID-19 et à réaliser une croissance économique positive dans le monde, avait obtenu des progrès historiques dans la construction d'une société modérément prospère à tous égards et avait accompli les tâches d'éradication de la pauvreté comme prévu.

Le pays a également rapporté le succès de plusieurs projets d'innovation scientifique et technologique clés, de solides progrès dans la promotion de l'initiative "la Ceinture et la Route" et la conclusion de la mise en œuvre du 13e Plan quinquennal, ainsi qu'un soutien mondial croissant à la construction d'une communauté de destin pour l'humanité, a déclaré M. Xi.

Les faits ont de nouveau prouvé que le système du socialisme à la chinoise possédait une vitalité et une créativité incomparables, a noté M. Xi.

Tant que le Parti et les Chinois de tous les groupes ethniques se rassemblent étroitement autour du Comité central du PCC, il n'existe aucune difficulté insurmontable, a-t-il dit.

En 2021, des efforts doivent être déployés pour consolider et élargir les résultats obtenus en matière de contrôle de l'épidémie et de développement social et économique, a souligné M. Xi, demandant un bon départ pour stimuler le développement du pays pendant la période du 14e Plan quinquennal (2021-2025) afin de célébrer le centenaire du Parti avec des réalisations exceptionnelles.

Après avoir accompli un glorieux voyage sur 100 ans, le PCC est devenu le plus grand parti marxiste au monde et est au pouvoir depuis plus de 70 ans dans le plus grand pays socialiste du monde, a déclaré M. Xi.

A l'occasion de son centenaire, le Parti, qui compte plus de 91 millions de membres, est dans la fleur de l'âge grâce au large soutien des 1,4 milliard de Chinois, a-t-il ajouté.

Le Parti restera invincible aussi longtemps qu'il sera à l'avant-garde de l'époque, qu'il mènera la charge pour surmonter les difficultés et les défis et qu'il prendra racine parmi le peuple, a déclaré M. Xi.

http://french.china.org.cn/china/txt/2021-02/10/content_77208851.htm

 

La Bolivie va lancer la vaccination de masse contre le COVID-19 après à un accord conclu avec la Chine

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-12 à 06:09


(Xinhua/Mateo Romay)

LA PAZ, 11 février (Xinhua) -- Le président bolivien Luis Arce a annoncé jeudi qu'une campagne de vaccination de masse contre le COVID-19 allait commencer ce mois-ci, à la suite d'un accord signé plus tôt dans la journée avec la Chine pour la fourniture du vaccin de la société pharmaceutique chinoise Sinopharm.

"Nous voyons maintenant la lumière au bout du tunnel. Après avoir vu tant de décès et avoir tout essayé pour lutter contre le COVID-19, nous pouvons aujourd'hui affirmer que, ce mois de février, la vaccination de masse pour le peuple bolivien doit commencer", a déclaré M. Arce.

La Bolivie et la Chine ont signé l'accord au siège du gouvernement bolivien, avec la participation personnelle et virtuelle des autorités et de représentants des deux pays.

L'événement mémorable a réuni le président Arce, le vice-président David Choquehuanca, les ministres présidant le Sénat et la Chambre des députés, et l'ambassadeur de Chine en Bolivie Huang Yazhong, tandis que les autorités chinoises et les représentants de la société d'Etat Sinopharm y ont participé virtuellement.

Le chef de l'Etat bolivien a salué les efforts de Sinopharm pour approvisionner son pays en vaccins dès ce mois-ci.

Cela n'aurait pas été possible si le gouvernement bolivien n'avait pas eu les "meilleures relations" avec le gouvernement chinois, a souligné M. Arce, ajoutant que le vaccin était l'un des "plus sûrs" en raison de sa haute technologie.

De son côté, l'ambassadeur Huang a rappelé que "le 28 janvier, les deux présidents ont eu une conversation téléphonique et évalué les relations bilatérales, parvenant à un consensus important, y compris sur les vaccins", ajoutant que les autorités des deux pays "ont travaillé intensément ces dernières semaines pour faire de cet accord une réalité".

   1 2   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-02/12/c_139738242.htm
 
 

 

L'entretien téléphonique Xi-Biden envoie des signaux positifs au monde (COMMENTAIRE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-11 à 22:29

BEIJING, 11 février (Xinhua) -- Jeudi, le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Joe Biden ont eu leur première conversation téléphonique depuis l'investiture de ce dernier à la Maison Blanche fin janvier, envoyant une série de signaux positifs à la communauté mondiale.

Premièrement, cet appel s'inscrit dans un échange de vœux du Nouvel An lunaire chinois entre les deux présidents.

La fête du Printemps est très importante pour les Chinois. L'entretien téléphonique entre les deux chefs d'Etat à la veille du Nouvel An lunaire chinois marque un nouveau point de départ pour la communication directe, est un gage de bonne volonté et répond aux attentes des Chinois et des Américains, ainsi qu'à celles de la communauté mondiale au sens large.

Deuxièmement, on observe une volonté commune de maintenir la communication entre les deux parties. Dans leur dialogue, les deux dirigeants sont convenus d'entretenir une communication étroite au sujet des relations sino-américaines et des questions d'intérêt mutuel.

M. Biden a déclaré que Washington était prêt à avoir un dialogue franc et constructif avec la Chine dans un esprit de respect mutuel, à améliorer la compréhension mutuelle et à éviter les malentendus et les erreurs de calcul. Ces accords revêtent une importance positive pour Beijing et Washington afin de dissiper les malentendus et d'engager un dialogue normal.

Au cours des dernières années, les relations entre la Chine et les Etats-Unis ont rencontré leurs plus graves difficultés depuis leur établissement. Certains hommes politiques de Washington, dont la mentalité reste bloquée dans la Guerre froide, ont estimé que la Chine représentait une grande menace pour les Etats-Unis. Ils ont mis en place une série de politiques qui se sont immiscées dans les affaires internes de la Chine et ont porté atteinte aux intérêts du peuple chinois. Ils ont même essayé de dissocier les deux pays et de plaider pour une nouvelle Guerre froide.

Avec l'investiture de l'administration Biden, le retour des relations sino-américaines sur la bonne voie est devenue une aspiration commune de la communauté internationale.

Lorsque l'on examine les relations entre les deux premières économies mondiales, il faut éviter d'avoir les yeux rivés sur les points de divergence entre les deux pays et regarder plutôt la situation dans son ensemble.

Il est tout à fait normal que Beijing et Washington soient en désaccord sur certaines questions. Face à ces désaccords, les deux parties doivent se respecter, se traiter sur un pied d'égalité et gérer leurs différences de manière constructive. Une façon de gérer ces divergences consiste à rétablir divers mécanismes de dialogue afin de comprendre avec précision les intentions de politique de l'autre partie.

Troisièmement, on note une reconnaissance de l'esprit de coopération. L'histoire et la réalité montrent clairement que la Chine et les Etats-Unis gagnent tous deux à la coopération et perdent à la confrontation : le dialogue est toujours préférable à la friction.

Au cours des quatre dernières décennies depuis que les deux pays ont établi leurs relations diplomatiques, les relations bilatérales ont été parmi les plus profondément imbriquées au monde, comprenant de vastes domaines de coopération et de larges domaines d'intérêt commun.

La coopération se conforme aux intérêts fondamentaux des deux parties et représente une tendance populaire qui ne peut être inversée.

Sur la scène mondiale, la coopération entre la Chine et les Etats-Unis peut faire beaucoup. Les deux pays ont lutté ensemble contre le terrorisme, ils ont affronté la crise financière mondiale de 2008, combattu l'épidémie d'Ebola et collaboré à l'accord de Paris sur le climat.

Alors que le monde connaît une transformation sans précédent depuis un siècle, aggravée par la pandémie de COVID-19 qui fait rage, la Chine et les Etats-Unis doivent assumer leurs responsabilités en tant que grands pays pour relever ensemble les défis mondiaux. Ils doivent maintenir la stabilité dans la région Asie-Pacifique et promouvoir la paix et le développement dans le monde.

Actuellement, les relations bilatérales les plus importantes au monde se situent à un tournant décisif et la diplomatie des chefs d'Etat peut jouer un rôle de guide irremplaçable.

A l'avenir, les deux pays doivent déployer des efforts conjoints dans la même direction, continuer à collaborer sans conflit ni confrontation dans un esprit de respect mutuel et de coopération gagnant-gagnant, se concentrer sur la coopération, bien gérer leurs divergences et œuvrer au développement sain et stable des relations sino-américaines.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/11/c_139737979.htm

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire