XI JINPING ASSISTE A UNE CEREMONIE DE MISE EN SERVICE DE NAVIRES MILITAIRES CHINOIS

 

Xi Jinping assiste à une cérémonie de mise en service de navires militaires chinois

 

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-24 à 22:36

(Xinhua/Li Gang)

SANYA, 24 avril (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et président de la Commission militaire centrale (CMC), a assisté à la cérémonie de mise en service de trois navires militaires, à savoir le Changzheng-18, le Dalian, et le Hainan.

Ces navires ont été livrés à la Marine de l'Armée populaire de Libération (APL) et ont été mis en service actif vendredi dans un port naval de Sanya, dans la province méridionale de Hainan.

La cérémonie a commencé vers 15h30, en présence d'environ 2.400 personnes.

M. Xi a présenté des drapeaux de l'APL et les certificats de nomination au capitaine et au commissaire politique de chacun des trois navires et a posé pour des photos de groupe avec eux.

Après la cérémonie, M. Xi est monté à bord des vaisseaux et a passé en revue les gardes d'honneur. Il a également inspecté les armes et l'équipement à bord, salué les officiers et les soldats et a signé son nom dans les carnets de bord.

Sur le quai, M. Xi a rencontré des représentants des chercheurs des navires et des officiers et des soldats de la marine.

Avec l'approbation de la CMC, le Changzheng-18 a reçu le numéro de coque 421, le Dalian 105 et le Hainan 31.

   1 2 3 4   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-04/24/c_139903568.htm
 
 

Les présidents chinois et laotien échangent des messages de félicitations à l'occasion du 60e anniversaire des relations diplomatiques

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-25 à 22:30

BEIJING, 25 avril (Xinhua) -- Le secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et président chinois, Xi Jinping, a échangé dimanche des messages de félicitations avec Thongloun Sisoulith, secrétaire général du Comité central du Parti révolutionnaire populaire lao (PRPL) et président laotien, à l'occasion du 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Dans son message, M. Xi a indiqué que la Chine et le Laos étaient des voisins socialistes amicaux et formaient une communauté de destin indivisible.

Depuis l'établissement des relations diplomatiques bilatérales il y a 60 ans, la Chine et le Laos ont maintenu une compréhension mutuelle et ont entretenu des échanges sincères, tout s'en tenant à la pratique et à la promotion des Cinq principes de la coexistence pacifique, a-t-il estimé.

Cela a apporté des bénéfices tangibles aux peuples des deux pays, a mis en place un modèle de relations interétatiques et a contribué de manière positive à la construction d'une communauté de destin pour l'humanité, a déclaré M. Xi.

Après le déclenchement de la pandémie de COVID-19, la Chine et le Laos se sont unis et ont travaillé main dans la main pour lutter contre la pandémie, illustrant de manière vivante l'esprit d'une communauté de destin qui se caractérise par le soutien mutuel à travers toutes les épreuves.

Soulignant qu'il attache une grande importance au développement des relations bilatérales sino-laotiennes, M. Xi s'est dit prêt à travailler avec M. Thongloun pour mettre en œuvre le plan d'action sur la communauté de destin Chine-Laos comme axe principal, promouvoir les échanges de haut niveau, renforcer la communication stratégique, approfondir la coopération pragmatique et promouvoir constamment la construction d'une telle communauté au cours des 60 prochaines années, afin que les peuples des deux pays puissent être de bons voisins, de bons amis, de bons camarades et de bons partenaires pour toujours.

Dans son message, M. Thongloun a chaleureusement félicité le Comité central du PCC avec le camarade Xi comme noyau dirigeant pour ses grandes réalisations dans la promotion de la cause du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère, et a sincèrement remercié la Chine pour son aide précieuse et son soutien vigoureux offerts au Laos dans sa lutte contre la pandémie de COVID-19 ainsi que dans son développement socio-économique.

Notant que les relations Laos-Chine étaient à leur meilleur niveau historique, M. Thongloun a déclaré que le Laos était prêt à approfondir sa coopération stratégique globale avec la Chine, à élargir les échanges amicaux dans divers domaines et à promouvoir un développement constant dans la construction de la communauté de destin Laos-Chine.

Le même jour, le Premier ministre chinois Li Keqiang a également échangé ses félicitations avec son homologue laotien, Phankham Viphavanh.

Dans son message, M. Li a déclaré que se tenant à un nouveau point de départ historique, la partie chinoise était disposée à consolider la confiance politique mutuelle avec la partie laotienne, à renforcer la coopération mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant, à organiser avec succès des événements de célébration du 60e anniversaire des relations bilatérales et de l'Année de l'amitié Chine-Laos, à enrichir constamment la communauté de destin Chine-Laos et à injecter une forte impulsion à la coopération stratégique globale avec le Laos.

Pour sa part, M. Phankham a déclaré que le Laos avait toujours chéri les relations amicales avec la Chine et était prêt à faire progresser les belles traditions avec la Chine, à approfondir la coopération pragmatique et à remporter des progrès concrets dans la construction de la communauté de destin Laos-Chine.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/25/c_139905500.htm

 

La Chine exhorte l'Union européenne à "cesser de semer la discorde" en mer de Chine méridionale

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-25 à 05:59

BRUXELLES, 24 avril (Xinhua) -- Les risques pour la sécurité en mer de Chine méridionale proviennent principalement de l'extérieur de la région, a déclaré samedi un porte-parole de la mission chinoise auprès de l'Union européenne, exhortant le bloc à cesser d'y semer la discorde.

"La mer de Chine méridionale ne doit pas devenir un outil pour certains pays pour contenir et réprimer la Chine, encore moins un terrain de lutte pour la rivalité entre grandes puissances", a dit le porte-parole.

Ses commentaires ont fait suite à un communiqué publié samedi par le Service européen pour l'action extérieure (SEAE). Le service diplomatique de l'Union européenne a affirmé que les tensions dans la région, "notamment la présence récente de grands navires chinois sur le récif Whitsun", mettent en danger la paix et la stabilité. Le communiqué du SEAE a également rappelé l'"arbitrage en mer de Chine méridionale" de 2016.

Le porte-parole de la mission chinoise a répondu que le récif de Niu'e (récif Whitsun) fait partie des îles chinoises Nansha et que le récif et ses eaux adjacentes ont toujours été des zones d'exploitation et des abris importants pour les bateaux de pêche chinois.

"Des bateaux de pêche chinois opèrent récemment dans la région et s'y abritent du vent, ce qui est raisonnable et légal", a noté le porte-parole. "En quoi cela met-il en danger la paix et la stabilité régionales ?".

"Nous avons réitéré à plusieurs reprises que la souveraineté et les droits et intérêts de la Chine en mer de Chine méridionale se sont formés au cours de l'histoire et sont conformes au droit international", a-t-il poursuivi.

Le porte-parole a également indiqué que le soi-disant tribunal arbitral de la mer de Chine méridionale avait été créé sur la base d'actes et de réclamations illégaux des Philippines. "Il n'a aucune légitimité et la sentence qu'il a délivrée est nulle et non avenue. La Chine n'accepte ni ne reconnaît ladite sentence, et rejette fermement toute réclamation ou action fondée sur elle".

Commentant la stratégie de l'Union européenne pour la coopération dans la région Indo-Pacifique, qui a été proposée lundi par le bloc, le porte-parole a souligné que la situation actuelle en mer de Chine méridionale est dans l'ensemble stable.

La Chine maintient une communication étroite sur les questions pertinentes avec les pays de la région, y compris les Philippines, a déclaré le porte-parole, ajoutant que les pays de la région et au-delà ont clairement vu ces dernières années que "les facteurs de déstabilisation et les risques de sécurité en mer de Chine méridionale viennent principalement de l'extérieur de la région".

Il a finalement exhorté l'Union européenne "à respecter les efforts des pays de la région pour régler correctement les différends et maintenir la stabilité en mer de Chine méridionale, et à cesser d'y semer la discorde".

http://french.xinhuanet.com/2021-04/25/c_139903749.htm

 

La volonté de Washington de contenir la Chine est "une erreur stratégique", estime un universitaire singapourien

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-25 à 17:39

PARIS, 25 avril (Xinhua) -- La Chine n'est pas une puissance expansionniste et la volonté de Washington de contenir la Chine est une erreur stratégique, a estimé l'universitaire singapourien Kishore Mahbubani.

Lors d'un entretien avec le quotidien français Le Figaro publié début avril, M. Mahbubani, chercheur émérite à l'Institut de recherche sur l'Asie de l'Université nationale de Singapour, a déclaré que la volonté de contenir la Chine était une erreur stratégique.

Les Etats-Unis "ont lancé une compétition géopolitique contre la Chine sans élaborer au préalable une stratégie cohérente", a constaté l'universitaire.

"Les Chinois sont très prudents et pragmatiques, et très stratégiques dans leur pensée", a-t-il noté, ajoutant que "les Américains se mettent en péril en partant du principe qu'il leur est impossible de perdre puisqu'ils ont gagné toutes les compétitions depuis 130 ans".

Ce diplomate chevronné et écrivain a estimé que "nous assistons à une compétition géopolitique majeure, pas une Guerre froide".

Il a rappelé que la Chine était l'un des premiers partenaires commerciaux de l'Amérique. "Et en même temps la Chine est plus intégrée avec le reste du monde que les Etats-Unis", a-t-il ajouté.

"Il s'agit d'une compétition géopolitique classique qui se produit lorsque la première puissance mondiale prend peur et tente de contenir la puissance émergente. Cela se produit depuis 2.500 ans, depuis l'époque d'Athènes et Sparte", a-t-il observé. "Cela n'a rien à voir avec le communisme".

Aux yeux de M. Mahbubani, la Chine deviendra de plus en plus sûre d'elle-même à mesure qu'elle deviendra plus puissante. Mais "elle n'est pas expansionniste", a-t-il souligné.

"Lorsque les Etats-Unis sont devenus une grande puissance, dans les années 1890 - la situation équivalente de la Chine aujourd'hui -, la première chose qu'ils ont faite a été de déclarer la guerre à d'autres pays et de saisir des territoires comme les Philippines à l'Espagne", a-t-il remarqué.

"Si Teddy Roosevelt (président américain 1901-1909) était le dirigeant de la Chine aujourd'hui, il prendrait tous les îlots contrôlés par le Vietnam, les Philippines, la Malaisie et Brunei", a supposé l'universitaire.

"La Chine possède la puissance militaire pour le faire. Mais elle ne l'a pas fait. Elle revendique des territoires qui, historiquement, ont été sous son contrôle", a-t-il conclu.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/25/c_139905175.htm

 

La direction du PCC et le système socialiste sont fondamentaux pour le succès de la Chine, selon un ex-PM hongrois (ENTRETIEN)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-24 à 14:06

BUDAPEST, 24 avril (Xinhua) -- La direction du Parti communiste chinois (PCC) et sa défense d'un socialisme à la chinoise sont fondamentales pour le succès de ce pays, a estimé l'ancien Premier ministre hongrois Peter Medgyessy dans un entretien récemment accordé à Xinhua.

Alors que cette année marque le centenaire de la fondation du PCC, il rappelle que "chaque société est en quête d'un ordre social qui corresponde le mieux à sa propre histoire, à ses propres traditions culturelles et au caractère de son peuple".

Pour la Chine, le modèle de construction du socialisme à la chinoise garantit que la Chine puisse continuer de progresser dans les années à venir, ajoute l'ex-chef de gouvernement hongrois.

Le succès de la Chine est étroitement lié à celui du PCC, selon lui. Il "repose sur deux choses : l'une est qu'il a représenté un ensemble stable de valeurs qui peuvent être maintenues à long terme, et l'autre est sa très bonne capacité à se renouveler".

Un boom économique, l'éradication de la pauvreté, de la haute technologie de pointe telle que la 5G, l'intelligence artificielle et l'exploration spatiale sont des réalisations très impressionnantes, énumère-t-il. De plus, la qualité de vie "a aussi beaucoup changé et c'est peut-être même plus important que le progrès technique".

M. Medgyessy souligne que la Chine a servi d'exemple aux pays en développement, prouvant que tout est possible si on travaille ensemble, on fait beaucoup d'efforts et qu'on a un bon leadership.

Il note aussi que le développement rapide de la Chine a également créé des opportunités pour les marchés et les investissements à l'échelle mondiale et que son influence sur le monde avait été "très importante".

L'ancien responsable félicite par ailleurs la Chine pour sa lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus, indiquant que l'approche "le peuple d'abord" du PCC était un facteur clé de sa victoire contre ce fléau.

Enfin, les changements intervenant dans le monde doivent être traités par la coopération internationale et le multilatéralisme, plaide-t-il, en concluant que "l'idéal de vouloir bâtir une communauté de destin pour l'humanité est très juste et important".

http://french.xinhuanet.com/2021-04/24/c_139902964.htm

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire