XI JINPING : CE QUE LA CHINE SOUHAITE LE PLUS, C’EST SE DEVELOPPER ELLE-MEME, ET NON REMPLACER LES AUTRES

tourtaux-jacques Par Le 10/07/2021 0

Dans CHINE

Xi Jinping : ce que la Chine souhaite le plus, c'est se développer elle-même, et non remplacer les autres

CGTNF 2021-07-06 14:38:55

Share

 

Play Video

Le président chinois Xi Jinping s'est entretenu lundi soir avec le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel par liaison vidéo.

"Ce que la Chine souhaite le plus, c'est se développer elle-même, et non remplacer les autres. L'initiative chinoise 'la Ceinture et la Route' vise à créer davantage de possibilités de développement commun, conformément aux principes de consultation réciproque, d'engagement commun et de partage des fruits. J'espère que l'Europe jouera un rôle meilleur et plus actif dans les affaires internationales et travaillera ensemble pour maintenir la paix, la stabilité, le développement et la prospérité dans le monde", a indiqué le président Xi Jinping.

http://french.cri.cn/news/china/685/20210706/685015.html

 

La diabolisation de la Chine par les Etats-Unis pourrait être une "monumentale erreur stratégique" (tribune)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-10 à 19:36

SEOUL, 10 juillet (Xinhua) -- Une tribune parue jeudi dans le quotidien Korea Times a soulevé des doutes sur la diabolisation de la Chine par les Etats-Unis, affirmant qu'il pourrait s'agir d'une "monumentale erreur stratégique".

"Les revendications de la Chine en mer de Chine méridionale sont-elles pratiquement toutes totalement invalides ? La Chine est-elle invariablement toujours en tort ?", s'est interrogé Tom Plate, auteur de la tribune et professeur à l'université Loyola Marymount en Californie

"Cette mentalité américaine morbide à l'égard de la Chine, un pays et une civilisation historiques qui, en toute équité, méritent au moins autant de respect que de vigilance, a le potentiel de devenir une monumentale erreur stratégique", avertit la tribune.

Notant que "la foule de Cambridge-New York-Washington" avait perdu son sang-froid, la tribune estime que "le groupe des experts occidentaux" a une tendance névrotique.

Dépourvu d'un sens adéquat de l'histoire, l'Occident, qui "ne semble pas pouvoir développer de mécanismes d'adaptation sensés", a recours à "une vieille réaction de cow-boy : Tirer sur le méchant", selon le rapport.

Les Etats-Unis sont prêts à bondir sur tout ce qui, selon eux, donne une mauvaise image de Beijing, selon la tribune, qui ajoute qu'il est possible que l'establishment américain, avec une telle idéologie et un cœur calculateur, puisse "perdre" l'Asie ainsi que la Chine. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/10/c_1310053851.htm

 

La Chine et l'UE doivent éliminer les sources de perturbation et faire progresser leurs relations (ministre des AE)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-10 à 15:14


(Xinhua/Zhai Jianlan)

BEIJING, 9 juillet (Xinhua) -- La Chine et l'Union européenne devraient établir une perception correcte l'une de l'autre, éliminer les sources de perturbation et promouvoir un développement sain et stable des liens bilatéraux sur la bonne voie, a déclaré le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi.

M. Wang a fait ces remarques lors d'une réunion vidéo avec le haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, jeudi.

La Chine et l'UE sont des partenaires stratégiques globaux et deux principales forces indépendantes du monde, sans aucun conflit géopolitique ni conflit d'intérêts fondamentaux, a noté M. Wang.

"Nous partageons la responsabilité de maintenir le dialogue et la coopération bilatéraux, nous avons l'obligation d'adhérer aux principes du bénéfice mutuel et de la coopération gagnant-gagnant, et nous devrions être confiants dans notre capacité à faire face ensemble aux défis mondiaux", a-t-il déclaré.

D'après lui, la Chine et l'Europe doivent rester attachées à leur partenariat stratégique global, ainsi qu'au principe du respect mutuel et de la recherche d'un terrain d'entente tout en mettant de côté les différends.

Nous soutenons la partie européenne dans le développement indépendant de ses relations et de sa coopération avec la Chine, a noté M. Wang.

La priorité absolue devrait être accordée au renforcement de la communication et de la coordination dans des domaines (liés à la COVID-19) tels que les vaccins, le diagnostic et le traitement, ainsi que la prévention et le contrôle, en mettant l'accent sur la fourniture d'un soutien plus substantiel aux pays en développement, a-t-il ajouté.

La Chine et l'Europe devraient continuer à se soutenir mutuellement pour accueillir avec succès la 15e réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (COP15) à Kunming, en Chine, la Conférence des Nations unies sur le changement climatique à Glasgow, au Royaume-Uni et le 7e Congrès mondial de la nature de l'Union internationale pour la conservation de la nature dans la ville française de Marseille.

M. Wang a souligné que tous les pays devaient sauvegarder conjointement le système international, en s'appuyant sur les objectifs et les principes de la Charte des Nations unies, et défendre conjointement l'ordre international fondé sur le droit international.

Il a réitéré les positions de la Chine sur les questions liées au Xinjiang, à Hong Kong et aux droits de l'homme, soulignant que la volonté et la détermination de la Chine à sauvegarder sa souveraineté nationale et sa dignité nationale sont inébranlables.

Tout en considérant le développement rapide de la Chine comme un fait conforme à la tendance historique, M. Borrell a déclaré que l'UE n'avait aucune intention de s'engager dans une confrontation institutionnelle ou de déstabiliser les relations entre l'UE et la Chine, selon un communiqué de presse du ministère chinois des Affaires étrangères.

Il a indiqué que l'Europe et la Chine devaient gérer leurs différends au lieu de laisser les différends entraver leurs échanges et leur coopération.

L'UE et la Chine devraient développer des relations fortes et sincères, ce qui est dans l'intérêt des deux parties, a déclaré M. Borrell.

L'UE est prête à renouer le contact et le dialogue avec la Chine, et à renforcer la coopération en matière de lutte contre la pandémie de COVID-19, de changement climatique et de protection de la biodiversité.

L'UE n'accepte pas que des sanctions unilatérales soient imposées à d'autres pays sur la base de lois nationales. La partie européenne adhère à ses propres valeurs, mais respecte la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine et ne soutient pas "l'indépendance de Hong Kong", a-t-il ajouté. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/10/c_1310053574.htm

 

La Russie est déterminée à approfondir ses relations avec la Chine (ministère russe des AE)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-10 à 03:35

MOSCOU, 9 juillet (Xinhua) -- Le Traité de bon voisinage et de coopération amicale entre la Chine et la Russie a survécu à l'épreuve du temps et reste pertinent, a déclaré vendredi une porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

"Vingt années d'expérience dédiées à l'approfondissement progressif des relations bilatérales démontrent que ce traité a résisté avec succès à l'épreuve du temps, et ses dispositions restent encore pertinentes dans les conditions actuelles", a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, lors de son point de presse hebdomadaire.

Le président chinois Xi Jinping et le président russe Vladimir Poutine ont publié le 28 juin un communiqué conjoint décidant officiellement de prolonger ce traité.

La Russie est déterminée à réaliser davantage le potentiel de ce traité et à approfondir ses relations avec la Chine dans un large éventail de domaines, a ajouté Mme Zakharova. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/10/c_1310052803.htm

 

La Chine exhorte certains pays occidentaux à réfléchir profondément à leurs propres violations des droits de l'homme (porte-parole)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-09 à 22:52

BEIJING, 9 juillet (Xinhua) -- La Chine et d'autres pays en développement ont exprimé leurs préoccupations à propos de la situation des droits de l'homme dans certains pays occidentaux lors de la 47e session du Conseil des droits de l'homme des Nations unies. Ils ont exhorté ces pays à prendre des mesures efficaces pour résoudre leurs graves problèmes de droits de l'homme chez eux, et se sont opposés à la politisation et à la pratique du "deux poids, deux mesures" à ce sujet, a déclaré vendredi un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, ajoutant que c'était la voix de la justice.

Wang Wenbin, a fait ces remarques lors d'un point de presse quotidien lorsqu'on lui a demandé de commenter les accusations de certains pays occidentaux selon lesquelles l'opposition chinoise à "la diplomatie du micro" et sa position sur la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays "semblaient avoir changé".

"Je tiens à souligner que ce sont ces pays occidentaux qui utilisent les droits de l'homme comme une excuse pour exercer des pressions et s'ingérer dans les affaires intérieures d'autres pays sur la base de motivations politiques, de fausses informations, de mensonges et de rumeurs. Ce sont ces pays occidentaux qui se proclament 'juges', pointant du doigt et humiliant la situation des droits de l'homme dans les pays en développement, ce qui viole les objectifs et les principes de la Chartre de l'ONU", a-t-il indiqué.

"Ils prétendent accueillir les critiques venant de l'extérieur. Cependant, lorsque la Chine et d'autres pays en développement expriment des préoccupations raisonnables au sujet de leurs problèmes en matière de droits de l'homme, ils semblent extrêmement mal à l'aise, voire les jugent inacceptables", a expliqué M. Wang, ajoutant que leur accusation selon laquelle la Chine s'engageait dans une "diplomatie du micro" et une "ingérence dans les affaires intérieures" était un comportement typique du "deux poids, deux mesures" et reflétait pleinement leur arrogance, leurs préjugés et leur hypocrisie profondément ancrés.

La Chine exhorte ces pays à répondre sérieusement aux préoccupations de la communauté internationale, à réfléchir profondément à leurs propres violations des droits de l'homme, à faire face à leurs propres problèmes en matière de droits de l'homme et à les résoudre, et à cesser d'utiliser délibérément la question des droits de l'homme comme excuse pour interférer dans les affaires intérieures d'autres pays et nuire aux intérêts d'autres pays sans en payer le prix, a conclu le porte-parole. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/09/c_1310052618.htm

 

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire