XI JINPING DECLARE QUE LA QUESTION PALESTINIENNE EST TOUJOURS LA QUESTION CENTRALE AU MOYEN-ORIENT

 

 La question palestinienne est toujours la question centrale au Moyen-Orient, déclare Xi Jinping

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-21 à 04:43
 

BEIJING, 20 juillet (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré lundi que la question palestinienne était toujours la question centrale dans la région du Moyen-Orient et que la Chine soutenait la "solution à deux Etats" qui était la bonne direction à prendre.

Lors de sa conversation téléphonique avec le président palestinien Mahmoud Abbas, M. Xi a exprimé, au nom du gouvernement et du peuple chinois, sa profonde sympathie et son ferme soutien au gouvernement et au peuple palestiniens dans leur lutte contre l'épidémie de COVID-19.

M. Xi a déclaré que nos deux pays étaient de bons frères, de bons amis et de bons partenaires, et que les deux parties s'étaient toujours fermement fait confiance et s'étaient toujours soutenues mutuellement sur les questions concernant leurs intérêts fondamentaux et leurs préoccupations majeures respectifs.

Depuis le début de l'épidémie, a-t-il rappelé, la Chine a envoyé plusieurs lots de fournitures, dépêché des experts médicaux en Palestine, organisé des vidéoconférences entre des experts médicaux chinois et leurs homologues palestiniens, et offert une aide anti-épidémique aux réfugiés palestiniens.

La Chine continuera de partager sans réserve son expérience avec la Palestine et de faire ce qu'elle peut pour lui fournir un soutien matériel et technique, a affirmé M. Xi, ajoutant que son pays continuerait aussi, en fonction des besoins de la Palestine, de mettre en œuvre les projets propices au développement de l'économie de la Palestine et à l'amélioration des moyens de subsistance de sa population, afin d'apporter des avantages plus nombreux et meilleurs au peuple palestinien.

La Chine est prête à travailler avec la Palestine et d'autres pays pour renforcer la coopération, soutenir le multilatéralisme et promouvoir conjointement la construction d'une communauté de destin pour l'humanité, a-t-il déclaré.

M. Xi a souligné que la question palestinienne, qui était toujours la question centrale au Moyen-Orient, concernait la paix et la stabilité régionales, l'équité et la justice internationales, ainsi que la conscience et la crédibilité humaines, ajoutant que la position de la Chine sur ce sujet était cohérente et claire.

La Chine soutient fermement les justes demandes de la Palestine et tous les efforts pouvant favoriser la résolution de la question palestinienne, a-t-il réaffirmé.

La Chine soutient la "solution à deux Etats" qui est la bonne direction à prendre, et s'en tient aux dialogues et aux négociations sur un pied d'égalité, a déclaré le président chinois, soulignant que la communauté internationale devrait adopter une position objective et juste et intensifier ses efforts pour promouvoir la paix.

Il a également indiqué que la Chine était prête à continuer de contribuer activement à un règlement global, juste et durable de la question palestinienne dans les meilleurs délais.

De son côté, M. Abbas a déclaré que la Palestine se félicitait des importantes réalisations de la Chine dans sa lutte contre l'épidémie de COVID-19 et la remerciait sincèrement pour son soutien et son assistance opportuns et inestimables fournis à la Palestine dans sa bataille contre l'épidémie.

Il a également salué les efforts déployés par la Chine pour défendre la justice sur la question palestinienne et sauvegarder les droits et intérêts légitimes du peuple palestinien, affirmant que les faits avaient prouvé à maintes reprises que la Chine était le pays ami le plus fiable du peuple palestinien.

La Palestine continuera quant à elle de se tenir fermement aux côtés de la Chine et de soutenir la position légitime de la Chine sur Hong Kong, le Xinjiang et d'autres questions concernant les intérêts fondamentaux de la Chine, a indiqué M. Abbas, ajoutant que son pays espérait que la Chine jouerait un rôle plus important pour promouvoir un règlement juste de la question palestinienne.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/21/c_139227496.htm

 

La Chine condamne fermement la suspension britannique du traité d'extradition avec la RASHK

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-21 à 14:11
 

LONDRES, 20 juillet (Xinhua) -- La Chine a exprimé lundi une forte condamnation ainsi que sa ferme opposition contre la décision du Royaume-Uni de suspendre immédiatement et indéfiniment le traité d'extradition avec la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK) et d'étendre à la RASHK son embargo sur les armes.

Un porte-parole de l'ambassade de Chine à Londres a déclaré que récemment, le Royaume-Uni a fait à plusieurs reprises des remarques erronées à l'égard de la Loi sur la sauvegarde de la sécurité nationale dans la RASHK, ce qui a interféré dans les affaires intérieures de la Chine.

"La partie chinoise a déposé des représentations solennelles auprès de la partie britannique à de nombreuses reprises pour exprimer notre grave préoccupation et notre forte opposition", a indiqué le porte-parole.

"Maintenant, la partie britannique s'est engagée encore davantage sur la mauvaise voie au mépris de la position solennelle de la Chine et de ses représentations répétées. Elle a une fois de plus enfreint le droit international ainsi que les normes fondamentales régissant les relations internationales et s'est manifestement ingérée dans les affaires intérieures de la Chine pour tenter de perturber la mise en œuvre de la loi sur la sécurité nationale pour la RASHK et de saper la prospérité ainsi que la stabilité de la ville", a-t-il dit.

Selon le porte-parole, le gouvernement chinois demeure inébranlable dans sa détermination à mettre en œuvre cette loi, à défendre la souveraineté, la sécurité et les intérêts du développement du pays, et à s'opposer à l'ingérence extérieure.

"La Chine ripostera résolument à toute initiative qui s'immiscerait dans ses affaires intérieures", a-t-il ajouté.

La Loi sur la sauvegarde de la sécurité nationale dans la RASHK est un point d'ancrage pour la mise en œuvre régulière et continue du principe "un pays, deux systèmes" ainsi que pour la sécurité, la prospérité et la stabilité à long terme de la RASHK, a-t-il souligné.

"Cette loi fera de Hong Kong un endroit plus sûr, meilleur et plus prospère", a affirmé le porte-parole, ajoutant que "toute tentative de faire pression sur la Chine et d'entraver la mise en œuvre de cette loi rencontrera la forte opposition de 1,4 milliard de Chinois, y compris des compatriotes de Hong Kong, et une telle tentative est vouée à l'échec".

http://french.xinhuanet.com/2020-07/21/c_139229126.htm

 
 

L'économie chinoise est saine et à l'abri des effets à long terme de la pandémie, selon des analystes argentins (SYNTHESE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-21 à 14:17
 

BUENOS AIRES, 20 juillet (Xinhua) -- Le rebond économique de la Chine est le reflet du succès du pays dans le contrôle de l'épidémie de COVID-19 et du soutien de son secteur industriel, ont déclaré des analystes argentins.

Lucas Gualda, conseiller au Sénat argentin, a déclaré que la croissance de 3,2% du produit intérieur brut (PIB) de la Chine au deuxième trimestre indique que "ce pays d'Asie est en train de revenir à la normale".

Cette croissance a été attribuée à l'énorme soutien du gouvernement au secteur industriel, au programme de crédit à grande échelle et à l'allègement fiscal pour les propriétaires d'entreprises ainsi que pour les consommateurs, a-t-il estimé.

"La Chine est aujourd'hui florissante grâce à l'impulsion de ses secteurs public et privé. Bien qu'il ait été décidé au cours des deux sessions de ne pas fixer d'objectif de croissance, elles se concentrent sur la lutte contre la pauvreté et la prévention des pertes d'emplois dues à la pandémie", selon lui.

Santiago Bustelo, chercheur au Centre d'études argentino-chinois de l'université de Buenos Aires, a déclaré que "les performances économiques de la Chine (au deuxième trimestre) reposent principalement sur sa maîtrise efficace du virus", qui lui a permis d'effectuer une reprise rapide de ses activités économiques.

"Avec le retour à la normale de la majorité des activités en Chine, le marché de la consommation redémarre et, avec lui, la production industrielle. Dans le même temps, il convient de noter la bonne performance des exportations, un facteur qui a eu un impact positif sur la reprise économique", a-t-il indiqué.

Dans l'ensemble, "ces chiffres renforcent l'idée que la reprise de l'économie chinoise est meilleure que prévu", a ajouté M. Bustelo, qui est également doctorant en politique internationale à l'université Fudan de Shanghai.

"La Chine est sans doute le premier pays à montrer des signes clairs de reprise économique après la pandémie de COVID-19", a-t-il souligné.

La production industrielle à valeur ajoutée de la Chine a également augmenté de 4,4% par rapport à la même période de l'année écoulée, les usines ayant intensifié leur production dans le cadre du contrôle du COVID-19.

"Les usines reçoivent le soutien nécessaire pour résister aux effets du confinement", selon M. Gualda.

En outre, le gouvernement chinois "coopère avec les usines et les consommateurs pour faciliter l'accès au crédit et aux réductions d'impôts, ce qui leur laisse davantage d'argent", a-t-il ajouté.

Même si la vente dans les magasins de détail est toujours à la traîne, "il y a eu une explosion de la vente en ligne", a poursuivi M. Gualda.

D'après M. Bustelo, les acteurs du marché sont en train de montrer leur confiance dans l'économie chinoise.

Notant la hausse de l'indice composite de Shanghai ces dernières semaines, l'expert argentin a affirmé que "la Chine sera l'un des moteurs de la reprise économique mondiale post-pandémie".

http://french.xinhuanet.com/2020-07/21/c_139229133.htm

 

Trump semble approuver le port du masque en le qualifiant de geste "patriotique" sur Twitter

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-21 à 11:00
 

WASHINGTON, 20 juillet (Xinhua) -- Le président américain Donald Trump a qualifié lundi le port du masque de geste "patriotique", semblant approver cette pratique à la suite d'un entretien diffusé la veille au cours duquel il en a pourtant nié l'efficacité pour freiner la propagation du nouveau coronavirus.

M. Trump n'a pas explicitement dit sur Twitter qu'il porterait désormais le masque, mais a déclaré que "beaucoup de gens disent qu'il est patriotique de porter un masque quand vous ne pouvez pas pratiquer la distanciation sociale. Il n'y a personne qui soit plus patriote que moi, votre président préféré !"

Pour accompagner son tweet, le président a posté une photo de sa visite du centre médical militaire national de Walter Reed au Maryland le 11 juillet, au cours de laquelle il a paru devant la presse portant un masque pour la première fois depuis que la pandémie a frappé les Etats-Unis. Avant cela, il avait porté un masque en public en mai dans les coulisses de sa visite d'une usine Ford dans le Michigan, mais l'avait retiré au moment de passer devant les caméras.

Ayant été réticent au port du masque dans le passé, M. Trump avait jusqu'à récemment nié son efficacité pour freiner la propagation du virus.

"Je ne suis pas d'accord pour dire que si tout le monde portait un masque, tout disparaîtrait", a-t-il dit dans une interview avec le journaliste de Fox News, Chris Wallace, diffusée dimanche, confirmant qu'il n'émettrait pas d'obligation d'en porter à l'échelle nationale.

Le tweet de lundi est intervenu à un moment où le nombre de cas confirmés aux Etats-Unis a franchi la barre des 3,8 millions et le bilan des décès a dépassé 140.800, selon l'université Johns Hopkins lundi après-midi. Ces deux nombres sont les plus importants au monde.

Plus tôt dans la journée, M. Trump a affirmé aux journalistes qu'il reprendrait le briefing quotidien sur le nouveau coronavirus à la Maison Blanche, probablement mardi à 17H00 heure de l'est des Etats-Unis (21H00 GMT).

M. Trump était présent pour les briefings du groupe de travail sur le nouveau coronavirus presque chaque jour entre mars et avril, avant que les réunions dans l'aile ouest de la Maison Blanche ne soient brusquement arrêtées.

Le vice-président Mike Pence et d'autres membres du groupe de travail ont tenu des conférences de presse à quelques reprises au cours du mois dernier, lorsque le nombre de cas a connu une forte augmentation dans le pays.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/21/c_139228742.htm

 

(COVID-19) L'OMS exhorte les pays à prendre toutes les précautions sanitaires pour lutter contre la pandémie

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-07-21 à 05:52
 

GENEVE, 20 juillet (Xinhua) -- L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté lundi les pays à prendre toutes les précautions sanitaires pour freiner la propagation de la pandémie de COVID-19.

"Les applications mobiles (de traçage de contact) peuvent aider à la recherche de contacts, mais rien ne remplace les ressources et une présence sur le terrain", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, lors d'une conférence de presse virtuelle depuis Genève.

Pour lui, il faut "des travailleurs formés pour faire du porte-à-porte" afin de trouver des cas et des contacts et briser les chaînes de transmission. La recherche des contacts a longtemps été le fondement de la réponse aux épidémies, de la variole à la polio, en passant par le virus Ebola et le COVID-19, a-t-il ajouté.

"Il est important de répertorier et cartographier les contacts", a estimé de son côté Ibrahima Socé Fall, directeur adjoint de l'OMS en charge de la réponse aux urgences.

L'OMS note que l'une des leçons tirées de la récente épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo (RDC), qui a été déclarée le mois dernier, est que "la recherche des contacts peut être effectuée même dans les circonstances les plus difficiles". Si Ebola et le COVID-19 sont des virus différents, le principe demeure le même, estime l'OMS.

Selon le chef de l'OMS, la pandémie peut être arrêtée "avec un leadership fort, un engagement communautaire et une stratégie globale pour supprimer la transmission et sauver des vies".

"Nous n'avons pas besoin d'attendre un vaccin. Nous devons sauver des vies maintenant. Ne vous y trompez pas, nous devons continuer à accélérer la recherche sur le vaccin contre le COVID-19, tout en faisant plus avec les outils dont nous disposons", a-t-il martelé.

http://french.xinhuanet.com/2020-07/21/c_139227544.htm

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Tourtaux
Bassam Hoballah
Inoubliable et intransigeante

Ajouter un commentaire