XI JINPING FELICITE KIM JONG UN POUR LE 75e ANNIVERSAIRE DE LA FONDATION DU PARTI DES TRAVAILLEURS DE COREE (PTC)

  • Par
  • Le 10/10/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans CHINE
 

Xi Jinping félicite Kim Jong Un pour le 75e anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs de Corée

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-10 à 17:44
 

BEIJING, 10 octobre (Xinhua) -- Le secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) Xi Jinping a adressé samedi un message de félicitations à Kim Jong Un, président du Parti des travailleurs de Corée (PTC), à l'occasion du 75e anniversaire de la fondation du PTC.

Dans son message, il adresse au nom du Comité central du PCC et en son nom propre ses félicitations chaleureuses et ses meilleurs vœux à M. Kim et, par son intermédiaire, au Comité central du PTC, à tous les membres du PTC ainsi qu'au peuple de la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

Avec ses traditions révolutionnaires glorieuses de longue date, le PTC a, au cours de son parcours brillant de 75 ans, uni le peuple de la RPDC et l'a conduit à combattre héroïquement et à aller de l'avant courageusement, réalisant ainsi l'indépendance nationale et la libération du peuple et promouvant la cause socialiste pour créer de grandes réalisations, a indiqué M. Xi.

Ces dernières années, sous la direction puissante du Comité central du PTC dirigé par M. Kim, le PTC et le peuple de la RPDC ont suivi sans relâche la voie du socialisme, se sont concentrés sur le renforcement du développement du parti et sur le travail économique, se sont unis pour répondre à divers difficultés et défis, et ont activement mené des échanges et de la coopération avec l'étranger, atteignant une série de réalisations clés, a noté M. Xi.

En tant que camarade et amie, la Chine en est sincèrement satisfaite, a-t-il souligné.

M. Xi a affirmé croire que sous la direction ferme du Comité central du PTC dirigé par M. Kim, le PTC et le peuple de la RPDC feront des efforts persistants et travailleront dur pour faire avancer continuellement les progrès de la cause socialiste de la RPDC, et salueront le 8e congrès du PTC avec la victoire.

La Chine et la RPDC sont des voisines amies unies par les montagnes et le fleuve Tumen, et sont toutes deux des pays socialistes dirigés par des partis communistes, a déclaré M. Xi.

L'amitié traditionnelle entre la Chine et la RPDC, forgée et soigneusement entretenue par l'ancienne génération de dirigeants des deux partis et des deux pays, s'est profondément enracinée et s'est consolidée au fil des ans, et vaut la peine d'être chérie, a dit M. Xi.

Ces dernières années, a rappelé M. Xi, plusieurs réunions ont eu lieu entre lui et M. Kim, et ils ont atteint de nombreux consensus importants sur la consolidation et le développement des relations entre les deux partis et les deux pays, ce qui a inauguré un nouveau chapitre historique des relations Chine-RPDC.

M. Xi a fait remarquer que le monde d'aujourd'hui connaissait des changements majeurs inédits en un siècle, qui s'entrelacent avec la pandémie de COVID-19, avec des situations internationales et régionales évoluant d'une manière complexe et profonde.

La Chine, a noté M. Xi, est prête à travailler avec la RPDC pour maintenir, consolider et développer les relations bilatérales et favoriser le développement stable et durable de la cause socialiste des deux pays, ainsi que pour apporter davantage de bénéfices aux deux pays et à leurs peuples et apporter de nouvelles contributions positives à la paix, à la stabilité, au développement et à la prospérité dans la région.

M. Xi a également souhaité que le PTC maintienne un développement continu et que la cause socialiste de la RPDC prospère.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/10/c_139430654.htm

 

La sonde martienne chinoise Tianwen-1 achève une manoeuvre dans l'espace profond

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-10 à 09:18


(Xinhua/Cai Yang)

BEIJING, 10 octobre (Xinhua) -- La sonde martienne chinoise Tianwen-1 a effectué avec succès une manoeuvre dans l'espace profond vendredi soir (heure de Beijing), selon l'Administration nationale de l'espace de Chine (ANEC).

La sonde a achevé la manoeuvre à 23h00 après que son moteur principal a fonctionné pendant plus de 480 secondes.

La manoeuvre a eu lieu à 29,4 millions de kilomètres de la Terre et visait à aider la sonde à réaliser un rendez-vous solide avec Mars.

La sonde voyagera le long de l'orbite de transfert Terre-Mars pendant environ quatre mois et achèvera deux ou trois corrections orbitales de mi-parcours.

La Chine a lancé sa sonde martienne le 23 juillet. Elle est conçue pour accomplir l'entrée en orbite, l'atterrissage et l'utilisation d'un rover en une seule mission. Elle devrait atteindre la planète rouge autour de février 2021.

La sonde a pris avec succès une photo de la Terre et la Lune et a mené deux corrections orbitales de mi-parcours et des auto-vérifications sur plusieurs charges utiles.

   1 2 3 4 5 6   
http://french.xinhuanet.com/2020-10/10/c_139429669.htm
 
 

Xi Focus : citations de Xi Jinping sur la modernisation du système et de la capacité de gouvernance de la Chine

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-10 à 19:29
 

BEIJING, 10 octobre (Xinhua) -- Le troisième tome de "Xi Jinping : la gouvernance de la Chine" a été publié plus tôt cette année par la Maison d'édition en langues étrangères (Foreign Languages Press).

Le tome, qui rassemble 92 articles, y compris des discours, des conversations, des instructions et des lettres de M. Xi, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois, entre le 18 octobre 2017 et le 13 janvier 2020, est une oeuvre faisant autorité qui reflète pleinement et systématiquement la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère.

Voici quelques points forts de ses citations sur la modernisation du système et de la capacité de gouvernance de la Chine dans le livre:

-- "L'approche en dit plus que les mots, et la conduite révèle plus que l'approche." La pratique est la meilleure pierre de touche de l'efficacité de nos systèmes.

-- J'ai souvent dit que seul celui qui porte les chaussures sait si elles lui vont ou non. Le peuple chinois est le mieux placé pour savoir si le système socialiste chinois convient au pays ou non.

-- Rendre notre système d'Etat plus mature et mieux défini constitue un processus dynamique. La modernisation de la capacité de gouvernance de l'Etat est également un processus dynamique. Nous ne pouvons pas y arriver en une seule étape, ni relâcher nos efforts.

-- Le système socialiste chinois et le système de gouvernance de l'Etat ne sont pas tombés du ciel, mais ont émergé du sol chinois à travers un long processus de révolution, de développement économique et de réforme. Ils sont le résultat d'une combinaison des principes du marxisme avec les conditions de la Chine et le résultat d'une série d'innovations dans la théorie, la pratique et le système.

-- Notre système étatique et notre système de gouvernance de l'Etat sont toujours orientés vers la réalisation, la protection et le développement des intérêts fondamentaux de la plus grande majorité possible de la population, la garantie et l'amélioration de leur bien-être, et le partage équitable des fruits de la réforme entre tout notre peuple.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/10/c_139430757.htm

 

La coopération Chine-Afrique établit un modèle de coopération internationale mutuellement bénéfique (COMMENTAIRE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-10 à 19:39
 

BEIJING, 10 octobre (Xinhua) -- Sans être perturbée par la pandémie ravageuse du nouveau coronavirus, une nouvelle route internationale de fret aérien reliant la ville chinoise de Wuhan (centre) et la capitale éthiopienne Addis-Abeba a été mise en place à la fin du mois dernier.

Le vol inaugural de cette nouvelle route aérienne a permis de fournir des kits de dépistage, des masques et d'autres fournitures urgentes pour les Africains qui luttent pour contenir l'épidémie. Cette route reflète la vitalité de la coopération Chine-Afrique pour laquelle le Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) a constamment travaillé au cours des 20 dernières années.

Cultivé depuis deux décennies, le FOCAC est devenu une plate-forme clé pour le dialogue collectif et la coopération pratique entre la Chine et les pays africains, et a également maintenu sa position de leader dans la coopération mondiale avec l'Afrique.

Lors de la première conférence ministérielle du FOCAC qui s'est tenue à Beijing le 10 octobre 2000, la Chine et l'Afrique ont proposé un nouveau type de partenariat caractérisé par la stabilité à long terme, l'égalité et les avantages mutuels. Fidèle à cet esprit, le FOCAC a produit des résultats tangibles en matière de promotion de la coopération mutuellement bénéfique entre les deux parties ainsi qu'en ce qui concerne le développement du continent africain.

Au fil des ans, la Chine a contribué à stimuler le processus d'industrialisation de l'Afrique et à renforcer sa capacité de développement indépendant. Elle a construit plus de 6.000 km de voies ferrées et de routes, ainsi que près de 20 ports et plus de 80 grandes centrales électriques à travers le continent.

Le lancement du FOCAC a propulsé la coopération Sud-Sud à un tout autre niveau au XXIe siècle, offrant un nouveau cadre stratégique pour la collaboration dans l'industrialisation et l'infrastructure de l'Afrique, a déclaré Peter Kagwanja, PDG du groupe de réflexion régional Africa Policy Institute, dans un commentaire publié dans le journal kényan Sunday Nation.

De plus, la Chine a joué un rôle moteur dans la croissance économique soutenue de l'Afrique. La Chine a été le premier partenaire commercial de l'Afrique pendant 11 années consécutives, et le commerce bilatéral a dépassé 200 milliards de dollars en 2019. Le stock d'investissement direct de la Chine en Afrique a atteint 110 milliards de dollars, et plus de 3.700 entreprises chinoises ont investi et lancé des entreprises dans diverses régions d'Afrique.

La coopération sino-africaine en plein essor a également permis aux pays du monde entier de reconnaître davantage le potentiel d'investissement et de croissance sur le continent.

"Par le biais du FOCAC et d'autres forums, la Chine a travaillé pour faire en sorte que le développement de l'Afrique soit au premier plan de l'agenda international", a déclaré le président sud-africain Cyril Ramaphosa lors du sommet du FOCAC de Beijing en 2018.

Outre ces réalisations, le mécanisme du FOCAC est également devenu un lieu clé pour les deux parties d'affronter ensemble les crises et les défis mondiaux émergents.

Plus tôt cette année, alors que la Chine luttait durement contre le nouveau coronavirus, de nombreux pays africains se sont précipités au chevet du peuple chinois, fournissant le matériel médical dont les Chinois avaient cruellement besoin.

Par la suite, la Chine a également tendu la main au continent africain lorsqu'il était attaqué par le virus. Selon un communiqué publié le 13 juin par l'Union africaine, la Chine a assuré la fourniture de 30 millions de kits de test, 10.000 respirateurs et 80 millions de masques chaque mois pour l'Afrique, une "contribution significative".

Comme le président rwandais Paul Kagame l'a déclaré au Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre le COVID-19 en juin, "la solidarité que nous avons vue pendant cette période difficile a une fois de plus démontré la productivité" du FOCAC.

Il est en effet essentiel de revoir les réalisations passées. Mais ce qui est plus important pour les deux parties, c'est de regarder vers l'avenir et de continuer à renforcer leur coopération mutuellement avantageuse alors que la communauté internationale est à nouveau arrivée à un instant critique.

Malgré un unilatéralisme et un protectionnisme croissants, la coopération et le développement devraient rester au cœur des relations internationales en cette ère d'interdépendance mondiale.

Ayant atteint un nouveau point de départ historique, le FOCAC peut être l'une des principales plates-formes de soutien au multilatéralisme, à un système équitable et transparent de commerce international et à une architecture économique mondiale qui promeut les intérêts communs du monde en développement.

En tant que partenaires proches et amis, la Chine et les pays africains devraient poursuivre leur esprit de coopération du FOCAC et ouvrir conjointement un avenir meilleur pour les deux parties ainsi que pour le monde entier.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/10/c_139430769.htm

 

La Chine exhorte les États-Unis à protéger l'environnement mondial et à cesser d'attiser les problèmes (porte-parole)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-10 à 09:46
 

BEIJING, 10 octobre (Xinhua) -- La Chine exhorte les États-Unis à cesser de calomnier Beijing et à apporter de réelles contributions à la protection de l'environnement mondial au lieu de créer des problèmes, a déclaré vendredi la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hua Chunying.

Mme Hua a fait ces remarques lors d'un point de presse, en réponse aux récentes accusations américaines sur les questions environnementales de la Chine.

Elle a déclaré que le gouvernement chinois attachait une grande importance à la protection écologique et environnementale. Le pays a fait de la conservation des ressources et de la protection de l'environnement une politique d'Etat de base et du développement durable une stratégie nationale. Il a sérieusement rempli ses obligations en vertu des traités internationaux sur le changement climatique, la gouvernance de la biodiversité, la protection de la couche d'ozone et la prévention et le contrôle de la pollution chimique, avec des résultats remarquables.

En ce qui concerne les émissions de carbone, Mme Hua a déclaré que fin 2019, les émissions de CO2 de la Chine par unité du PIB étaient de 48,1% inférieures à celles de 2005 et que la part des combustibles non fossiles s'élevait à 15,3%, atteignant en avance les objectifs climatiques pour 2020. Les investissements dans les énergies renouvelables ont dépassé 100 milliards de dollars pendant cinq années consécutives, et la Chine possède plus de la moitié des véhicules à énergies nouvelles au monde. Le pays a annoncé qu'il renforcerait les objectifs de contribution fixés à l'échelle nationale et s'efforcerait d'atteindre le pic de ses émissions de CO2 avant 2030 et de parvenir à la neutralité carbone avant 2060.

La Chine a grandement contribué aux ressources forestières mondiales, aux produits forestiers durables et à leurs échanges, a déclaré Mme Hua, ajoutant que de 2009 à 2019, la Chine avait achevé le reboisement de 70,39 millions d'hectares, enregistrant la plus forte augmentation des ressources forestières au monde, selon la porte-parole.

Notant que la Chine gérait strictement les déchets solides et les débris marins, elle a déclaré que d'ici fin 2020, le pays atteindrait pour l'essentiel l'objectif de zéro importation de déchets solides. Près de 99% des déchets ménagers urbains de la Chine sont traités afin d'être rendus inoffensifs.

La Chine met en œuvre le système de surveillance des navires le plus rigoureux au monde et fait preuve d'une tolérance zéro à l'égard de la pêche illégale, non déclarée et non réglementée, a ajouté Mme Hua.

La Chine s'est également profondément impliquée dans la coopération et les échanges internationaux. Elle a été la première à signer et à ratifier la Convention sur la diversité biologique. Elle a lancé la Coalition internationale pour le développement vert de l'initiative "la Ceinture et la Route". Elle a entrepris des échanges et une coopération en matière de protection de l'environnement avec plus de 100 pays, mené un grand nombre de projets de coopération sur la biodiversité et joué un rôle constructif dans l'amélioration de la gouvernance mondiale en matière de biodiversité.

"Au contraire, les émissions par habitant des États-Unis sont trois fois plus élevées que la moyenne mondiale et représentent plus du double -- et à un moment près du quintuple -- de celles de la Chine, avec des émissions cumulées trois fois supérieures à celles de la Chine", a noté Mme Hua.

Les faits ont prouvé que les États-Unis eux-mêmes étaient le plus grand acteur nuisant à la coopération internationale en matière d'environnement et constituaient la menace la plus importante à l'environnement mondial, a indiqué Mme Hua.

Notant que les responsables américains avaient attaqué la Chine pour des raisons entièrement politiques, Mme Hua a souligné qu'ils devaient arrêter les calomnies malveillantes contre la Chine, réfléchir à leur propre comportement, assumer leur responsabilité vis-à-vis de l'environnement et apporter des contributions tangibles à la protection de l'environnement mondial au lieu d'attiser les problèmes.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/10/c_139429738.htm

 

Haut-Karabakh : cessez-le-feu conclu entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-10 à 11:09
 

MOSCOU, 10 octobre (Xinhua) -- L'Azerbaïdjan et l'Arménie sont convenus d'un cessez-le-feu qui entrera en vigueur ce samedi midi dans la région du Haut-Karabakh, suite à de longues négociations menées vendredi soir à Moscou.

L'accord a été annoncé dans un communiqué conjoint par les ministres des Affaires étrangères arménien, azerbaïdjanais et russe, publié tôt samedi par le ministère russe des Affaires étrangères.

"Les paramètres spécifiques de l'accord de cessez-le-feu seront aussi convenus", selon le communiqué.

Conformément à cet accord, l'Arménie et l'Azerbaïdjan échangeront leurs prisonniers, d'autres personnes détenues ainsi que les corps.

Ils ont convenu d'entreprendre des "négociations de fond" afin de parvenir à une solution pacifique le plus vite possible, sous la médiation des co-présidents du Groupe de Minsk de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

http://french.xinhuanet.com/2020-10/10/c_139429970.htm

 

Le Conseil de sécurité de l'ONU retourne dans sa propre salle pour se réunir

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-09 à 02:15


(Eskinder Debebe/UN Photo/Xinhua)

NEW YORK (Nations Unies), 8 octobre (Xinhua) -- Pour la première fois en près de sept mois après le confinement lié au nouveau coronavirus, le Conseil de sécurité est retourné jeudi dans sa propre salle pour une réunion en personne.

Au début de la réunion sur le Mali, l'ambassadeur russe Vassily Nebenzia, qui a présidé la réunion en tant que président du Conseil de sécurité pour le mois d'octobre, a remercié les membres du conseil d'avoir accepté de revenir dans la salle.

La dernière réunion qui s'est tenue dans la salle du Conseil de sécurité a eu lieu le 12 mars, pendant la présidence chinoise du conseil. Depuis lors, toutes les réunions se sont déroulées à distance pendant quatre mois avant que le conseil ne commence à tenir des réunions sporadiques, en personne, dans la grande salle du Conseil économique et social, pendant la présidence allemande du conseil.

Par mesure de précaution, des cloisons ont été installées entre les sièges des délégations dans la salle du Conseil de sécurité. Tous les participants ont été invités à porter des masques.

Lors de la réunion du jeudi, un seul représentant par délégation était assis à la table en forme de fer à cheval, laissant les deux rangées de sièges bleus derrière eux vides. La seule exception était la place de la présidence, où deux sièges étaient occupés. Plusieurs représentants ont gardé leurs masques même lorsqu'ils faisaient des déclarations. Plusieurs orateurs ont remercié la délégation russe d'avoir ramené le conseil dans son hémicycle.

Malgré la réouverture de la salle du Conseil de sécurité, le conseil continuera à tenir des réunions virtuelles, notamment pour les débats publics, qui peuvent impliquer une forte participation, a déclaré M. Nebenzia la semaine dernière.

L'exigence actuelle de New York d'une quarantaine de 14 jours pour les déplacements rend pratiquement impossible que les dignitaires étrangers assistent en personne aux réunions au siège de l'ONU.

Le mode virtuel a obligé le Conseil de sécurité à passer à des procédures provisoires pour la conduite de ses affaires, notamment la manière dont l'ordre du jour a été convenu et la manière dont les résolutions ont été adoptées. Aucune interprétation entre les langues n'était disponible lors les réunions virtuelles.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/09/c_139426665.htm

 

Trump a approuvé un programme de secours révisé contre le COVID-19

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-10 à 04:07
 

WASHINGTON, 9 octobre (Xinhua) -- Le président américain Donald Trump a approuvé un programme de secours révisé contre le COVID-19 dans le cadre des négociations avec les Démocrates du Congrès, a annoncé vendredi le directeur du Conseil économique national de la Maison Blanche, Larry Kudlow.

"Le président vient de rencontrer le chef de cabinet Mark Meadows et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin", a indiqué M. Kudlow dans un entretien accordé à Fox Business Network.

"Le président a approuvé un programme révisé. Il aimerait conclure un accord", a déclaré M. Kudlow, refusant toutefois de fournir des détails sur le plan.

"Ce sera une base relativement large. Mais je ne peux pas passer par les détails ... Cela sera débattu lors des discussions", a-t-il poursuivi.

Selon le Wall Street Journal, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin devrait discuter d'une nouvelle proposition d'allègement de 1.800 milliards de dollars avec la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, lorsqu'ils prendront tous les deux la parole vendredi après-midi.

La proposition de la Maison Blanche marque une nouvelle réduction de la distance entre l'administration et les dirigeants démocrates sur le prix global du programme de secours, a rapporté le Journal.

La Chambre des Représentants, contrôlée par les démocrates, a adopté la semaine dernière un projet de loi de secours de 2.200 milliards de dollars, mais il est peu probable qu'il obtienne le soutien des républicains du Sénat. L'administration Trump avait précédemment proposé à Mme Pelosi un programme d'environ 1.600 milliards de dollars.

La nouvelle offre de la Maison Blanche est intervenue après le rejet jeudi par Mme Pelosi du projet de loi autonome visant à fournir une nouvelle aide aux compagnies aériennes américaines en l'absence d'un programme de secours contre le COVID-19 plus important.

"J'ai été très ouverte à l'idée d'avoir un texte unique et autonome pour les compagnies aériennes dans le cadre d'une loi plus importante. Mais il n'y a pas de texte autonome sans loi plus importante", a souligné la présidente de la Chambre jeudi lors d'une conférence de presse hebdomadaire.

Plus tôt cette semaine, M. Trump avait interrompu les pourparlers sur les secours avec les démocrates, avant d'inverser le cap et de tweeter qu'il souhaitait adopter une législation sur l'aide aux compagnies aériennes et aux petites entreprises.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/10/c_139429180.htm

 

 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire