XI JINPING INSPECTE LE TIBET, INSISTANT SUR LA STABILITE DURABLE ET LE DEVELOPPEMENT DE HAUTE QUALITE

tourtaux-jacques Par Le 24/07/2021 0

Dans CHINE

Xi Jinping inspecte le Tibet, insistant sur la stabilité durable et le développement de haute qualité

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-23 à 20:59


(Xinhua/Li Xueren)

LHASSA, 23 juillet (Xinhua) -- Le dirigeant chinois Xi Jinping a insisté sur la mise en oeuvre totale des directives du Parti communiste chinois (PCC) pour gouverner le Tibet dans une nouvelle ère, et écrire un nouveau chapitre de stabilité durable et de développement de haute qualité pour la région du plateau.

De mercredi à vendredi, M. Xi, secrétaire général du Comité central du PCC, président chinois et président de la Commission militaire centrale, a effectué une visite dans la région autonome du Tibet à l'occasion du 70e anniversaire de la libération pacifique du Tibet, une première dans l'histoire du Parti et du pays.

Il a adressé ses félicitations au 70e anniversaire de la libération pacifique du Tibet, a rendu visite à des fonctionnaires et à des gens ordinaires de divers groupes ethniques et leur a transmis les attentions du Comité central du PCC.

Selon M. Xi, au cours des 70 dernières années, le Tibet a réalisé des progrès historiques en matière de système social, ainsi que le développement économique et social global, avec une amélioration significative des conditions de vie de la population.

"Il a été prouvé que sans le PCC, il n'y aurait eu ni la Chine nouvelle ni le nouveau Tibet", a indiqué M. Xi. "Les directives et les politiques du Comité central du PCC concernant le travail au Tibet sont totalement correctes."

M. Xi a mis l'accent sur les efforts déployés pour renforcer le développement des zones frontalières, sur les quatre problèmes majeurs que sont la stabilité, le développement, l'écologie et la consolidation des zones frontalières, en appelant à de nouvelles réalisations dans la protection de l'écologie sur le plateau Qinghai-Tibet et à faire progresser son développement durable. Fin

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-07/23/c_1310080860.htm
 
 

La Chine imposera des sanctions à sept individus et entités américains

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-24 à 13:32

BEIJING, 24 juillet (Xinhua) -- En réponse à la pratique erronée de la partie américaine, la Chine a décidé de prendre des contre-mesures réciproques, et d'imposer des sanctions à sept individus et entités américains conformément à la Loi anti-sanctions étrangères, a annoncé vendredi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Le 16 juillet, le département d'Etat des Etats-Unis, le département du Trésor américain, le département du Commerce des Etats-Unis et le département américain de la Sécurité intérieure ont émis le prétendu "Conseil des affaires de Hong Kong". Le bureau de contrôle des actifs étrangers (Office of Foreign Assets Control, OFAC) du département du Trésor américain a imposé des sanctions financières à sept directeurs adjoints du Bureau de liaison du gouvernement populaire central dans la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK) en les ajoutant à sa liste de ressortissants spécialement désignés.

Les Etats-Unis ont concocté le prétendu "Conseil des affaires de Hong Kong" pour salir sans fondement l'environnement commercial de Hong Kong, et ont imposé illégalement des sanctions à plusieurs responsables du Bureau de liaison du gouvernement populaire central dans la RASHK. Ces actes violent gravement le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales, et interfèrent sévèrement dans les affaires intérieures de la Chine. La Chine s'y oppose fermement et le condamne fortement, a noté le porte-parole.

En réponse à la pratique erronée de la partie américaine, la Chine a décidé de prendre des contre-mesures réciproques, et d'imposer des sanctions à sept individus et entités américains conformément à la Loi anti-sanctions étrangères, y compris l'ancien secrétaire américain au Commerce Wilbur Louis Ross, la présidente de la Commission d'examination de l'économie et de la sécurité sino-américaine (U.S.-China Economic and Security Review Commission, USCC) Carolyn Bartholomew, l'ancien directeur du personnel de la Commission exécutive du Congrès américain sur la Chine (CECC) Jonathan Stivers, DoYun Kim de l'Institut national démocratique pour les affaires internationales, le responsable du programme principal de l'Institut républicain international (IRI) Adam Joseph King, la directrice pour la Chine de Human Rights Watch, Sophie Richardson, et le Conseil démocratique de Hong Kong, a souligné le porte-parole.

"Je voudrais souligner une fois de plus que Hong Kong est la région administrative spéciale de la Chine et que ses affaires font partie intégrante des affaires intérieures de la Chine. Toute tentative des forces extérieures d'interférer dans les affaires de Hong Kong serait aussi futile qu'une fourmi essayant de secouer un grand arbre", a ajouté le porte-parole. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/24/c_1310082525.htm

 

La Chine rejette les accusations américaines concernant la prochaine étape du traçage des origines

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-24 à 11:08

BEIJING, 24 juillet (Xinhua) -- La Chine a réfuté vendredi les accusations des Etats-Unis selon lesquelles la position de la Chine sur la prochaine étape de la recherche mondiale des origines était "irresponsable et dangereuse", répondant que la partie américaine a été extrêmement irresponsable et honteuse dans son comportement envers son propre peuple et la communauté internationale.

Le porte-parole Zhao Lijian a fait ces remarques lors d'un point de presse quotidien lorsqu'on lui a demandé de commenter la "profonde déception" exprimée par la Maison Blanche concernant la position de la Chine sur la prochaine étape de recherche mondiale des origines. M. Zhao a déclaré que certains aux Etats-Unis ont continué à calomnier et à salir la Chine, en utilisant l'épidémie comme excuse, en ignorant totalement le bon sens et en adoptant une approche arrogante de la science.

"La Chine dit résolument non à cela", a indiqué M. Zhao.

Il a déclaré que, non seulement la Chine a pris la tête du contrôle de l'épidémie nationale, mais elle a également offert plus de 300 milliards de masques, 3,7 milliards de combinaisons de protection, 4,8 milliards de kits de tests et de grandes quantités d'autres matériels de prévention épidémique à plus de 200 pays et régions à travers le monde. La Chine a également fourni plus de 600 millions de doses de vaccins et a continuellement apporté des contributions importantes à la lutte mondiale contre l'épidémie.

La Chine a toujours maintenu une attitude ouverte et transparente sur la question de la recherche des origines et a invité les experts de l'OMS en Chine à deux reprises. Le groupe d'experts a visité tous les endroits qu'il voulait visiter et a rencontré tous ceux qu'il voulait rencontrer, a déclaré M. Zhao.

"La lutte de la Chine contre l'épidémie peut supporter l'épreuve de l'histoire et du peuple. Cependant, ce sont les actions des Etats-Unis qui ont profondément déçu la communauté internationale et leur propre peuple", a poursuivi le porte-parole.

Les Etats-Unis n'ont jamais répondu aux rapports selon lesquels les premiers cas de COVID-19 aux Etats-Unis pourraient être plus précoces que le premier cas actuellement signalé. Ils ferment également les yeux sur les préoccupations de la communauté internationale concernant l'installation militaire américaine de Fort Detrick et plus de 200 laboratoires biologiques américains à l'étranger, a noté M. Zhao, ajoutant que c'était l'attitude la plus dangereuse.

M. Zhao a souligné que les virus étaient l'ennemi commun de l'humanité, et que la recherche des origines était une question scientifique importante et complexe qui nécessitait la coopération de scientifiques du monde entier, ainsi que des efforts conjoints et la coopération des gouvernements et des peuples de tous les pays.

Selon le porte-parole, la stigmatisation des autres pays qui utilisent l'épidémie et la politisation de la recherche des origines ne feront que provoquer un fort mécontentement et une opposition résolue de la part de la communauté internationale, et cela ne réussira jamais. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/24/c_1310082348.htm

 

Allemagne : les inondations provoquent une destruction historique sur les infrastructures ferroviaires

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-24 à 03:42

BERLIN, 23 juillet (Xinhua) -- Les inondations dévastatrices de la semaine dernière ont causé ''une destruction dans des proportions historiques'' aux infrastructures ferroviaires allemandes, a indiqué vendredi l'opérateur ferroviaire public Deutsche Bahn (DB).

"Nos infrastructures n'ont jamais été détruites à ce point d'un seul coup", a affirmé Volker Hentschel, membre du conseil d'administration de DB Netz, une filiale de l'opérateur ferroviaire. "Nous sommes confrontés à un défi énorme", a-t-il ajouté.

La semaine dernière, des inondations catastrophiques causées par des pluies intenses ont bloqué des routes et des autoroutes, coupé l'électricité et emporté des maisons en Allemagne. Les Etats fédéraux de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et de Rhénanie-Palatinat ont été particulièrement touchés, faisant au moins 170 morts et de nombreux disparus.

Les dommages causés aux infrastructures ferroviaires allemandes s'élèvent à près de 1,3 milliard d'euros (1,5 milliard de dollars américains), car une cinquantaine de ponts, 40 postes de signalisation, 180 passages à niveau et plus de 1.000 poteaux de caténaire et de signalisation ont été endommagés, selon DB.

L'objectif de l'opérateur ferroviaire est de remettre en état "environ 80 % des infrastructures endommagées" d'ici la fin de l'année, a dit M. Hentschel. Toutefois, étant donné que certaines routes de l'ouest de l'Allemagne sont encore inondées ou complètement détruites, la reconstruction prendra "des mois, voire des années", a-t-il estimé.

La Rhénanie-du-Nord-Westphalie et la Rhénanie-Palatinat pourraient à nouveau connaître de fortes pluies et des orages pendant le week-end, a indiqué vendredi le service météorologique allemand DWD. Dans certaines régions, jusqu'à 40 litres de précipitations par mètre carré pourraient s'abattre sur le sol. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/24/c_1310081458.htm

 

La Chine critique l'hypocrisie et le deux poids deux mesures de l'Australie en matière de droits de l'homme

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-23 à 21:30

BEIJING, 23 juillet (Xinhua) -- Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a critiqué l'Australie pour avoir pratiqué "l'hypocrisie et le deux poids deux mesures" en matière de droits de l'homme.

Le porte-parole, Zhao Lijian, a fait ces remarques lors d'un point de presse quotidien alors qu'un rapport de la Commission des droits de l'homme d'Australie (CDHA) montre que 80% des musulmans en Australie ont été victimes de préjugés ou de discrimination.

Le rapport, publié par la CDHA le 20 juillet, révèle également qu'environ une personne interrogée sur quatre se sentait incapable de parler ou d'agir lorsqu'elle était victime de discrimination.

"Les résultats de l'enquête montrent que les communautés musulmanes d'Australie font d'importantes contributions économiques, communautaires et caritatives à la société australienne, mais qu'elles sont victimes d'une discrimination généralisée", dénonce le rapport.

M. Zhao a évoqué également un autre rapport réalisé par l'université nationale d'Australie, selon lequel les personnes ayant des noms moyen-orientaux sont moins susceptibles d'obtenir un emploi que celles ayant des noms anglais.

Selon le porte-parole, il est absurde que certains politiciens australiens, sur la base de mensonges et de préjugés, fassent des remarques irresponsables sur la soi-disant situation des droits de l'homme des musulmans du Xinjiang et diffament la Chine.

Il a exhorté ces politiciens australiens à retirer le masque hypocrite de "prêcheurs des droits de l'homme", à réfléchir et à résoudre les problèmes des droits de l'homme des musulmans d'Australie au lieu de dénigrer d'autres pays sous couvert de droits de l'homme. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/23/c_1310081011.htm

 

Les Etats-Unis ne sont pas en mesure de faire des commentaires infondés sur la Chine

French.china.org.cn | Mis à jour le 23. 07. 2021 | Mots clés : Chine-USA-relation
Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Les Etats-Unis ne sont pas en mesure de faire la morale à la Chine ou de faire des commentaires infondés sur la nation, et encore moins d'affirmer être "en position de force" pour traiter avec la Chine, a déclaré vendredi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Le porte-parole, Zhao Lijian, a fait ces remarques lors d'un point de presse quotidien en réponse à une question concernant la prochaine visite de la secrétaire d'Etat adjointe américaine, Wendy Sherman, à Tianjin.

L'affirmation répétée des Etats-Unis de traiter avec la Chine "en position de force" reflète leur arrogance et leur hégémonie, a-t-il indiqué.

"Nous ne l'avons pas gobé à Anchorage, et nous ne le goberons pas non plus à Tianjin", a-t-il ajouté.

En réponse aux commentaires de Ned Price, porte-parole du département d'Etat américain, selon lesquels les relations bilatérales doivent avoir des "garde-fous" pour que "la compétition ne dévie pas en conflit", M. Zhao a annoncé que l'approche dite "compétition-coopération-conflit" par les Etats-Unis définit toujours la Chine comme un concurrent, provoquant la confrontation, la contenant et réprimant le développement de la Chine.

"Cette approche ne fait pas de distinction entre les aspects principaux et mineurs des relations sino-américaines, ce qui ne correspond ni aux faits, ni aux intérêts fondamentaux des deux peuples, ni à la tendance de l'époque. Il s'agit fondamentalement d'une mentalité à somme nulle", a-t-il noté.

La Chine a toujours pensé que les relations avec les Etats-Unis devaient être développées sur la base du respect mutuel, de l'égalité et des avantages mutuels, plutôt que de bénéficier à une seule partie, a-t-il déclaré.

Le développement des relations sino-américaines nécessite des "garde-fous", mais les "garde-fous" ne doivent pas être définis unilatéralement par les Etats-Unis, a-t-il poursuivi.

M. Zhao a exhorté les Etats-Unis à cesser de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine, à cesser de calomnier la Chine ou de nuire à ses intérêts, ce qui constitue "le véritable garde-fou des relations bilatérales".

"Nous continuerons à exposer les principes et les positions de la Chine sur le développement des relations sino-américaines et à sauvegarder fermement notre souveraineté, notre sécurité et nos intérêts en matière de développement pendant le séjour de Mme Sherman en Chine", a-t-il noté.

http://french.china.org.cn/china/txt/2021-07/23/content_77648227.htm

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire