XI JINPING : LA RESTAURATION DU SIEGE LEGITIME DE LA RPC A L’ONU EST D’UNE IMPORTANCE SIGNIFICATIVE ET D’UNE PORTEE CONSIDERABLE

tourtaux-jacques Par Le 25/10/2021 0

Dans CHINE

 

Xi Jinping : la restauration du siège légitime de la RPC à l'ONU est d'une importance significative et d'une portée considérable

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-10-25 à 13:57


(Xinhua/Li Xueren)

BEIJING, 25 octobre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, a déclaré lundi que la restauration du siège légitime de la République populaire de Chine (RPC) aux Nations unies (ONU) était un grand événement pour le monde et pour l'ONU, et qu'elle était d'une importance significative et d'une portée considérable, tant pour la Chine que pour le reste du monde.

M. Xi a fait ces remarques à Beijing lors d'une réunion commémorative marquant le 50e anniversaire de la restauration du siège légitime de la République populaire de Chine aux Nations unies.

La restauration du siège légitime de la RPC à l'ONU marque le retour du peuple chinois, un quart de la population mondiale, à la tribune des Nations unies, a indiqué M. Xi.

C'est le résultat des efforts communs de tous les pays épris de paix et de justice, selon M. Xi. Fin

   1 2 3 4 5   
 
http://french.news.cn/2021-10/25/c_1310267224.htm
 
 

Discours de Xi Jinping à une réunion commémorative marquant le 50e anniversaire de la restauration du siège légitime de la République populaire de Chine aux Nations unies (TEXTE INTEGRAL)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-10-25 à 15:50

BEIJING, 25 octobre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, a prononcé lundi un discours lors d'une réunion commémorative marquant le 50e anniversaire de la restauration du siège légitime de la République populaire de Chine aux Nations unies.

Veuillez trouver ci-joint la traduction en français du texte intégral du discours. Fin

Discours de Xi Jinping à une réunion commémorative marquant le 50e anniversaire de la restauration du siège légitime de la République populaire de Chine aux Nations unies (TEXTE INTEGRAL)

http://french.news.cn/2021-10/25/c_1310267506.htm

 

La Chine joue un rôle crucial dans le multilatéralisme, selon le président de l'AGNU (INTERVIEW)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-10-24 à 23:26


(Xinhua/Xie E)

NEW YORK, 24 octobre (Xinhua) -- Le président de la 76e session de l'Assemblée générale des Nations Unies (AGNU), Abdulla Shahid, a félicité la République populaire de Chine pour ses contributions au monde depuis que son siège légitime à l'ONU a été rétabli il y a un demi-siècle.

"La Chine a joué un rôle très, très important dans le multilatéralisme et le renforcement des Nations Unies", a indiqué M. Shahid lors d'un entretien récemment accordé à Xinhua dans son bureau du siège de l'ONU à New York.

Le multilatéralisme est la seule voie à suivre pour progresser, a-t-il souligné, notant que "l'unilatéralisme n'a pas sa place dans le monde".

"Le changement climatique et la COVID-19 nous ont montré qu'en tant qu'espèce, en tant qu'humanité, nous ne pouvons survivre qu'à travers le multilatéralisme. Nous avons donc besoin que l'institution des Nations Unies soit renforcée. Nous avons besoin que l'ordre public soit renforcé. Nous avons besoin que les autres cadres soutenant le multilatéralisme soient renforcés", a expliqué M. Shahid.

"C'est pour cela que la Chine, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, en tant que membre responsable de la communauté internationale, a un rôle très important à jouer", a estimé M. Shahid.

A l'heure actuelle, la Chine est le deuxième plus grand contributeur au budget ordinaire de l'ONU et à celui des opérations de maintien de la paix, a-t-il fait remarquer. "Dans le cadre de ses 29 opérations de maintien de la paix, la Chine a fourni plus de 50.000 personnes aux opérations de maintien de la paix."

M. Shahid s'est dit très impressionné par les propos du président chinois Xi Jinping au débat général de la 76e session de l'AGNU.

M. Xi a rappelé que la Chine avait pour objectif d'atteindre le pic de ses émissions de dioxyde de carbone avant 2030 et d'atteindre la neutralité carbone avant 2060. M. Shahid a commenté que "nous parlons de l'une des plus grandes économies du monde (...) le fait que le président Xi énonce cet engagement est encourageant".

M. Xi a promis que la Chine renforcerait son soutien aux autres pays en développement pour qu'ils développent des énergies vertes et à faibles émissions de carbone, et que le pays ne construirait pas de nouveaux projets de centrales à charbon à l'étranger, ce qui est "un engagement remarquable", selon M. Shahid.

"Concernant la COVID-19, la Chine a été très généreuse", a-t-il souligné, relevant le fait que M. Xi avait aussi promis que la Chine s'efforcerait de fournir un total de 2 milliards de doses de vaccins au monde d'ici la fin de l'année.

En plus de verser 100 millions de dollars à l'initiative COVAX, la Chine donnera 100 millions de doses de vaccins supplémentaires aux autres pays en développement cette année, selon M. Xi.

"Ce sont des promesses très importantes et je suis très reconnaissant à la Chine d'assumer ses responsabilités", a déclaré M. Shahid.

La pandémie de COVID-19 et le changement climatique nous ont clairement montré la justesse du concept proposé par M. Xi de bâtir une communauté de destin pour l'humanité, a-t-il ajouté.

"A l'origine, nous pensions que les îles à faible altitude disparaîtraient les premières et que les habitants se déplaceraient en hauteur. C'est en partie ce qui se passe. Oui, les pays insulaires à faible altitude tels que les Maldives souffrent, mais c'est aussi le cas des pays à l'altitude plus élevée", a-t-il fait savoir.

"Ainsi, nous pourrons uniquement survivre par l'unité, uniquement en collaborant. C'est la voie à suivre", a-t-il conclu. Fin

http://french.news.cn/2021-10/24/c_1310266040.htm

 

(Multimédia) GLOBALink | Ce jour-là, nous applaudissions la Chine

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-10-24 à 21:57

Le 25 octobre 1971, l'Assemblée générale des Nations Unies, lors de sa 26e session, a adopté la résolution 2758 à une écrasante majorité, décidant de restaurer tous les droits légitimes de la République populaire de Chine aux Nations Unies. Des participants à la session ont chaleureusement applaudi lorsque le résultat du vote est apparu sur le tableau de dépouillement électronique. (Xinhua)

Le 25 octobre 1971, l'Assemblée générale des Nations Unies, lors de sa 26e session, a adopté la résolution 2758 à une écrasante majorité. Elle a décidé de restaurer tous les droits légitimes de la République populaire de Chine aux Nations Unies et de reconnaître les représentants de son gouvernement comme les seuls représentants légitimes de la Chine à l'ONU. Dans la salle de conférence au siège des Nations Unies situé sur les rives de l'East River à New York, un tonnerre d'applaudissements et d'acclamations a retenti de tous les côtés de la salle, comme les vagues de la mer, déferlantes et interminables.

BEIJING, 24 octobre (Xinhua) -- Le 25 octobre 1971, l'Assemblée générale des Nations Unies, lors de sa 26e session, a adopté la résolution 2758 à une écrasante majorité (76 voix pour, 35 voix contre et 17 abstentions). Elle a décidé de restaurer tous les droits légitimes de la République populaire de Chine aux Nations Unies et de reconnaître les représentants de son gouvernement comme les seuls représentants légitimes de la Chine à l'ONU.

Dans la salle de conférence au siège des Nations Unies situé sur les rives de l'East River à New York, un tonnerre d'applaudissements et d'acclamations a retenti de tous les côtés de la salle, comme les vagues de la mer, déferlantes et interminables.

L'ancien Premier ministre tanzanien Salim Ahmed Salim, en tant que représentant de la campagne pour cette cause, a félicité la Chine avec des acclamations et des applaudissements, ce qui a laissé un souvenir inoubliable d'application de la justice sur la scène de l'ONU.

Quand la Chine a célébré le 70e anniversaire de sa fondation en 2019, M. Salim a reçu la Médaille de l'amitié de la Chine. Dans un entretien par écrit avec Xinhua, il a déclaré que le monde avait connu d'énormes changements au cours des dernières décennies, mais qu'il se souvenait encore du jour où l'Assemblée générale des Nations Unies avait annoncé la restauration du siège légal de la République populaire de Chine en 1971.

"Pour moi, aussi pour la Tanzanie et l'ensemble des pays africains qui ont fait de grands efforts pour restaurer le siège légal de la Chine aux Nations Unies, c'est un grand moment historique", s'est souvenu l'ancien Premier ministre tanzanien.

Alors que M. Salim applaudissait la Chine, Vernon Johnson Mwaanga, ancien ministre zambien des Affaires étrangères et ancien représentant permanent de la Zambie auprès des Nations Unies, a étreint ses frères africains sur place, partageant leur joie sincère.

Le 27 septembre 2021, Vernon Johnson Mwaanga, ancien ministre zambien des Affaires étrangères et ancien représentant permanent de la Zambie auprès des Nations Unies, a accepté un entretien exclusif avec Xinhua à Lusaka, la capitale de la Zambie. (Xinhua/Martin Mbangweta)

Dans un entretien avec Xinhua, M. Mwaanga a rappelé les efforts de l'Afrique pour soutenir la restauration du siège légal de la Chine à l'ONU il y a 50 ans. "Ce qui est intéressant, c'est que la Chine était représentée avant 1971 par Taiwan et (...) nous savions qu'il n'y avait aucun moyen pour que Taiwan, qui fait partie de la Chine, puisse représenter la Chine continentale", a-t-il dit.

M. Mwaanga a rappelé que l'adoption de la résolution 2758 n'avait pas été facile car les Etats-Unis et d'autres pays occidentaux étaient déterminés à maintenir le statu quo. "Vous pouvez imaginer à quel point c'était frustrant pour nous, parce que nous avions parrainé la résolution à plusieurs reprises et finalement réussi en 1971", a-t-il ajouté, en précisant que le groupe africain, le plus important à l'époque, avait décidé de solliciter le soutien d'autres pays pour faire dérailler la proposition américaine.

M. Mwaanga a décrit l'atmosphère pendant la journée comme étant passionnée car le vote ne s'est terminé qu'à minuit. "Au moment où nous avons terminé le vote, il était assez tard dans la nuit et quand cela a été annoncé, nous étions tous très heureux", a-t-il relaté.

Photo d'archives prise le 25 octobre 1971 lors de la 26e session de l'Assemblée générale des Nations Unies. (Xinhua)

"Je suis heureux d'avoir assisté à la restauration du siège légal de la Chine à l'ONU en 1971 (...) et c'est l'une des réalisations majeures" de sa carrière professionnelle, s'est félicité M. Mwaanga.

L'ancien chef de la diplomatie zambienne a estimé que la Chine avait sans aucun doute joué un rôle majeur dans le système des Nations Unies au cours des 50 dernières années en termes de maintien de la paix et de la sécurité dans le monde.

Les relations sino-africaines, a-t-il dit, se sont renforcées au cours des cinquante dernières années. La Chine a aidé les pays africains à lutter contre la pauvreté et à améliorer les soins de santé, l'éducation et les infrastructures.

Selon M. Mwaanga, les relations sino-africaines jouissent d'un bel avenir car les perspectives de développement des relations bilatérales ont été renforcées par le Forum sur la coopération sino-africaine et l'Initiative la Ceinture et la Route.

Un employé en charge du transport des vaccins offerts par la Chine dans un aéroport de Nairobi, au Kenya, le 18 septembre 2021. (Xinhua/Li Yan)

Se référant à la pandémie de COVID-19 en cours, l'ancien responsable zambien a observé qu'il y avait une disparité mondiale en matière de vaccins contre la COVID-19. Cette situation a conduit l'Afrique à prendre du retard dans la vaccination de sa population.

Il a remercié la Chine d'avoir fourni aux pays africains des vaccins et d'autres fournitures médicales, et a en outre salué la Chine pour sa riposte à la pandémie, affirmant que le reste du monde devrait s'inspirer des expériences chinoises dans cet aspect.

http://french.news.cn/2021-10/24/c_1310265931.htm

 

Le Kremlin affirme avoir eu raison de rompre ses liens avec l'OTAN

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-10-25 à 00:03

MOSCOU, 24 octobre (Xinhua) -- La Russie n'a pas eu tort de suspendre son dialogue officiel avec l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) au vu de son agressivité, a déclaré dimanche le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

"L'attitude agressive de l'OTAN n'a jamais été un secret. C'est un bloc qui a été créé en opposition à notre pays. Aucune déclaration pacifiste ni aucun camouflage de cette orientation agressive ne peuvent dissimuler son véritable objectif", a indiqué M. Peskov dans une émission télévisée russe.

"Rien de terrible ne surviendra simplement parce que nous avons abandonné ces relations dans un contexte d'aggravation de son agressivité, dans un contexte de déclarations selon lesquelles sa principale mission est de nous restreindre", a-t-il justifié.

Au sujet de la tentative ukrainienne de rejoindre l'OTAN, M. Peskov a noté que la Russie n'avait aucun moyen de l'empêcher mais que Moscou ferait tout ce qui est nécessaire pour minimiser les conséquences d'une éventuelle adhésion de l'Ukraine à l'organisation.

Lundi, Moscou a annoncé qu'il suspendait sa Mission permanente auprès de l'OTAN, la Mission de liaison militaire de l'OTAN et le Bureau d'information de l'OTAN à Moscou en réponse aux "actions inamicales" de l'alliance, y compris l'expulsion de diplomates russes plus tôt ce mois-ci. Fin

http://french.news.cn/2021-10/25/c_1310266055.htm

 

Jean-Pierre Raffarin : il faut rénover la vision multilatérale dans le contexte de la pandémie

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-10-25 à 15:44

CHANGSHA, 25 octobre (Xinhua) -- Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, nous devons rechercher et forger un consensus mondial sur la sécurité et la croissance, ainsi que faire évoluer le multilatéralisme, a déclaré Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre français.

Il s'est ainsi exprimé lors de sa participation au premier Forum sur le développement économique et la sécurité mondiale du Forum de Boao pour l'Asie (FBA), qui s'est tenu récemment à Changsha, dans la province chinoise du Hunan (centre).

Durant l'événement de trois jours, près de 2.600 invités ont discuté des risques concernant la croissance économique et des défis sans précédent sur la sécurité, avec pour objectif de créer un environnement stable pour le développement durable en Asie et dans le monde.

La sécurité a été une condition pour la reprise de la croissance et a exigé de la confiance, a indiqué M. Raffarin, ajoutant qu'il était nécessaire de chercher le consensus entre différentes nations et civilisations, ainsi que de valoriser ce consensus pour relever ensemble les défis comme la pandémie.

Il a appelé la communauté internationale à rénover la vision multilatérale pour répondre aux nouveaux besoins de notre époque. Aujourd'hui, la protection de l'humanité à l'échelle mondiale étant devenue une thématique consensuelle, il faut faire évoluer le multilatéralisme afin de stimuler la performance économique et de promouvoir la protection de la planète.

Selon M. Raffarin, la paix et le développement sont un même projet, et davantage d'efforts doivent être faits pour renforcer les échanges et la coopération afin de bâtir un univers harmonieux de sécurité, dont l'objectif est le développement économique. Fin

http://french.news.cn/2021-10/25/c_1310267490.htm

 

Le chef de l'ONU salue les progrès significatifs de la Chine en matière d'éradication de la pauvreté

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-10-24 à 15:46

NEW YORK, 23 octobre (Xinhua) -- Le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres a salué samedi les réalisations de la Chine en matière d'éradication de la pauvreté ainsi que dans d'autres domaines, exhortant la communauté internationale à s'unir pour relever les défis communs.

"Je remercie la Chine pour le rôle qu'elle a joué dans l'élaboration et la mise en œuvre des Objectifs de développement durable, ainsi qu'en témoigne son fort engagement et ses progrès significatifs pour éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes et dimensions, l'un des principaux défis du monde", a-t-il déclaré à Xinhua dans une interview par courriel.

"Les réalisations de la Chine fournissent des leçons précieuses en matière de réduction de la pauvreté, qui sont partagées avec d'autres pays par le biais de la coopération Sud-Sud", a-t-il poursuivi.

Le monde est toujours confronté à des défis majeurs, a également souligné M. Guterres.

"Notre monde subira un torrent d'épreuves. L'augmentation des inégalités. La crise climatique. La pandémie de COVID-19. Les tensions géopolitiques. La multiplication des conflits. Les droits de l'homme menacés", a-t-il averti.

Le chef de l'ONU a appelé à l'unité mondiale pour "combler les grands fossés et résoudre nos défis par une coopération internationale renforcée". Fin

http://french.news.cn/2021-10/24/c_1310265420.htm

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire