XI JINPING : LA SANTE EST L’INDICATEUR LE PLUS IMPORTANT DE LA VIE HEUREUSE DU PEUPLE

tourtaux-jacques Par Le 24/03/2021 0

Dans CHINE

 

Xi Jinping : la santé est l'indicateur le plus important de la vie heureuse du peuple

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-03-24 à 13:41


(Xinhua/Wang Ye)

FUZHOU, 24 mars (Xinhua) -- Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois, a indiqué mardi que la santé est l'indicateur le plus important de la vie heureuse du peuple.

M. Xi a fait ces propos lors de sa visite dans un hôpital local de la ville de Sanming, dans la province chinoise du Fujian (est).

Notant les progrès continus en matière de santé publique depuis la fondation de la République populaire de Chine en 1949, M. Xi a indiqué que la Chine était désormais au même niveau que certains pays développés en termes d'espérance de vie moyenne.

Cependant, il a souligné que le développement des services médicaux restait inégal selon les régions.

Au cours de la période du 14e Plan quinquennal (2021-2025), des efforts devront être déployés pour donner la priorité au peuple et à leur vie, continuer à approfondir la réforme du système médical et sanitaire, renforcer les ressources médicales et optimiser leur distribution, afin que les gens n'aient pas à se déplacer loin pour recevoir le traitement de leurs maladies, selon M. Xi.

   1 2 3 4   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-03/24/c_139832072.htm
 
 
 

Xi Jinping met l'accent sur le respect de l'esprit pionnier du peuple dans les réformes

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-03-24 à 13:55


(Xinhua/Wang Ye)

FUZHOU, 24 mars (Xinhua) -- Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a souligné l'importance du respect de l'esprit pionnier du peuple dans les réformes lors d'une tournée d'inspection dans l'est de la Chine.

Une des philosophies directrices du PCC est de respecter l'esprit pionnier du peuple, le peuple étant le vrai héros, a indiqué M. Xi mardi lors de la visite d'un centre de transaction des droits de propriété rurale dans l'arrondissement de Shaxian, à Sanming, ville de la province du Fujian.

Il a reconnu les efforts actifs déployés dans l'arrondissement en matière de réforme sur la tenue forestière collective, notant que Sanming est un berceau important de ces réformes.

M. Xi a souligné l'importance de combiner la conception de haut niveau et l'exploration au niveau de base dans la promotion des réformes. Pour les réformes majeures, il faut d'abord mener des essais pour acquérir de l'expérience avant de les promouvoir, a-t-il indiqué.

La méthodologie consistant à "traverser la rivière en tâtant les pierres" est d'actualité pour mettre en oeuvre les réformes et continuera de l'être, a indiqué M. Xi.

   1 2 3   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-03/24/c_139832087.htm
 
 

 

La Chine publie un rapport sur les violations des droits de l'homme aux Etats-Unis

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-03-24 à 16:31

BEIJING, 24 mars (Xinhua) -- Le Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois) a publié mercredi le Rapport sur les violations des droits de l'homme aux Etats-Unis en 2020.

Selon le rapport, l'incompétence de Washington dans le contrôle de la pandémie a entraîné des résultats tragiques et le désordre démocratique américain a déclenché le chaos politique.

Les minorités ethniques ont souffert de discrimination raciale et l'agitation sociale continue a menacé la sécurité publique aux Etats-Unis, indique-t-il.

Le document attire également l'attention sur la polarisation croissante entre les riches et les pauvres qui a aggravé les inégalités sociales aux Etats-Unis.

Le non-respect des règles internationales par les Etats-Unis a entraîné des catastrophes humanitaires, ajoute-t-il.

http://french.xinhuanet.com/2021-03/24/c_139832376.htm

 

 

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU adopte une résolution parrainée par la Chine sur la coopération en matière de droits de l'homme

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-03-24 à 05:27

GENEVE, 23 mars (Xinhua) -- Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a adopté mardi une résolution parrainée par la Chine, dans laquelle des Etats et d'autres parties prenantes sont appelés à entreprendre un dialogue et une coopération constructifs et authentiques dans le domaine des droits de l'homme, basés sur l'universalité, l'impartialité, l'objectivité, l'indivisibilité, la non-sélectivité, la non-politisation, l'égalité et le respect mutuel.

La résolution, intitulée "Promouvoir une coopération mutuellement bénéfique dans le domaine des droits de l'homme", appelle également tous les Etats à défendre le multilatéralisme et encourage les autres parties prenantes, y compris les organisations régionales et internationales et celles non gouvernementales, à contribuer activement à cet effort.

Le projet de résolution souligne que la coopération internationale doit être activement mise en œuvre afin de répondre efficacement à la pandémie de COVID-19 et de garantir l'accessibilité et le caractère abordable des vaccins pour les pays en développement.

Il propose également que le Conseil des droits de l'homme organise en temps utile une réunion sur la promotion et la protection des droits de l'homme des personnes en situation de vulnérabilité et de marginalisation pendant et après la pandémie de COVID-19, afin de mieux partager les expériences et les bonnes pratiques.

Lors de la présentation de la résolution à l'organe onusien chargé des droits de l'homme, Chen Xu, chef de la mission chinoise auprès de l'ONU à Genève, a déclaré que l'objectif de cette résolution était d'appeler à la défense du multilatéralisme, pendant et après la pandémie de COVID-19.

"La pandémie montre une fois de plus que les pays doivent intensifier la consultation et la coopération, et défendre et pratiquer le multilatéralisme afin de relever efficacement les défis mondiaux, de promouvoir la paix et le développement, et de réaliser l'objectif de la pleine jouissance des droits de l'homme par tous", a déclaré le diplomate chinois.

Il a expliqué qu'à cette fin, la Chine et les autres coparrains, dont la Biélorussie, Cuba, l'Égypte, l'Iran, la Syrie, le Venezuela et un certain nombre d'autres pays, appellent les Etats à mener un dialogue constructif et à coopérer sur la base de l'égalité et du respect mutuel, à renforcer l'assistance technique et le renforcement des capacités en matière de droits de l'homme, à promouvoir une coopération mutuellement bénéfique et à construire conjointement une communauté de destin pour l'humanité.

Selon le diplomate chinois, avant de présenter le projet de résolution, la Chine a, de manière transparente, ouverte et constructive, tenu deux consultations informelles, échangé des idées avec diverses parties et pris en compte les suggestions d'amendement raisonnables.

"L'initiative de la Chine sur la promotion d'une coopération mutuellement bénéfique dans le domaine des droits de l'homme est conforme à l'aspiration commune de la communauté internationale", a insisté M. Chen.

http://french.xinhuanet.com/2021-03/24/c_139830875.htm

 

 

 

La Chine réfute les sanctions des Etats-Unis, du Canada, du Royaume-Uni et de l'UE liées au Xinjiang

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-03-24 à 11:17

BEIJING, 24 mars (Xinhua) -- La Chine a fermement condamné mardi les sanctions imposées par les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et l'Union européenne (UE) à l'encontre des individus et des entités de la Chine concernant des dossiers liés au Xinjiang, avertissant qu'"ils devront payer le prix de leur ignorance et de leur arrogance".

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a indiqué que les sanctions ne se fondaient sur rien d'autre que des mensonges et des fausses informations sous le prétexte des soi-disant questions des droits de l'homme.

Le ministère des Affaires étrangères a respectivement convoqué les ambassadeurs de l'UE et du Royaume-Uni en Chine pour déposer des représentations solennelles. La Chine a également déposé des représentations solennelles auprès des Etats-Unis et du Canada, a noté Mme Hua.

La Chine a annoncé lundi des sanctions contre dix individus et quatre entités de la partie de l'UE.

Lors d'une conférence de presse tenue mardi, Mme Hua a indiqué que les gens de tous les groupes ethniques au Xinjiang, dont les Ouïghours, jouissent de tous les droits constitutionnels et légitimes, ainsi que de la stabilité, de la sécurité, du développement et des progrès, ce qui constitue "l'une des histoires des droits de l'homme les plus réussies".

Cependant, certains hommes politiques aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Canada et de l'UE refusent évidemment de faire face à ce fait. Ils ne s'intéressent qu'aux soi-disant "preuves", qui sont malicieusement fabriquées par des hommes politiques et des experts anti-Chine sur la base de fausses informations, voire de distorsion et d'interprétation erronée des données officielles publiées par la Chine, a indiqué Mme Hua.

Une telle pratique prouve seulement qu'ils ne s'intéressent ni aux droits de l'homme ni à la vérité, a-t-elle affirmé.

"Ces hommes politiques refusent de reconnaître la réussite et le développement de la Chine, donc ils s'ingèrent dans les affaires intérieures de la Chine sous le prétexte des droits de l'homme et utilisent diverses excuses pour contenir le développement de la Chine", a indiqué Mme Hua.

Leurs actions diffamatoires portent atteinte à la réputation et à la dignité du peuple chinois, s'ingèrent de manière flagrante dans les affaires intérieures de la Chine, et violent gravement la souveraineté et les intérêts de sécurité de la Chine, a-t-elle ajouté.

Ces "juges" autoproclamés des droits de l'homme sont vifs de sermonner les autres, mais leur bilan en matière des droits de l'homme est ignoble. Ils ne sont pas en mesure de critiquer la Chine, et encore moins de blâmer la Chine pour ce qu'ils ont commis, a noté Mme Hua.

"Ces pays ne font preuve d'aucune repentance pour les troubles qu'ils ont créés dans d'autres pays, et vont même plus loin en imposant des sanctions unilatérales aux autres sous le prétexte des droits de l'homme, portant gravement atteinte aux droits à la vie, à la santé et au développement des gens dans les pays concernés", a-t-elle déclaré.

Face à la pandémie de COVID-19, les pays mentionnés ci-dessus, qui sont les pays les plus développés, ont fermé les yeux sur les droits à la vie et à la santé de leurs propres populations, entraînant la perte de dizaines de centaines de vies. Dans la poursuite du "nationalisme de vaccin", ils ont amassé des vaccins dont le montant est bien plus élevé que les besoins de leur population, laissant les pays en voie de développement dans le malheur des vaccins insuffisants.

"Nous ne pouvons nous empêcher de poser des questions : comment les gens peuvent-ils avoir des droits s'ils perdent la vie ? Les Etats-Unis et l'Occident ont prétendu protéger les droits de l'homme, mais qui et quel droit protègent-ils ? De quelle manière respectent-ils et protègent-ils les droits de l'homme ? Ne doivent-ils pas se sentir honteux ?"

"Aujourd'hui n'est plus l'époque où les puissances étrangères peuvent forcer la Chine à ouvrir ses portes à coups de canons ; non plus le temps où des soi-disant experts et presses en collusion peuvent diffamer sans le moindre scrupule la Chine sans se faire sanctionner", a déclaré Mme Hua.

"Nous les exhortons à ne pas sous-estimer la ferme détermination du peuple chinois à défendre les intérêts nationaux et la dignité nationale. C'est une courtoisie de rendre la pareille à ce que l'on reçoit", a-t-elle noté. "Ils devront payer le prix de leur ignorance et de leur arrogance".

http://french.xinhuanet.com/2021-03/24/c_139831863.htm

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire