POUR LE DROIT A LA PROTESTATION SOCIALE EN COLOMBIE : ARRETEZ LES MASSACRES !

P

4 Mai 2021

 

Publié le : 04.05.2021
Le peuple colombien a décidé, de manière spontanée et très utile, de prolonger la grève civique du 28 avril, en protestation prolongée contre la réforme fiscale et la réforme de la santé, contre d'autres mesures antisociales et contre l'impunité garantie par les autorités colombiennes à ceux qui assassinent les leaders sociaux et les signataires de la paix. Désormais, les chauffeurs routiers ont également rejoint le mouvement.

A la manifestation pacifique et massive, le président Ivan Duque répond par une répression maximale, digne d'un régime fasciste. On dénombre des dizaines de morts dans le pays, la violence de l'État étant particulièrement forte à Cali. Ce samedi 1er mai après-midi, le président a décrété la militarisation des villes, obéissant ainsi à l'ancien président Uribe qui avait invité les militaires et les policiers à utiliser leurs armes de guerre contre les manifestants. Dans la nuit de dimanche à lundi, à Cali, l'armée a attaqué la population civile avec des armes lourdes et des hélicoptères de combat.

Le Parti de la Gauche Européenne demande au gouvernement colombien de cesser immédiatement la militarisation du pays, l'utilisation d'armes à feu contre la population civile, de respecter le droit à la protestation sociale, de libérer tous les prisonniers politiques, d'enquêter et de punir les auteurs des meurtres de manifestants pacifiques, et de se conformer à ses obligations en vertu des accords de paix.

Le Parti de la Gauche Européenne demande à la Commission européenne, au Conseil des ministres et aux pays membres de l'Union européenne de cesser de soutenir le gouvernement colombien, le plus répressif, meurtrier et antisocial de toute la région, et de condamner clairement l'assassinat de leaders sociaux et de signataires de l'accord de paix, ainsi que le non-respect des accords de paix par le gouvernement.

Le Parti de la gauche européenne demande à la Commission européenne d'activer la clause démocratique et des droits de l'homme de l'accord de libre-échange UE-Colombie, en suspendant partiellement ou totalement son application provisoire jusqu'à ce qu'il soit mis fin à l'impunité dont bénéficient les assassins. Elle appelle également les parlements d'Europe qui ne l'ont pas fait à ne pas ratifier cet accord de libre-échange tant que ces meurtres resteront impunis.

Parti de la gauche européenne

Bruxelles, 3 mai 2021
source : https://www.european-left.org/protesta-colombia-que-cesen-las-masacres/

Tag(s) : #PGE#colombie

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire