LES USA MENACENT, KIM RIPOSTE

tourtaux-jacques Par Le 14/01/2022 0

Dans COREE DU NORD (RPDC)

http://french.presstv.ir/Detail/2022/01/14/674726/Coree-du-Nord-Test-Missiles-balistiques-Etats-Unis-Sanctions-Biden-Russie-Chine-

3e tir balistique nord-coréen en 15 jours

Friday, 14 January 2022 11:07 AM  [ Last Update: Friday, 14 January 2022 11:07 AM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

L'Académie des sciences de défense (ADS) a effectué un tir d'essai de missile hypersonique le mercredi 5 janvier 2022. ©KCNA

Le lancement intervient alors que Pyongyang accuse les États-Unis d'avoir intentionnellement aggravé la situation en appelant à des sanctions plus sévères.

La Corée du Nord a tiré au moins deux missiles balistiques, le troisième test en deux semaines, quelques heures seulement après avoir critiqué une poussée américaine pour de nouvelles sanctions par rapport aux lancements précédents comme une « provocation » et un avertissement d'une forte réaction.

Le Pentagone menace Pyongyang

Le Pentagone menace Pyongyang

Le secrétaire américain à la Défense a averti la Corée du Nord dans un message menaçant que « les USA sont prêts pour la guerre ce soir ».

Les chefs d'état-major interarmées sud-coréens ont déclaré vendredi avoir détecté ce qu'ils présumaient être deux missiles balistiques à courte portée (SRBM) lancés vers l'est depuis la province de Pyongan du Nord, sur la côte ouest de la Corée du Nord.

Les deux missiles ont parcouru environ 430 km (267 miles) à une altitude maximale de 36 km (22 miles), selon les chefs d'état-major interarmées de la Corée du Sud.

Les garde-côtes japonais ont également signalé que le Nord avait tiré ce qui pourrait être un missile balistique.

Kim Dong-yup, un ancien officier de la marine sud-coréenne qui enseigne à l'Université Kyungnam de Séoul, a déclaré que la Corée du Nord aurait pu tirer des SRBM précédemment déployés tels que le KN-23 ou le KN-24.

Lire plus: Washington et Séoul simulent la guerre avec la Corée du Nord. Que fait entre temps Kim Jong Un?

Si le lancement est confirmé, ce sera le troisième depuis le 5 janvier, lorsque Pyongyang a lancé ce qu'il a dit plus tard être un missile hypersonique .

 Les armes hypersoniques voyagent plus vite et sont plus maniables que les missiles conventionnels et elles sont également développées par la Chine, la Russie et les États-Unis.

La Corée du Nord insiste sur le fait que sa modernisation militaire et ses tests de missiles sont nécessaires à sa légitime défense. Et, vendredi, les médias d'État ont accusé les États-Unis d'avoir intentionnellement aggravé la situation cette semaine en imposant des sanctions à des individus et en exhortant les Nations unies à adopter une ligne plus dure à l'égard de Pyongyang. Les sanctions imposées pour la première fois par l'ONU en 2006 ont été progressivement durcies.

Un communiqué du ministère des Affaires étrangères diffusé par KCNA, l'agence de presse d'État de Pyongyang, a mis en garde contre une « réaction plus forte et certaine » non précisée si les États-Unis adoptent une position de confrontation.

ICBM: Kim

ICBM: Kim

Kim qualifie les États-Unis de « plus grand ennemi » de la Corée du Nord 

L'administration Biden a imposé mercredi 12 janvier les premières sanctions contre les Nord-Coréens liées au programme de missiles balistiques après que Pyongyang a déclaré avoir mené le lancement d'un missile hypersonique.

Pyongyang soutient que si Washington peut parler de diplomatie et de dialogue, ses actions montrent qu'"il est toujours absorbé par sa politique d'isolement et d'étouffement" de la Corée du Nord.

Les États-Unis ont imposé des sanctions aux individus et entités nord-coréens et russes pour leur soutien ou leurs liens avec les programmes de missiles balistiques de la Corée du Nord.

Au total, six Nord-Coréens, un Russe et une entreprise russe ont été sanctionnés car Washington a déclaré qu'ils étaient responsables de "l'achat illégal de biens pour les programmes en provenance de Russie et de Chine".

À lire: La Corée du Nord dévoile son "Monstre": un message au prochain président US

http://french.presstv.ir/Detail/2022/01/14/674726/Coree-du-Nord-Test-Missiles-balistiques-Etats-Unis-Sanctions-Biden-Russie-Chine-

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire