LA CORÉE DU NORD N'EST PAS INTÉRESSÉE PAR UN NOUVEAU SOMMET INUTILE AVEC LES ETATS-UNIS

 
 
 

La RPDC n'est pas intéressée par un nouveau sommet inutile avec les Etats-Unis

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2019-11-19 à 03:45
 

PYONGYANG, 18 novembre (Xinhua) -- Un responsable de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a déclaré lundi que Pyongyang n'était pas intéressé par un nouveau sommet entre la RPDC et les Etats-Unis, dans la mesure où celui-ci "n'apporterait rien" à son pays.

Kim Kye Gwan, un conseiller du ministère des Affaires étrangères de RPDC, a déclaré avoir appris que le président américain Donald Trump avait appelé dimanche sur Twitter à un nouveau sommet RPDC-Etats-Unis, selon un communiqué publié par l'Agence de presse centrale coréenne (KCNA), l'agence de presse officielle de RPDC.

"Je suis le seul à pouvoir vous amener là où vous voulez aller. Vous devriez agir rapidement et conclure un accord. A bientôt !", a déclaré M. Trump à Kim Jong Un, dirigeant suprême de RPDC.

Kim Kye Gwan a cependant indiqué que les trois séries de rencontres au sommet et de pourparlers organisées entre la RPDC et les Etats-Unis depuis juin 2018 n'avaient apporté aucune amélioration particulière aux relations entre les deux pays.

"Les Etats-Unis ne cherchent qu'à gagner du temps en prétendant avoir accompli des progrès dans le règlement du problème de la péninsule coréenne", a-t-il déclaré.

Le conseiller a souligné que la RPDC n'avait encore rien reçu en retour de ces sommets. En conséquence, "nous ne ferons plus au président américain aucun cadeau dont il puisse se vanter ; nous voulons obtenir quelque chose en contrepartie", a-t-il ajouté.

"Si les Etats-Unis veulent vraiment poursuivre le dialogue avec la RPDC, il leur faudra prendre des décisions plus audacieuses et renoncer à leur politique hostile à l'égard de la RPDC", a-t-il déclaré.

La Corée du Sud et les Etats-Unis ont par ailleurs annoncé dimanche avoir décidé de remettre à plus tard un exercice militaire conjoint prévu pour la fin du mois, et ce afin de pouvoir consolider leur dialogue avec la RPDC.

Pyongyang avait en effet critiqué cet exercice militaire comme hostile à la RPDC, soulignant qu'il ne ferait que nuire aux nouvelles négociations sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Fin

http://french.xinhuanet.com/2019-11/19/c_138565018.htm


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire