5 SEPTEMBRE : MEMOIRE D’UNE VILLE CUBAINE EN REVOLTE

tourtaux-jacques Par Le 05/09/2021 0

Dans CUBA

5 Septembre 2021

5 septembre : mémoire d'une ville en révolte à Cuba
 

La Havane, 5 sept (Prensa Latina) Lorsque ce qui devait être une insurrection nationale prévue pour le 5 septembre 1957 s'est effondré, la population et les forces insurrectionnelles de la ville de Cienfuegos ont décidé d'enregistrer le soulèvement à l'intérieur de ses frontières comme un exploit.

Bien qu'un soulèvement commun avec des attaques sur des points militaires dans diverses parties du pays ait été envisagé comme objectif, les actions du plan ont été limitées.

Ce qui devait être un soulèvement national est donc isolé dans la ville du centre-sud de Cuba, où le Mouvement du 26 juillet (M-26-7), des représentants de la marine et des secteurs populaires affrontent la machinerie féroce du pseudo-gouvernement de Fulgencio Batista.

Les origines du soulèvement de Cienfuegos sont très anciennes. Dès 1956, un groupe de marins, de soldats et de caporaux de la base de Cienfuegos avait été en contact avec le Mouvement du 26 juillet", a expliqué le leader historique de la Révolution, Fidel Castro, 20 ans après l'événement.

Le 30 novembre, alors que le débarquement du yacht Granma approchait et que le soulèvement de Santiago avait eu lieu, l'idée existait depuis lors de produire le soulèvement de Cienfuegos. Mais cela n'a pas été possible à cette occasion, a-t-il dit.

Plus tard, lorsque nous étions dans la Sierra Maestra, l'idée persistait de produire un soulèvement à Cienfuegos avec le soutien du groupe de marins révolutionnaires, pour organiser ensuite un front dans les montagnes de l'Escambray".

Selon le stratège, l'objectif était de prendre les armes de Cayo Loco et de progresser vers le massif montagneux de l'Escambray, le plus important de la région centrale de Cuba, pour former un deuxième front de guérilla.

Le plan est dirigé par Julio Camacho Aguilera, représentant le M-26-7, tandis que les jeunes officiers de marine désignent comme chef l'enseigne de frégate Dionisio San Román.

La principale valeur historique de l'action réside peut-être dans le soutien de la population de Cienfuegos : les 70 premiers combattants du M-26-7 ont été rejoints par des hommes, des femmes, des jeunes et des adolescents qui ont demandé des armes pour lutter contre le dictateur.

Malgré la supériorité militaire évidente de l'ennemi, la résistance héroïque a maintenu le combat jusqu'aux dernières conséquences dans une ville qui a été libre pendant 24 heures.

Avec ce geste de dignité, cette date est devenue un jalon dans l'histoire de Cuba.

jcm/ebr/cvl

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=473716&SEO=5-de-septiembre-memoria-de-una-ciudad-sublevada-en-cuba

Tag(s) : #Cuba

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire