BIDEN MAINTIENT LES SANCTIONS CRIMINELLES DE TRUMP CONTRE CUBA

tourtaux-jacques Par Le 15/01/2022 0

Dans CUBA

13 Janvier 2022

« Le gouvernement des États-Unis persiste dans la mauvaise habitude de vouloir imposer sa volonté à d’autres gouvernements par des mesures coercitives unilatérales. L'annonce faite par le Secrétaire d'État ne change pas d'un iota la détermination de Cuba à défendre ses droits souverains », a posté sur son compte Twitter le ministre cubain des Relations extérieures, Bruno Rodriguez Parrilla

Auteur:  | internet@granma.cu

12 janvier 2022 09:01:59

Photo: TELESUR

« Le gouvernement des États-Unis persiste dans la mauvaise habitude de vouloir imposer sa volonté à d’autres gouvernements par des mesures coercitives unilatérales. L'annonce faite par le Secrétaire d'État ne change pas d'un iota la détermination de Cuba à défendre ses droits souverains », a posté sur son compte Twitter le ministre cubain des Relations extérieures, Bruno Rodriguez Parrilla.
Le membre du Bureau politique du Parti communiste de Cuba a également fait référence à la récente sanction unilatérale de l’administration de Joe Biden visant à limiter le droit d'accorder des visas d'entrée aux États-Unis à huit fonctionnaires cubains, sous le prétexte (sans preuve) d'être impliqués dans la détention et la poursuite des participants aux événements violents du 11 juillet 2021.
Ces mesures ont été annoncées par le Secrétaire d'État, Antony J. Blinken, et leur principal objectif est d'essayer d'intimider les dirigeants cubains, d'amener d'autres gouvernements à se joindre aux sanctions unilatérales de Washington et de créer un climat de rejet international de la Révolution cubaine.
Ces sanctions s'ajoutent aux plus de 240 mesures coercitives prises par l'ancien président Donald Trump, qui a renforcé le criminel blocus économique, commercial et financier imposé à l’Île il y a plus de 60 ans, et que l'actuel locataire de la Maison-Blanche n'a toujours pas abrogé, alors que c’était une promesse de campagne électorale.
Il s'agit de la deuxième action de ce type, avec la même intention intimidante et hostile, prise par l'administration du président Joe Biden en moins de deux mois. Fin novembre, les États-Unis ont imposé des restrictions de visa à neuf membres du ministère de l'Intérieur et des Forces armées révolutionnaires.

source : https://fr.granma.cu/mundo/2022-01-12/biden-maintient-les-sanctions-de-trump-contre-cuba

 

 

Tag(s) : #Blocus#Cuba

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire