CUBA : BIOCEN, DE LA NOUVELLE A L'ESPOIR DANS LA LUTTE CONTRE LA COVID-19

tourtaux-jacques Par Le 03/03/2021 0

Dans CUBA

Biocen, de la nouvelle à l'espoir dans la lutte contre la COVID-19

Le Centre national de biopréparations (BioCen), dont le siège se trouve à Bejucal, dans la province de Mayabeque, a annoncé l'entrée dans la phase de production à grande échelle, dans ses installations, du candidat vaccin Soberana 02, qui devrait commencer la phase III de son essai clinique, dans les premiers jours de mars, avec la vaccination d'environ 42 600 personnes

Auteur:  | informacion@granmai.cu

1er mars 2021 14:03:06

Le Centre national de biopréparations (BioCen) a annoncé l'entrée en phase de production à grande échelle, dans ses installations, du candidat vaccin Soberana 02, qui devrait commencer la phase III de son essai clinique, dans les premiers jours de mars. Photo : prise sur le twitter du président cubain. Le Centre national de biopréparations (BioCen) a annoncé l'entrée en phase de production à grande échelle, dans ses installations, du candidat vaccin Soberana 02, qui devrait commencer la phase III de son essai clinique, dans les premiers jours de mars. Photo : prise sur le twitter du président cubain.

Récemment, le Centre national de bio-préparations (BioCen) a annoncé l'entrée en phase de production à grande échelle, dans ses installations, du candidat vaccin Soberana 02, qui devrait commencer la phase iii de son essai clinique, dans les premiers jours de mars.

S'il est quelque chose que les Cubains ont intégré en ces temps de pandémie, c'est bien la terminologie scientifique : antigène, morbidité et nasopharyngien sont quelques-uns des termes, mais, sans aucun doute, les mots « candidats vaccins » se prononcent avec une certaine distinction, car ils traduisent l'espoir collectif.

La satisfaction a grandi ces les derniers jours, lorsque le Centre national de biopréparations (biocen), installé dans la municipalité de Béjucal, à Mayabeque, a annoncé l'entrée dans la phase de production à grande échelle, dans ses installations, du candidat vaccin Soberana 02, qui devrait commencer la phase iii de son essai clinique, dans les premiers jours de mars, avec la vaccination d'environ 42 600 personnes.

Les principales autorités de l'Organisation supérieure de direction d’entreprise (osde) BioCubaFarma et de l'Institut Finlay des vaccins se sont rendues à l'usine de médicaments parentéraux de l'institution, l'une des deux seules entreprises de haute technologie du pays (avec le Centre de génie génétique et de biotechnologie), pour vérifier la production à grande échelle d'ampoules du candidat vaccin le plus avancé des quatre dont dispose le pays dans le cadre du protocole pour faire face à la covid-19.

Le système de production de Soberana 02est le résultat d'une alliance entre l'Institut Finlay des vaccins (ifv), le Centre d'Immunologie moléculaire (cim) et le Centre national des biopréparations (biocen).

Pour parvenir à cette étape, un processus de transfert de technologie a été nécessaire. Généralement complexe, il implique du temps pour l'établissement des conditions technologiques, mais face à l'urgence épidémiologique que traverse le pays, il a été possible de réaliser en un temps record l'alignement de l'analyse technique, les exigences du point de vue de l'obtention du principe pharmaceutique actif, ainsi que d'autres éléments vitaux.

Le laboratoire de Bejucal a bien des raisons d'être fier. Il a reçu récemment le prix de l'Innovation scientifique, décerné à travers la Résolution 1/2021 du ministère de la Science, de la Technologie et de l'Environnement, et deux projets conçus par le BioCen figurent parmi les lauréats.

Le premier est l'utilisation de la Biomoduline T dans un scénario préventif, pour la lutte contre la covid-19, auquel a participé une équipe nombreuse de spécialistes, dirigée par la Dr en sciences Mary Carmen Reyes Zamora.

Selon le document Stratégie de la science, de la technologie et de l'innovation du Centre national de biopréparations face à la covid-19, publié dans la revue Anales, de l'Académie des Sciences de Cuba, « pendant la phase de prévention de la maladie, le BioCen a annoncé la possibilité d'utiliser la Biomodulin T®, un immunomodulateur biologique ayant des effets potentiels de restauration du système immunitaire chez les personnes âgées, comme stratégie préventive dans le cadre de la lutte contre la covid-19. Une équipe de chercheurs a concentré ses efforts sur plusieurs protocoles d'études cliniques pour cette nouvelle application, qui ont été présentés au comité d'innovation Minsap-BioCubaFarma. L'utilisation préventive dans le cas de groupes vulnérables de personnes âgées, basée sur un nouveau schéma posologique optimisé, a été approuvée par le Minsap ».

La publication ajoute que le produit a été appliqué dans toutes les maisons de retraite du pays et que son efficacité dans ce contexte est contrôlée par deux essais cliniques avec la collaboration du Centre de recherche sur le vieillissement, la longévité et la santé et de l'Institut d'hématologie et d'immunologie.

Le deuxième projet primé est le Développement et l'introduction d'un milieu de transport d'échantillons pour le diagnostic moléculaire de la covid-19, qui a doté Cuba d’une solution nationale efficace pour la conservation des échantillons nasopharyngés prélevés sur des patients soupçonnés d'être infectés par le coronavirus, jusqu'à leur traitement dans les laboratoires de biologie moléculaire.

La Dr Marilyn Diaz, principale conceptrice, a expliqué que lorsque les premiers cas de covid-19 ont été détectés à Cuba (le 11 mars), le BioCen a été chargé de mettre au point un dispositif qui permettrait de conserver et de transporter ces échantillons en toute sécurité jusqu'à ce qu'ils puissent être traités en laboratoire.

La responsable du Groupe de diagnostic microbiologique du Centre national de bio-préparations a également déclaré : « pendant que l'Institut de médecine tropicale Pedro Kouri (ipk) analysait la qualité de l'équipement, les premiers lots étaient en cours de fabrication à grande échelle. Il s'agissait notamment de produire un écouvillon, provenant des installations du Centre des neurosciences, pour constituer le paquet de diagnostic et commencer son utilisation dans le cadre du protocole de réponse à la pandémie. Le volume de production a atteint jusqu’à 20 000 unités par jour, ce qui a permis de répondre à la demande du fait de l’augmentation des tests pcr ».

Le nouveau produit a été ajouté au portefeuille de milieux de culture du BioCen et répond à l'indication du gouvernement d'encourager autant que possible la production nationale de ressources médicales intervenant dans le diagnostic et le traitement de la covid-19.

http://fr.granma.cu/cuba/2021-03-01/biocen-de-la-nouvelle-a-lespoir-dans-la-lutte-contre-la-covid-19

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire