CUBA : LES AUTEURS DE LA FARCE DE SAN ISIDRO SE SONT TROMPES DE PAYS

« Les auteurs de la farce de San Isidro se sont trompés de pays »

Le président s’est également fait l’écho du dernier communiqué de presse du ministère des Relations extérieures (Minrex), qui soulignait que « Telle sera toujours notre réponse aux plans pervers contre l'Île »

Auteur:  | internet@granma.cu

1er décembre 2020 10:12:00

Photo: Granma

« Les auteurs la farce de San Isidro se sont trompés de pays, ils se sont trompés d'histoire et de corps d'armes. Nous n'admettons aucune ingérence, provocation ou manipulation. Notre peuple a tout le courage et toute l’autorité morale pour se battre pour le cœur de Cuba », a posté sur Twitter, le président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, pour exprimer clairement la position de notre pays face à cette nouvelle provocation politique financée depuis les États-Unis.

Dans plusieurs tweets, dans lesquels il a partagé des articles de la presse révolutionnaire et de certains intellectuels, le chef de l'État a dénoncé les efforts de l'ennemi pour nuire au pays, surtout cette année, qui a été marquée par une pandémie et le durcissement du blocus économique.

Il s’est également fait l’écho du dernier communiqué de presse du ministère des Relations extérieures (Minrex), qui était accompagné de la phrase « Telle sera toujours notre réponse aux plans pervers contre l'Île. »

Dans son communiqué, le Minrex fait référence à la communication entre Carlos Fernandez de Cossio, directeur général chargé des États-Unis au sein de ce ministère, et le chargé d'affaires des États-Unis, Timothy Zúñiga-Brown, à qui il a déclaré que « Cuba ne permet pas aux États-Unis, ni à aucun État, de s'ingérer dans les affaires intérieures du pays ».

Le samedi 28 novembre, Diaz-Canel avait également partagé un message dans lequel il dénonçait le soutien de l'administration de Donald Trump à cette nouvelle action visant à générer une instabilité politique à Cuba. « Certains sont déterminés à jouer le rôle principal dans des mises en scène médiatiques contre la Révolution, à travers l’intoxication et le mensonge sur les réseaux sociaux. Le peuple révolutionnaire cubain se défendra », a-t-il écrit.

http://fr.granma.cu/cuba/2020-12-01/les-auteurs-de-la-farce-de-san-isidro-se-sont-trompes-de-pays

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire