CUBA ROUVRE SES FRONTIÈRES AU TOURISME INTERNATIONAL

Cuba rouvre ses frontières au tourisme international

Avec une infrastructure conçue en harmonie avec la nature tout au long de plus de deux décennies, les destinations Jardines del Rey et Cayo Santa Maria, au nord des provinces de Ciego de Avila et Villa Clara, respectivement, poursuivent leur consolidation en tant que destinations touristiques essentielles pour le pays

Auteur:  | freddy@granma.cu

Auteur:  | internet@granma.cu

Photo: Ortelio González Martínez

Avec une infrastructure conçue en harmonie avec la nature tout au long de plus de deux décennies, les destinations Jardines del Rey et Cayo Santa Maria, au nord des provinces de Ciego de Avila et Villa Clara, respectivement, poursuivent leur consolidation en tant que destinations touristiques essentielles pour le pays.

À elles deux, elles comptent 46 hôtels de catégorie quatre et cinq étoiles et plus de 19 000 chambres ouvertes au tourisme national et international, ce qui en fait deux des sites les plus prometteurs de Cuba et de la région des Caraïbes de ces dernières années.

Le Pullman Cayo Coco, de la chaîne Gran Caribe, et le Playa Paraiso, de Gaviota, ont été choisie pour accueillir les premiers visiteurs à Cayo Coco, tandis qu'au nord de Villa Clara, les installations prévues sont l'hôtel Playa Cayo Santamaria, Iberoestar Ensenacho, Melia Las Dunas et Dhawa Cayo Santa Maria, ont expliqué Iyolexis Correa Lorenzo et Regla Dayami Armenteros Mesa, déléguées du Tourisme à Ciego de Avila et Villa Clara, respectivement, qui ont précisé que l'ouverture sera échelonnée, à mesure de l’augmentation de l’arrivée de touristes étrangers.

Les directrices ont affirmé que, bien qu'il n'y ait pas de date définie pour l'arrivée des premiers visiteurs, on sait que déjà les réservations ont été ouvertes à la vente dans différents pays, principalement, sur le marché canadien, qui a dans cette zone géographique sa destination préférée, et aux compagnies aériennes comme Air Transat, Sunwing ou Northwind avec des vols directs vers les aéroports de Santa Clara et Jardines del Rey.

L'aéroport de Cayo Coco et l'aéroport Abel Santamaria ont tous deux travaillé de manière coordonnée pour appliquer le protocole établi de contrôle de la température et d'autres précautions avant que les vacanciers ne montent dans les bus qui les conduiront directement aux hôtels des cayos, sans arrêts intermédiaires.

AVEC TOUTES LES PRÉCAUTIONS

Comme il a été expliqué, l'activité touristique sera réservée aux cayos, où il sera possible de choisir des excursions, telles que des produits nautiques, des offres gastronomiques et extra-hôtelières, des visites aux delphinariums, des excursions, des locations de voiture, des promenades en hors-bord et autres circuits pour rendre le séjour le plus agréable possible.

Les hôtels appliqueront diverses solutions pour étendre les services, de manière à garantir la distanciation physique et respecter le nombre de personnes dans les installations, et fonctionner avec une occupation adéquate des chambres.

En ce qui concerne les clubs, cabarets, les boîtes de nuit et les discothèques dans les hôtels, il a été expliqué qu'ils ouvrent avec une occupation comprise entre 30 et 50%, tandis que les locations de voiture sont rétablies de manière limitée, uniquement à l'intérieur des cayos.

Depuis qu’en mi-mars de cette année, les deux destinations ont été obligées de fermer leurs portes, en raison du sars-cov-2, la pandémie qui a changé le destin de millions de personnes dans le monde, le personnel hôtelier n'est pas resté inactif, et personne ne s’est croisé les bras en attendant l'arrivée de temps meilleurs.

« Les travailleurs se sont consacrés à la peinture et à l'entretien des installations, des équipements de climatisation, des cuisines, à l'entretien des piscines, à la peinture des unités et au façonnage des jardins et des espaces verts », affirme Correa Lorenzo.

« C'est l'une des raisons pour lesquelles les hôtels et les installations extra-hôtelières des cayos Coco et Guillermo offriront un produit renouvelé, après avoir été certifiés comme Tourisme plus hygiénique et plus sûr, sur la base d'accords entre les ministères cubains du tourisme et de la santé publique. »

Pour sa part, Armenteros Mesa a mentionné l'application obligatoire de la désinfection des mains avec de l'hypochlorite de sodium à 0,1 % ou une solution hydroalcoolique à 70 % à l'entrée des hôtels et le nettoyage systématique des surfaces, comme mesure de prévention de la contagion, car le sars-cov-2 peut se trouver n'importe où, a-t-elle dit.

C'est pourquoi l'utilisation de gants en latex, en polyuréthane ou en polyéthylène par le personnel de nettoyage sera obligatoire, ainsi que l'utilisation de produits désinfectants, en plus du nettoyage et de la désinfection des ustensiles de cuisine et de salle à manger, selon les étapes établies.

Le personnel en service travaillera en équipe de sept jours et sera ensuite placé en quarantaine pendant la même période, en plus de subir des tests rapides.

Si, pour la première fois, en mars dernier, les installations de ces îlots ont été contraintes de fermer leurs portes aux vacanciers cubains et étrangers en raison de la pandémie de covid-19, elles sont aussi, depuis ce 1er juillet, les premières à rouvrir : Cayo Coco, Cayo Guillermo, Cayo Cruz et Cayo Santa María, « parce qu'ils font partie des principaux pôles du tourisme de plage à Cuba et parce qu'ils sont situés dans des zones isolées », ont déclaré les autorités du secteur.

Les ressources investies dans les cayos du nord de Ciego de Avila et de Villa Clara ont permis le développement d'une infrastructure générale, qui, sans exagération, pourrait être comparée aujourd'hui à celles de certaines îles de la zone des Caraïbes, sans pour autant stopper les investissements, malgré les mesures hostiles des États-Unis.

L'époque des cayos n’étant plus la même que celle où le célèbre Prix Nobel Ernest Hemingway écrivait tout en chassant les moustiques, alors qu'il naviguaitsur le yacht El Pilar dans les eaux aux nord de cette région, les autorités chargées de veiller à la sécurité des deux destinations agissent avec prudence, surtout dans cette phase où il a été décidé de rouvrir

les portes de deux pôles en constante évolution.

PRÉCISIONS

Deuxième phase :

-L'exploitation du tourisme international est autorisée à Cayo Largo, Cayo Coco,

Cayo Guillermo, Cayo Cruz et Cayo Santamaria.

-Les touristes internationaux ne pourront circuler que dans les cayos.

-Ils seront soumis à un test pcr dès leur arrivée dans le pays.

-Dans le cas des travailleurs dans le secteur du tourisme international, un système de travail continu est établi pendant sept jours et une semaine après avoir subi un test rapide. Les personnes dont le test sera négatif resteront en isolement chez elles pendant la même période.

Troisième phase :

-Ouverture du reste des pôles touristiques.

-La location de voiture est rétablie pour l'ensemble du pays.

-Quant aux protocoles d'hygiène et de sécurité dans le secteur : les installations hôtelières doivent être certifiées. Une vigilance clinique et épidémiologique sera mise en place pour les clients, y compris dans les campings

Source: Granma

http://fr.granma.cu/cuba/2020-07-08/cuba-rouvre-ses-frontieres-au-tourisme-international


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire