L'INCLUSION DE CUBA PARMI LES PROMOTEURS DU TERRORISME DECLENCHE UN REJET MONDIAL

14 Janvier 2021

 

Des personnalités éminentes du Congrès nord-américain ont exprimé leur désaccord total avec la décision unilatérale du gouvernement de Donald Trump. Parmi elles figurent les sénateurs démocrates Amy Klobuchar et Tina Smith (du Minnesota), Patrick Leahy (du Vermont), Ron Wyden et Jeff Merkley (Oregon)Chris Van Hollen (du Maryland), Jack Reed (de Rhode Island), Sherrod Brown (de l’Ohio) et Martin Heinrich (du Nouveau Mexique).

Ces membres de la Chambre haute ont envoyé une lettre au secrétaire d’État, Michael Pompeo, dans lequel il s’est déclaré préoccupé par le fait que le processus de désignation de Cuba comme État parrain du terrorisme se fasse sans consultation formelle et sans révision par le Congrès.

Les sénateurs ont également demandé au chef de la diplomatie américaine de s’engager à procéder à une révision formelle avant d’inclure toute nation dans cette catégorie.

"Dans les derniers jours de l’administration, les efforts visant à politiser des décisions importantes concernant notre sécurité nationale sont inacceptables et menacent de nuire aux efforts diplomatiques futurs à l’égard de Cuba et de créer un précédent déplorable pour de nouvelles désignations", signalent les sénateurs dans la lettre.

Pour sa part, l’Association d’amitié Liban-Cuba a également condamné cette décision du gouvernement des États-Unis.

Dans une déclaration envoyée à l’agence Prensa Latina par voie diplomatique, l’entité solidaire estime que le mandat de Donald Trump ajoute à son héritage cette décision hostile et extrémiste.

"Nous sommes conscients que Cuba envoie des médecins en mission humanitaire pour lutter contre les épidémies et les maladies et accorde des bourses universitaires à des étudiants de pays du tiers monde", ajoute le texte.

La lettre met l’accent sur le fait que la nation caribéenne n’exerce pas de pressions et ne lance pas des interventions contre d’autres. Elle ajoute que Cuba n’envoie pas non plus des navires de guerre, "comme Washington le fait maintenant vers le Moyen-Orient pour soutenir l’ennemi sioniste".

De son côté,  « la Society of Cuba Friends of South Africa (Focus) assure que les principaux terroristes du monde sont le président nord-américain, Donald Trump, son administration et ses partisans.

Dans un communiqué, son président, le combattant anti-apartheid le Père Michael Lapsley, affirme que l’administration totalement discréditée et répréhensible de Trump est maintenant pressée d’encourager une confrontation violente dans le monde avant de quitter le pouvoir le 20 janvier.

"L’annonce faite par le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, selon laquelle Cuba parrainerait du terrorisme, est profondément ironique, lorsque le monde entier a entendu Trump inciter à des actes de terrorisme interne qui ont conduit à une contre le Capitole par ses partisans ", souligne Lapsley.

Focus souligne qu’au milieu de la pandémie de la Covid-19, la Brigade médicale cubaine Henry Reeve est à l’avant-garde pour sauver des : vies en Afrique du Sud et dans le monde entier.

"En outre, Cuba, source de «lumière dans un monde obscur', offre des soins médicaux gratuits à tous ses citoyens et agit en solidarité avec l’humanité qui souffre", ajoute le document.

Il ajoute que "par contre, les Etats-Unis fomentent et perpétuent des guerres au profit de leur complexe militaro-industriel".

Lapsley signale enfin que la déclaration de Washington contre Cuba au sujet du terrorisme, est une récompense finale à sa base électorale de la Floride.

 (Source : PL)

Édité par Reynaldo Henquen

source : http://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/244479-linclusion-de-cuba-parmi-les-promoteurs-du-terrorisme-declenche-un-rejet-mondial

Tag(s) : #Cuba

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire