LE PRESIDENT CUBAIN MIGUEL DIAZ-CANEL : NOTRE DIPLOMATIE SERA TOUJOURS UNE DIPLOMATIE DE LA PATRIE OU LA MORT !

  • Par
  • Le 22/02/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans CUBA

« Notre diplomatie sera toujours une diplomatie de « La patrie ou la mort ! »

Le président de la République de Cuba, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a présidé le bilan annuel des activités du ministère des Relations extérieures en 2019

Auteur:  | internet@granma.cu

Le président cubain a salué le travail du personnel du ministère des Relations extérieurs lors du bilan annuel de cette organisation. Photo: Estudio Revolución

Le président de la République de Cuba, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a présidé ce jeudi le bilan annuel du ministère des Relations extérieures (Minrex), et il a reconnu le travail difficile et remarquable accompli en une année marquée par l’intensification brutale du blocus, et au cours de laquelle Cuba a renforcé ses relations avec le monde.

Le chef de la diplomatie cubaine, Bruno Rodriguez Parrilla, a précisé sur son compte Twitter officiel que lors de la réunion « ‘ a été procédé à l’examen du scénario complexe auquel la politique étrangère cubaine a été confrontée en 2019. Une année marquée par l'hostilité croissante des États-Unis ».

Au cours de la réunion de bilan, qui s’est déroulée au siège du ministère des Relations extérieures de notre pays, des informations ont été données sur les principaux événements de la politique internationale et des projections de la politique extérieure de Cuba pour 2020.

Selon le portail du ministère des Relations extérieures Cubaminrex, « les insatisfactions quant au travail réalisé et les nombreux défis qui se posent à l'organisme ont été passés en revue, compte tenu de la complexité de la situation internationale et des perspectives pour la prochaine période ».

Le président Diaz-Canel a participé à la réunion annuelle de bilan du ministère des Relations extérieures. Photo: Estudio Revolución

Par ailleurs, « les cadres et les travailleurs du ministère ont ratifié leur engagement envers notre peuple, notre Parti et notre Gouvernement, dans l'exercice de la diplomatie révolutionnaire, fidèle à l'héritage de Raul Roa, de Che Guevara et de Fidel, sous la conduite du général d'armée Raul Castro Ruz et du président Miguel Diaz-Canel », est-il signalé sur le site officiel du Minrex.

Il a été souligné qu'en 2019, notre pays a poursuivi sa politique étrangère de paix, de multilatéralisme, de coopération et de solidarité, de défense du Droit international, de la durabilité environnementale et d'un nouvel ordre politique et économique plus juste.

En 2019, des échanges actifs ont été menés avec les États qui entretiennent des relations diplomatiques avec notre pays : 25 chefs d'État, 10 vice-présidents ou vice-premiers ministres et 19 ministres des Affaires étrangères ont visité l'Île l'année dernière.

Les tournées internationales du président Diaz-Canel dans plusieurs pays et sa participation à des événements internationaux ont également été soulignées. Des visites qui ont eu un impact significatif sur le développement des relations bilatérales.

Cubaminrex a indiqué que « la solidarité de notre pays avec la République bolivarienne du Venezuela et l'engagement de notre politique étrangère en faveur de l'unité de la gauche, des forces progressistes et des mouvements sociaux en Amérique latine et dans les Caraïbes ont été ratifiés à cette réunion ».

Photo: Twitter

Les participants se sont également félicités du soutien écrasant obtenu à l'Assemblée générale des Nations unies contre le blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis à notre pays, ainsi que du travail soutenu de notre pays pour faire face à la politique étasunienne d'agression et d'hostilité, aux mesures coercitives sévères découlant du blocus et aux actions sans précédent visant à étrangler l'économie cubaine.

Le bilan annuel du ministère des Relations extérieures a aussi mis en exergue le leadership de la Grande Île des Antilles dans la défense de la jouissance des Droits de l'Homme par toutes les personnes et de tous les peuples, et dans la lutte contre la manipulation politique des droits de l'Homme à des fins de domination.

« Cuba a maintenu son engagement en faveur du désarmement général et complet, y compris le désarmement nucléaire ; la défense du droit des peuples à la paix, à l'autodétermination et au développement », fait observer Cubaminrex.

Photo: Twitter

La réunion a également porté sur le processus de renforcement des relations politiques avec la Chine, la Russie et le Vietnam, sur la réalisation d’importants projets dans le domaine économique avec ces pays, ainsi que sur le dialogue politique et la coopération avec les pays d'Afrique, d'Asie et d'Océanie et du Moyen-Orient.

Les progrès des relations de Cuba avec l'Union européenne et ses États membres, sur la base de la réciprocité, du respect et de l'égalité entre les parties, ont également été mis en avant par les participants.

La réunion a convenu que « 2019 a été une année de défis dans les relations bilatérales avec les États-Unis, au cours de laquelle il a fallu faire face à la détérioration progressive des liens officiels avec ce pays, mais aussi à des actions subversives et des campagnes de diffamation persistantes visant à ternir l'image de notre pays et à justifier des actes et des attitudes hostiles », a ajouté le site du ministère des Relations extérieures.

Ce même site a précisé que malgré l'état déplorable des relations entre les deux nations, la réunion a évalué la poursuite des échanges avec les différents secteurs politiques et sociaux des États-Unis, avec des visites à Cuba de délégations de membres du Congrès, d'universitaires, de journalistes, de responsables religieux, d'hommes d'affaires et autres, qui favorisent les échanges non officiels d'intérêt et profitables aux deux pays.

Selon le profil Twitter de la présidence, il a également été question de la stratégie d'assistance aux missions cubaines afin de favoriser le développement économique, commercial et social à l'étranger et sur les progrès réalisés en matière de travail consulaire et de renforcement des liens entre l'Île et ses ressortissants à l'étranger.

Faisant référence à la Conférence La Nation et l'Émigration, prévue en avril prochain, le président Diaz-Canel a expliqué que cet événement « doit marquer un jalon dans les relations entre les Cubains. Nous devons nous rapprocher et nous comprendre afin de participer ensemble à la défense de la souveraineté, de l'unité et au développement du pays ».

Une reconnaissance particulière a été accordée au travail de communication du Minrex, pour avoir transmis une image objective de notre pays à l'étranger, ainsi que pour son travail auprès de la presse nationale et étrangère.

Les progrès réalisés par le Minrex dans la génération de contenus de politique étrangère et dans le positionnement de ses plateformes numériques sur Internet (web et réseaux sociaux) ont également été salués, et il a été rappelé que le défi fondamental du ministère cubain des Relations extérieures dans la nouvelle période qui s’ouvre est de continuer à consolider ses actions en matière de gouvernement électronique et son interaction avec notre peuple.

De même, le ministère a réaffirmé son engagement en faveur de la formation des nouvelles générations qui étudient à l'Institut supérieur des relations internationales « Raul Roa Garcia ».

Cubaminrex a rappelé que 2019 a été une année où le travail s'est poursuivi pour améliorer le contrôle interne, l'utilisation plus rationnelle des ressources, et pour préserver la conduite austère et éthique de ses cadres, fonctionnaires et travailleurs.

Le compte Twitter du Minrex souligne que le président cubain a reconnu le travail des personnels de ce ministère : « fidèles garants de la politique étrangère de la Révolution cubainePar votre travail, nous avons renforcé cette conviction qu'ils ont tiré sur nous pour nous tuer et que nous sommes vivants ».

Bruno Rodriguez a finalement rapporté sur son compte rendu sur ce même réseau social qu' « à l'issue du bilan annuel, les travailleurs de Cubaminrex ont échangé avec le président Diaz-Canel. Ils ont ratifié leur engagement envers Cuba et notre peuple, et la conviction que – comme il l'a dit lui-même – notre diplomatie est et restera une diplomatie de "La patrie ou la mort !" ».

http://fr.granma.cu/cuba/2020-02-21/notre-diplomatie-sera-toujours-une-diplomatie-de-la-patrie-ou-la-mort


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire