LES DROITS DES CUBAINS, DES ACQUIS INCONTESTES DE LA REVOLUTION

Les droits des Cubains, des acquis incontestés de la Révolution

Chaque 10 décembre, la communauté internationale célèbre la Journée des droits de l'Homme. Malgré ses résultats incontestables, la Révolution cubaine est victime de calomnies sur cette question depuis des années. Quels sont les objectifs de ces campagnes de diffamation ?

Auteur:  | internet@granma.cu

15 décembre 2020 11:12:24

Chaque 10 décembre, la communauté internationale célèbre la Journée des droits de l'Homme. Malgré ses résultats incontestables, la Révolution cubaine est victime de calomnies sur cette question depuis des années. Quels sont les objectifs de ces campagnes de diffamation ?

Cette question a fait l'objet de manipulations, de doubles standards, d'approches punitives, de politisation et de sélectivité de la part de certains États, en vue de stigmatiser des gouvernements qui refusent de se soumettre aux intérêts impériaux, de déformer de leur réalité et tenter de les détruire par des opérations visant à déclencher un changement de système.

Dans le cas de Cuba, ils évitent délibérément de dire que, depuis l'occupation militaire par les États-Unis et pendant la période néocoloniale, 45 % des enfants n'allaient pas à l'école, les ouvriers et les paysans étaient privés des droits les plus élémentaires ; les assassinats politiques, la torture et la discrimination étaient monnaie courante.  

Le triomphe du 1er janvier 1959 a radicalement transformé ce triste panorama. Depuis lors, la promotion et la protection de tous les droits de l'Homme pour tous est une priorité, fondée sur la nature universelle, indivisible, interdépendante et indissociable de ces droits.

DES RÉSULTATS INDÉNIABLES

Aujourd'hui, Cuba est un État partie à 44 des 61 instruments internationaux relatifs aux droits de l'Homme, l'un des pays ayant le plus grand nombre de ratifications de ce genre. La reconnaissance obtenue à cet égard a contribué à son élection en tant que membre fondateur du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies (CDH) pour la période 2006-2009 et notre pays a également siégé à cet organe pour les périodes 2009-2012, 2014-2016 et 2017-2019. En octobre 2020, Cuba a été élue pour la cinquième fois, en tant que membre du CDH, par 170 voix, soit 88% des membres de l'AGNU.

En tant que partie à la Convention relative aux droits de l'enfant, en vigueur depuis 1991 dans le pays, notre État a fait preuve de sa ferme volonté politique de garantir le développement adéquat et le bien-être des enfants, reconnue à plusieurs reprises par le Fonds des Nations unies pour l'enfance. Les indicateurs de mortalité infantile sont comparables à ceux des pays les plus développés.

Le système juridique cubain consacre la pleine égalité entre les hommes et les femmes, garantissant le leadership, l'autonomisation et la pleine participation des uns et des autres. Les femmes reçoivent un salaire égal à celui des hommes pour un travail de valeur égale, selon les données du ministère des Relations extérieures. Notre Constitution a ratifié et renforcé la reconnaissance et la protection du droit à l'égalité, ainsi que l'interdiction de la discrimination.

En vertu de la Constitution cubaine, la santé publique et l'éducation sont un droit pour tous. La qualité des deux programmes a été reconnue par l'OMS et l'Unesco. Parmi les indicateurs favorables obtenus, citons une espérance de vie de 78,45 ans, l'éradication de 14 maladies infectieuses, de neuf autres qui ne constituent pas des problèmes de santé et le contrôle de 29 maladies transmissibles. En outre, notre pays a contribué à la promotion et à la protection du droit à la santé de millions d'êtres humains dans le monde, grâce à sa coopération médicale internationaliste.

Les résultats de Cuba, véritable chimère pour d’autres peuples du monde, ont été conquis en dépit de décennies de blocus étasunien, un acte de génocide et une violation flagrante, massive et systématique des droits de l'Homme de notre peuple. Ces conquêtes ont été possibles grâce à la volonté politique du gouvernement et à la participation active du peuple dans une résistance épique.

Cuba continuera à construire une société de plus en plus juste, dans le cadre de sa stratégie de développement économique et social, consciente que ce n'est que dans le socialisme et le communisme que l'être humain peut atteindre sa pleine dignité.

http://fr.granma.cu/cuba/2020-12-15/les-droits-des-cubains-des-acquis-incontestes-de-la-revolution

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire