OAKLAND, 6ème VILLE DES ETATS-UNIS APPELANT A LA COLLABORATION MEDICALE ET SCIENTIFIQUE AVEC CUBA

Washington, 22 octobre (Prensa Latina) Cinq villes nord-américaines ont adopté jusqu’à ce jour des résolutions appelant à la collaboration médicale et scientifique avec Cuba, et Oakland, dans l’État de Californie, se joint à ce groupe avec l’adoption d’un tel document.

La résolution d’Oakland, adoptée le 20 octobre dernier à l’unanimité par le Conseil de la ville, appelle à développer la collaboration pour faire face à la pandémie de la Covid-19 et exhorte le Congrès du pays à lever les sanctions économiques et de voyage imposées à l’île.

Le texte reconnaît la capacité du système cubain de santé publique et les succès remportés par le pays caribéen dans la maîtrise de l’urgence sanitaire.

Dans le même temps, il déclare que le Conseil soutient la levée des restrictions qui empêchent l’accès au médicament cubain Interféron Alpha 2b humain recombinant.

Il rejette également les mesures en cours prises par le gouvernement fédéral qui empêchent la plus grande des Antilles d’importer du matériel médical et des médicaments pour faire face à la Covid-19, et demande de mettre fin aux tentatives d’empêcher d’autres pays d’accepter des brigades médicales en provenance de l’île.

Le conseiller Dan Kalb, qui a présenté la résolution, a reconnu lors de la réunion du conseil que la ville avait des problèmes urgents et importants sur lesquels se concentrer, comme le manque de logements.

Mais il a souligné la signification de ce document, qui ouvre la possibilité d’une collaboration mutuellement bénéfique avec Cuba, compte tenu du travail que la nation antillaise accomplit en faveur de la santé mondiale.

À son tour, Alicia Jrapko, coprésidente du Réseau national de solidarité avec Cuba aux États-Unis et résidant à Oakland, a souligné qu’il y avait beaucoup à apprendre, tant aux États-Unis que dans d’autres nations, de l’approche de Cuba dans la lutte contre la Covid-19.

« Cuba a un taux d’infection plus faible que la plupart des pays de l’hémisphère Nord et les cubains ont 42 fois moins de risques de contracter le virus que les Américains. En collaborant avec Cuba, nous montrerons l’approche humaniste de l’île dans la lutte contre la pandémie », a-t-elle déclaré.

peo/Jha/mer

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=885079:oakland-etats-unis-se-joint-a-des-appels-pour-une-collaboration-avec-cuba&opcion=pl-ver-noticia&catid=69&Itemid=101

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire