A PARIS ET DANS TOUTE LA FRANCE NOUVELLE MOBILISATION CONTRE LA LOI SECURITE GLOBALE ET POUR LES DROITS SOCIAUX

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/violences-policieres/securite-globale-pres-de-90-manifestations-partout-en-france-dans-une-convergence-des-luttes_4208149.html

DIRECT. "Sécurité globale" : des dizaines de manifestations se sont élancées dans toute la France

Les rassemblements syndicaux contre la précarité initialement prévus samedi voient s'agréger les contestations contre les violences policières et la proposition de loi sur la "sécurité globale".

Manifestation contre la proposition de loi sur la \"sécurité globale\", place de la République à Paris, le 28 novembre 2020.

Manifestation contre la proposition de loi sur la "sécurité globale", place de la République à Paris, le 28 novembre 2020. (FREDERIC MIGEON / HANS LUCAS / AFP)

avatar

Mathilde GoupilElise LambertFrance Télévisions

Mis à jour le 05/12/2020 | 15:04
publié le 05/12/2020 | 12:12

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Une nouvelle journée de mobilisation en France contre la proposition de loi sur la "sécurité globale" a démarré. Des manifestants "pour les droits sociaux et la liberté" convergent avec les opposants à cette loi controversée, samedi 5 décembre dans l'après-midi, maintenant la pression sur l'exécutif. Près de 90 rassemblements ont été annoncés par les organisateurs dans plusieurs villes de France.

A Paris, la manifestation s'est élancée à 14 heures de la porte des Lilas en direction de la place de la République, un rassemblement sous surveillance après les heurts du 28 novembre près de la place de la Bastille. Suivez notre direct. 

 Des "gilets jaunes" devant la préfecture de police. A Paris, un premier rassemblement a eu lieu samedi matin devant la préfecture de police. Une cinquantaine de personnes, pour l'essentiel des "gilets jaunes", ont demandé vers 10h30 une hausse du pouvoir d'achat et la destitution d'Emmanuel Macron.

 Emmanuel Macron s'exprime sur les sujets brûlants. Accusé de multiplier les mesures "liberticides", Emmanuel Macron a tenu à s'adresser directement aux jeunes, très présents lors des dernières manifestations, dans un entretien accordé au média en ligne Brut vendredi. Le chef de l'Etat a prôné l'apaisement, en dénonçant à la fois les violences de certains policiers et celles commises contre les forces de l'ordre, notamment lors des manifestations du 28 novembre.

 Colère des syndicats policiers. Le président a également expliqué vouloir regarder en face la question des contrôles au faciès. Il a promis le lancement en janvier d'une plateforme nationale de signalement des discriminations. Ses propos ont fait bondir les principaux syndicats de gardiens de la paix (Alliance, Unité SGP et Unsa-Police) qui ont appelé samedi à cesser les contrôles d'identité.

 Forte mobilisation le 28 novembre. Les marches organisées le 28 novembre par la coordination #StopLoiSécuritéGlobale, un collectif de multiples syndicats et associations, dont plusieurs organisations de journalistes, ont rassemblé entre 133 000 (selon le ministère de l'Intérieur) et 500 000 personnes (selon les organisateurs).

 Vers une réécriture de l'article 24. Face à la colère de la rue, le gouvernement n'a à ce jour annoncé qu'une concession : la réécriture de l'article 24, le plus polémique, encadrant la diffusion d'images des forces de l'ordre. La coordination #StopLoiSécuritéGlobale" réclame son retrait pur et simple (tout comme les articles 21 et 22 du texte), et conteste le "nouveau schéma national du maintien de l'ordre" qui limite la couverture médiatique des manifestations.

LE LIVE

Suivez le live et réagissez en direct
#MANIFESTATIONS

franceinfo

franceinfo

#COVID_19 Des parents d’élèves se rassemblent aujourd'hui dans plusieurs villes contre l'obligation du port du masque pour les enfants à l’école élémentaire. France 3 décrypte les arguments et contre-arguments autour de cette mesure.

19 min

répondrepartager

fermerfacebooktwittercopier le lien

CharlesBaudry

CharlesBaudry

#MANIFESTATIONS 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire