CGT CULTURE VILLE DE PARIS : INSECURITE, VIOLENCES, TRAFICS DIVERS : LES PERSONNELS DE LA BIBLOTHEQUE GOUTTE D’OR (XVIIIe) INTERPELLENT MACRON

17 décembre 2020
Insécurité au quotidien, violences, trafics divers : les personnels de la bibliothèque Goutte d’Or (XVIIIe) interpellent Emmanuel Macron

Une lettre ouverte envoyée également aux ministres concernés, au préfet de Police et au procureur de la République de Paris

C’était il y a un mois tout juste : les agents de la  bibliothèque Goutte d’Or, située dans le XVIIIe arrondissement, avaient alors décidé de fermer l’établissement au public pour dénoncer le climat d’insécurité qu’ils subissent au quotidien et pour cela envoyé une lettre ouverte à Anne Hidalgo, la maire de Paris (voir ici). La bibliothèque aurait dû rouvrir le mercredi 16 décembre, même si c’était en horaires restreints, saut que non. Car après un nouvel acte de violence l’établissement reste finalement fermé et ce jusqu’à nouvel ordre (lire ici).

Et après la mairie de Paris c’est désormais aux services de l’État que les bibliothécaires s’adressent avec une nouvelle lettre ouverte envoyée directement à son sommet, le président de la République avec copie à son premier ministre ainsi que ceux en charge de l’Intérieur et de la justice. Et pour que l’information soit complète sont également mis dans la boucle, le Préfet de Police de Paris ainsi que le procureur de la république affecté à la capitale.

Évidemment à lire cette lettre  nos éminent représentants de l’État en charge des questions régaliennes du pays comme le sont la sécurité et la tranquillité publique verrons que les personnels de la bibliothèque Goutte d’Or ne peuvent pas continuer à travailler dans ces conditions et demandent à Jupiter et consorts « de bien vouloir prendre toutes les mesures nécessaires pour que cessent les innombrables crimes et délits qui s’y produisent à longueur de temps. Nous constatons que les lois de la République ne s’appliquent pas dans ce quartier, livré à la criminalité sans que des moyens suffisants soient mis en place pour la faire cesser. Il s’agit pourtant d’un Quartier de Reconquête Républicaine (QRR), dans lequel le rétablissement de l’État de droit et de la justice devrait être une priorité pour les pouvoirs publics »

Et l’équipe de la bibliothèque Goutte d’Or de décrire, juste devant leur établissement, des trafics en tout genre (drogue, cigarettes, médicaments…) « en toute impunité », des rixes entre dealers « quotidiennes, très brutales ; nous assistons à des lynchages, des coups de couteau, des morts » et les attaques sur le bâtiment qui pour les agents est une « agression manifeste avec l’intention claire de s’en prendre à la bibliothèque en tant que telle. C’est donc un danger grave que nous portons à votre attention ». Et de rappeler les destinataires à leur responsabilités : « nous nous adressons à vous car il s’agit de crimes et de délits qui relèvent des pouvoirs régaliens de l’État : police et justice notamment ».

Et les personnels de conclure dans leur missive à Macron et consorts : « Agents de service public dans un quartier populaire et dans une bibliothèque familiale auxquels nous sommes attachés, nous souffrons de ne pouvoir accomplir notre travail et de constater que les habitants, également très attachés à leur bibliothèque, sont privés de cet équipement public et d’un accès essentiel à la culture. Stupéfaits et indignés d’assister toute la journée à des agissements criminels effectués en masse, à ciel ouvert, à grand bruit et en toute impunité, nous espérons que vous voudrez bien répondre à notre demande afin que le quartier retrouve la tranquillité et les services publics auxquels il a droit, comme toute autre partie du territoire français ». Une demande on ne peut plus limpide, non ?  L’intégralité de cette lettre est disponible dans la rubrique commentaire.

 

 

               Insécurité : les bibliothécaires de Goutte d'Or en appellent aux pouvoirs publics

 

 http://daccgtculture.over-blog.com/ffics?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire