DERNIER BILAN DU CORONAVIRUS EN FRANCE : 541 DÉCÈS DE PLUS EN 24h (HORS EHPAD)

DIRECT. Coronavirus en France : le bilan s'alourdit, Macron fait polémique

DIRECT. Coronavirus en France : le bilan s'alourdit, Macron fait polémiqueCORONAVIRUS. Le dernier bilan du coronavirus en France fait état de 541 décès de plus ces dernières 24 heures. Emmanuel Macron fait polémique après un bain de foule improvisé en plein confinement à Pantin...

Quel est le dernier bilan du coronavirus en France ?

Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, a effectué son point quotidien de situation et communiqué le dernier bilan du coronavirus en France. Voici tous les chiffres en détail du mercredi 8 avril au soir, qui ont la particularité de ne pas prendre en compte les Ehpad. Un problème technique a en effet empêché ce mercredi la remontée des données des établissements médico-sociaux :

  • 112 950 cas au total, soit 3 881 de plus en 24 heures (hors Ehpad).
  • 10 869 décès, soit 541 de plus en 24 heures à l'hôpital (hors Ehpad).
  • 7 632 décès à l'hôpital, soit 541 de plus en 24 heures
  • 30 375 hospitalisations en cours, soit 348 de plus en 24 heures.
  • 7148 personnes en réanimation, soit 17 de plus en 24 heures.
  • 21 254 personnes guéries, soit 1 917 de plus en 24 heures.

Pourquoi le déplacement d'Emmanuel Macron à Pantin fait-il polémique ?

Ce mardi après-midi, Emmanuel Macron s'est rendu en Seine-Saint-Denis et notamment à Pantin, où il a rencontré les professionnels de santé en charge de l'animation de la Maison de santé pluridisciplinaire de la ville du nord-est parisien. A sa sortie de la structure, le chef de l'Etat a fait face aux nombreux riverains agglutinés à leurs balcons, l'occasion pour lui de s'arrêter quelques instant pour les inciter à continuer à respecter les mesures de confinement. "Aux fenêtres, les habitants confinés chez eux, applaudissaient à tout rompre. Le président m'a dit : C'est extraordinaire. C'était une scène étonnante", a relaté auprès du Parisien Bertrand Kern, le maire PS de Pantin, présent ce jour-là parmi la délégation présidentielle. Ces quelques minutes de flottement ont permis aux passants qui sortaient de la Poste ou du supermarché en face pour tenter d'approcher le président. "Il y avait une dizaine de personnes au départ, qui sont rapidement devenues une trentaine. Il y avait une espèce de fierté des habitants de voir le Président en bas de chez eux, c'est humain", toujours selon Bertrand Kern. Il n'en fallait pas plus pour que des photos de ce regroupement inopiné ne soient relayées sur les réseaux sociaux et ne créent la polémique en cette période où des messages de respect du confinement et de la distanciation sociale sont martelés par les autorités. "Des habitants agglutinés sans aucun respect du confinement ni de la distanciation sociale", a par exemple dénoncé Marine Le Pen.

Les masques seront-ils bientôt obligatoires en France ?

Le pont aérien entre la France et la Chine permettant l'importation de masques et du matériel médical va reprendre, a annoncé, Air France, mercredi 8 avril, après avoir été interrompu suite au durcissement des contrôles sanitaires en Chine. Cette fois, les avions transiterons via Séoul, en Corée du Sud, lors de leurs allers-retours entre Paris et Shanghai. Un premier avion est parti mercredi l'aéroport de Roissy et doit repartir dès jeudi pour une arrivée dans la soirée. Il y aura ensuite un vol par jour, précise Air France. Cela intervient alors que Bercy annonçait mardi la fabrication de 3,9 millions de masques de protection à usage professionnel la semaine passée, et 6,6 millions cette semaine et que de plus en plus de voix, qu'elles soient politiques ou médicales, se disent favorables au port généralisé du masque de protection pour lutter contre la propagation du coronavirus... certaines imposant même une obligation.

Sceaux, dans le sud de Paris, est ainsi devenue la première commune de France où il sera obligatoire de se couvrir le visage dès mercredi 8 avril. "Si on n'a pas de masque on peut faire autre chose, c'est mieux que rien", a précisé le maire UDI Philippe Laurent. A Paris et à Nice, les municipalités vont distribuer des masques en tissu à tous les habitants et Christian Estrosi, le maire de la cité niçoise, rendra même leur port obligatoire dans les jours à venir. Pour l'instant, ces obligations semblent parties pour rester locales : le gouvernement a simplement "encouragé" le "grand public" à porter des masques et n'a pas évoqué la moindre obligation. La production de masques, qu'ils soit médicaux ou "alternatifs", n'est pas suffisante pour pourvoir l'ensemble de la population française, mais cela pourrait arriver une fois le déconfinement amorcé. "Il n'est pas impossible qu'on étende et qu'on généralise l'usage du masque, mais en fonction des capacités disponibles", confiait l'entourage d'Emmanuel Macron au Monde lundi 6 avril.

Quelles sont les autres infos à retenir de ce mercredi 8 avril ?

  • Confinement. Le prolongement du confinement au delà du 15 avril a été confirmé par l'Elysée mercredi soir. Aucune date n'a été donnée comme nouvelle échéance. Emmanuel macron prendra la parole lundi soir pour faire un nouveau point d'étape sur la lutte contre le coronavirus en France.
  • Discours de Macron. Le président Emmanuel Macron s'exprimera lundi 13 avril a annoncé l'Elysée ce soir. D'ici-là, il va "consulter un grand nombre d'acteurs publics et privés, français, européens et internationaux, afin d'échanger avec eux sur les grands enjeux relatifs au Covid-19 et de préparer les décisions qui seront annoncées lundi aux Français", a indiqué l'Elysée. Aujourd'hui, le chef d'Etat a rencontré les experts de l'Organisation mondiale de la santé, certains de ses partenaires européens, son conseil scientifique et des élus de terrains pour aborder la poursuite du confinement, la stratégie de sortie, le port des masques, les vaccins ou encore les tests. 
  • Pénurie alimentaire. Alors que les inquiétudes sur une éventuelle pénurie alimentaire en France sont légions, Didier Guillaume est venu rassurer tout le monde ce mercredi. "L'organisation de notre chaîne, de l'amont à l'aval, des producteurs en passant par les entreprises de transformation agro-alimentaire et les distributeurs qui sont principalement les GMS (grande et moyenne surface, ndlr) mais aussi les commerces de détail et les marchés de plein vent, cette chaîne là tient", a précisé le ministre de l'Agriculture à l'issue du Conseil des ministres.
  • Chômage partiel. La ministre du Travail Muriel Pénicaud a donné les derniers chiffres du chômage partiel mercredi après-midi : 586 000 entreprises et associations soit environ 6,3 millions de salariés en ont fait la demande, soit 500 000 de plus en deux jours. Par ailleurs, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, a fait savoir que le chômage partiel serait "maintenu le temps que la crise sanitaire durera".
  • Limogeage. On a appris ce mercredi 8 avril le limogeage de Christophe Lannelongue du poste de directeur-général de l'Agence régionale de santé du Grand Est. Cela fait suite à ses propos sur le CHRU de Nancy, à propos duquel il avait défendu le plan d'économies prévu et assuré que la suppression de 174 lits et de 598 postes allait poursuivre sa "trajectoire". En pleine crise du coronavirus, qui s'avère particulièrement sévère dans le Grand Est, sa déclaration tenue devant des caméras de télévision, a provoqué un véritable tollé. "Moi, je fais mon boulot. J'applique ce que le ministère a décidé", s'est justifié Christophe Lannelongue. Le même jour, Olivier Véran a annoncé "tous les plans de réorganisation [étaient] évidemment suspendus à la grande consultation qui suivra" la crise du Covid-19 en France.
  • Cas suspects sur le porte-avions Charles De Gaulle. Le seul porte-avions de la flotte française est rentré à son port d'attache de Toulon. 40 marins ont été placés en "observation médicale renforcée" après avoir présenté des "symptômes compatibles" avec ceux d'une contamination au Covid-19.
  • Une application StopCovid en développement. Dans une interview au journal Le Monde, le ministre de la Santé Olivier Véran et le secrétaire d'Etat au numérique Cédric O annoncent travailler sur une application StopCovid destinée à "prévenir les personnes qui ont été en contact avec un malade testé positif afin de se faire tester soi-même". Le déploiement de cette appli, qui s'appuierait sur le Bluetooth, n'est pas encore acté. Plus de détails ici.
  • Un lien entre le surpoids et les cas graves de Covid-19 ? Les autorités alertent sur l'état de santé des personnes présentant un surpoids ou de l'obésité. Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, a notamment souligné dans son point presse mardi l'importance "à ce que les personnes en surpoids important signalent rapidement une détérioration de leur état clinique et en particulier l'apparition de difficultés respiratoires". Des médecins ont alerté sur un lien possible en constatant la proportion importante de malades en surpoids dans les services de réanimation.
  • Une attestation pour entrer sur le territoire français. Depuis ce mercredi 8 avril, tout voyageur entrant sur le sol français devra être muni d'une attestation, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Trois attestations différentes ont été mises en ligne sur le site du ministère : pour un voyage depuis l'étranger vers la France métropolitaine, pour un déplacement depuis l'étranger vers une collectivité d'outre-mer, mais aussi pour un déplacement de la France métropolitaine vers les outre-mer.
  • Le jogging interdit à Paris en journée. La maire de Paris et le préfet de police ont publié un communiqué mardi pour officialiser l'interdiction, à partir de mercredi 8 avril, des pratiques sportives entre 10 heures et 19 heures dans la capitale. "Elles restent donc autorisées de 19h à 10h, au moment où l'affluence dans les rues est la plus faible", précise le communiqué. Par ailleurs, Anne Hidalgo et Didier Lallement "saluent les efforts" des Parisiens depuis le début du confinement. La marche reste autorisée, a précisé la mairie de Paris mercredi matin.

Quelles régions sont les plus touchées par le coronavirus ? (carte)

https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-coronavirusen-france-541-morts-en-plus-le-dernier-bilan/#evolution-situation-france


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Tourtaux
Stella Duneufjardin
Combien ont été payés les figurants pour venir admirer notre Saigneur ?

Ajouter un commentaire