Dr STEPHANIE SENEFF : « JE PENSE QUE LES PERSONNES VACCINEES SERONT DESAVANTAGEES PAR RAPPORT AUX PERSONNES NON VACCINEES

tourtaux-jacques Par Le 13/08/2021 0

Dans FRANCE

"Je pense que les personnes vaccinées seront désavantagées par rapport aux personnes non vaccinées" Stephanie Seneff

 Publié le 13/08/2021 à 19:24

Dr. Stephanie Seneff

FS

PARTAGER CET ARTICLE :

FacebookMessengerTwitterTelegramWhatsAppPlus d'options...308

Auteur(s): FranceSoir

-A+A

Chercheuse scientifique principale au MIT, Stephanie Seneff y est affiliée de façon continue depuis plus de cinq décennies. Après avoir obtenu quatre diplômes du MIT (B.S. en biophysique, M.S., E.E., et Ph.D. en génie électrique et informatique), elle a mené des recherches sur les réseaux à commutation de paquets, la modélisation informatique du système auditif humain, le traitement du langage naturel, les systèmes de dialogue parlé et l’apprentissage de la langue seconde. Spécialisée dans la modélisation et l’analyse du système auditif humain pour améliorer la communication entre humains et ordinateurs, elle fait des recherches et publie également sur des sujets liés à la biologie et à la médecine.

Frappée par l’augmentation de l’autisme qui frappe de plus en plus de personnes aux Etats-Unis, elle analyse de nombreuses molécules toxiques et conclut par ses recherches que le glyphosate est la cause principale de l’autisme. Ce pesticide jouerait également un rôle dans l’augmentation des épidémies de diabètes et d’obésités.

Depuis quelques mois, ses recherches se portent sur la pathologie du Sars-CoV-2 et surtout sur la technologie des vaccins à ARNm et à ADN. Elle conclut à l’extrême dangerosité de ces injections, susceptibles de provoquer une augmentation rapide des maladies auto-immunes, notamment la maladie de Parkinson et les scléroses en plaque au sein de la population. Elle détaille longuement le processus de réaction que provoque la protéine Spike dans les cellules qui « sont en feu » et se mettent à produire massivement des anticorps en réaction. Ces anticorps produits en trop grand nombre pourraient attaquer les tissus de plusieurs organes vitaux comme le cœur, le foie, le cerveau, les ovaires et la rate et engendrer toutes sortes de maladies dégénératives.

 

Stephanie Seneff a écrit un livre "Héritage toxique - Comment le glyphosate désherbant détruit notre santé et l'environnement". Le printemps silencieux de notre temps ?"

 

toxicg.jpg

Elle a aussi rédigé un article scientifique avec l'oncologue Greg Nuit : "Pire que la maladie ? Examen de certaines conséquences involontaires possibles des vaccins à ARNm contre le COVID-19" Publié dans un journal à comité de lecture : International Journal of Vaccine Theory, Practice, and Research, elle y revoit les effets des vaccins à ARNm.

Dans son debriefing, elle détaille tous ces sujets, ainsi que le fait que son université, le célèbre MIT, a rendu la vaccination obligatoire, comme d'autres. Un choix compliqué, dit-elle, pour certains qui ont besoin d’un salaire pour faire vivre leur famille. Un debriefing proposé en partenariat avec BonSens.org.

Auteur(s): FranceSoir

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/stephanie-seneff

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire