EPIDEMIES ET FRONTIERES/COVID-19 ET EGOUTS

Épidémies et frontières / COVID-19 et égouts

Par Didier Raoult et Prof. Bernard La Scola

Mondialisation.ca, 27 novembre 2020

mediterranee-infection.com

Thème: 

Analyses: 

 4   0  0 

 

  4

Bulletin d’information scientifique de l’IHU – Nous avons le droit d’être intelligents ! Pr Didier Raoult, Directeur de l’IHU Méditerranée Infection Pr Bernard La Scola, Responsable du laboratoire P3 de l’IHU Méditerranée Infection

 

D Raoult

IHU a toujours testé les gens en fonction de la demande dès début épidémie : la demande de tests suit exactement l’évolution de l’épidémie, les gens viennent plus se faire tester quand le nombre de cas augmente.

L’épisode actuel diminue de manière drastique

Ce phénomène se retrouve sur cas hospitalisés et en réanimation (il n’y a jamais eu autant de cas en réanimation dans ce deuxième épisode que pendant le premier)

Il n’y a pas eu de rebond, c’est un fantasme.

Les pays qui ont contrôlé de façon raisonnable du risque épidémique n’ont pas de rebond (sud est asiatique)

Gestion épidémie

En Chine il n’y a pas de rebond, ils ont bien géré l’épidémie

À Marseille on a inventé la quarantaine : il ne faut pas admettre les gens qui viennent de pays où il y a une épidémie

L’OMS a fait cette erreur à Haiti où a importé des malades du choléra venant du Népal, ont importé l’épidémie à Haïti.

Epidémie n’a pas la même forme selon les pays

Infection respiratoires suivent courbes en cloche ici

Zone tropicale : il y a des grippes toute l’année, pic saison des pluies en été.

 

Covid, ici fini en juin.

Algérie : reprise très rapide fin juin

Marseille : reprise par les cas revenant par bateau du Maghreb

Démonstration : à Marseille les séquences ont été faites

Sénégal le Marseille 1 existait depuis plusieurs mois au Sénégal (importé en mars depuis France), est devenu commun et est revenu transformé en juillet à Marseille.

Il faut fermer les frontières quand on n’a pas de cas et ne pas les fermer quand onn a des cas

Il faut empêcher les gens de revenir infectés d’autres pays

Le variant 4 a donné une grosse épidémie qui diminue

Le variant 1 ne s’est pas répandu ailleurs (resté Sénégal Gambie) ; est arrivé par Algérie.

C’est aux pays qui n’ont pas de cas de se protéger des autres pays qui en ont et pas l’inverse !


Bernard La Scola

Marins Pompiers cherchent virus dans les égouts, la quantité dans les égouts est corrélée avec le virus trouvé chez patients

Rentré scolaire : baisse cat départ des touristes

Baisse avant confinement

Confinement fait remonter la quantité de virus : les gens se contaminent entre eux à la maison

Les tests dans les égouts sont prédictifs pour nombreux virus (pas seulement celui de la covid)

Raoult : Les gens confinés sont plus malades que les non-confinés

Il faut prendre des mesures cohérentes avec les faits observés sur évolution de l’épidémie

Transcription par Hélène Banoun

La source originale de cet article est mediterranee-infection.com

Copyright © Didier Raoult et Prof. Bernard La Scolamediterranee-infection.com, 2020

://www.mondialisation.ca/epidemies-et-frontieres-covid-19-et-egouts/5651505https

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire