FRANCE : "PLUS UN SOLDAT EN AFRIQUE"

 

Conférence panafricaine : un énorme succès !!

mardi 15 décembre 2020 par ANC

Ce samedi 12 décembre l’ANC était invitée à intervenir à la conférence de la dynamique panafricaine sur la question de la présence militaire française en Afrique.
Cette rencontre était organisée par la plateforme panafricaine qui regroupe, dans un grand mouvement d’unité combative, des représentantes et représentants des associations et organisations africaines en Europe et plus particulièrement en France.
Disons-le tout de suite ce fut un énorme succès : par la participation, 20 villes africaines, plus de 15 000 personnes connectées (!) et par le contenu des débats qui ont duré plus de 6 heures sans que l’on voie le temps passer.

La rencontre bénéficiait d’une organisation technique hors pair grâce à l’engagement des militantes et militants de la diaspora africaine qui avaient organisé une chambre virtuelle de 50 personnes pour les représentantes et représentants des associations et une diffusion publique sur les réseaux sociaux qui a donc permis que la conférence soit suivie tout à la fois en Europe et en Afrique par plus de 15 000 personnes et notamment dans 20 villes d’Afrique où les relais étaient organisés.

La conférence s’est déroulée en 3 temps avec à chaque fois un ou une intervenante, deux pays témoins et des interventions du public :
- Dynamiques de changement en Afrique avec M. Saïd Bouamama comme intervenant et comme pays témoins : Guinée, Côte d’Ivoire
- Place et Rôle des institutions régionales, Mme Nathalie Yamb comme intervenante et comme pays témoins : Togo, Gabon
- Enjeux sécuritaires avec M. Charles Hoareau et comme pays témoins : Mali, Cameroun

Nous communiquerons dès que nous les aurons, le texte des interventions de Saïd Bouamama et de Nathalie Yamb, toutes deux fort riches et de grande qualité et nous mettons en pièce jointe l’intervention faite par Charles Hoareau au nom de l’ANC.

Ce qui ressort de cette conférence c’est que le panafricanisme du 21ème siècle est aujourd’hui à l’ordre du jour. S’appuyant sur l’histoire des révolutionnaires africains depuis le temps de la colonisation et celui des indépendances, revient dans le paysage et le débat politique la nécessité de renouer en grand avec ce mouvement plus que centenaire qui pose pour principe la libération des peuples opprimés par eux-mêmes.

La nécessité de le réinventer en tenant compte des réalités de notre monde.
Lutter contre les institutions africaines valets du capitalisme mondial, contre les impérialismes et celui de la France en particulier, contre le joug imposé par les Francs CFA et comoriens, contre la présence militaire en Afrique.

A écouter les intervenantes et intervenants des différents pays où les peuples sont en lutte contre des gouvernants corrompus, dictatoriaux soutenus à bout de bras par la France, à entendre leur détermination, leur analyse fine de la situation et des voies de sortie du néocolonialisme, leur volonté d’unité des luttes d’un bout à l’autre du continent, on ne pouvait être que porté par un espoir enthousiaste.

L’ANC ne doute pas que cette conférence est un formidable tremplin pour l’action commune des peuples contre ce capitalisme qui exploite, domine et aliène du Nord au Sud de la planète. Nous ne doutons pas non plus que notre campagne « Plus un soldat en Afrique », portée par les militantes et militants d’Afrique et de France a pris ce 12 décembre un élan supplémentaire.

A chacune et chacun des membres de l’ANC de prendre des initiatives là où nous sommes pour que se multiplient les débats publics dans chaque ville ou village, rencontres porteuses de décisions d’action sur ce thème.

Camarades il nous appartient de ne pas faire retomber la pâte de l’espoir et de pousser l’avantage de la lutte.

A nos agendas, nos tracts et nos affiches pour que fleurissent nos actions futures !
Plus un soldat français en Afrique !

Documents joints

intervention_conference_du_12_12_2020.pdf (PDF - 480.5 ko)

 

Messages

1. Conférence panafricaine : un énorme succès !!
15 décembre, 11:14 - par Thierry FOUGERES

 

Superbe texte documenté, synthétique et .... militant.
Il serait intéressant de connaitre les positions des organisations sur le "boycott" des produits issus de la néo-colonisation et de la nécessaire prise de conscience de ces matières premières indispensable au fonctionnement des GAFA. véritable objet de ces guerres néocoloniales qui pourraient trouver écho dans ce mouvement mondial contre ces sociétés hégémoniques, voyous, pilleurs de richesses , absentes du paiement de l’impôts, etc.
Les travailleurs Français sont sensibles à ce double mouvement et pourraient y participer de façon plus concrète , avec l’information Adhoc.

http://ancommunistes.fr/spip.php?article2717

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire