HOMMAGE A SAMUEL PATY : L’UL CGT D’ANGERS DENONCE LES COURBETTES A LA FRACTION REACTIONNAIRE DE LA MOUVANCE CATHOLIQUE DANS UN PAYS LAÏC

Lors d’un hommage à Samuel Paty, elle dénonce les «courbettes à la fraction réactionnaire de la mouvance catholique»

© Sputnik
FRANCE
URL courte
16943
S'abonner

La dénonciation de l’acte barbare qui a eu lieu à Conflans-Sainte-Honorine doit se faire de façon indépendante, sans instrumentalisation de la part des politiciens qui surfent sur la xénophobie, estime la secrétaire adjointe de l'Union locale CGT d'Angers qui pointe en outre du doigt la place accordée à l’Église catholique dans un pays laïc.

Prenant la parole lors de l’action d’hommage à Samuel Paty, Maryse Lepron, secrétaire adjointe de l'Union locale CGT d'Angers, a dénoncé cet assassinat inhumain mais a aussi mis en garde contre l’instrumentalisation émanant,  souligne-t-elle, des «politiciens de droite ou d’extrême-droite ou macronistes» qui surfent «sur les préjugés nationalistes, xénophobes ou antimusulmans».

«Il nous faut dénoncer la barbarie de l’assassinat dont a été victime Samuel. Dénoncer ce type d’attentat qui vise à paralyser par la peur ceux qui luttent contre l’obscurantisme et les enseignants le font tous les jours», a-t-elle lancé.

L’enseignement privé

Et de profiter de l’occasion pour aborder la question de l’enseignement privé et de l’Église. Elle affirme que, tout en parlant de laïcité, le gouvernement et les représentants politiques des collectivités locales et territoriales favorisent systématiquement l’Église catholique, en particulier à travers l’enseignement privé.

«En Maine-et-Loire, nous sommes bien placés pour le savoir. Nous attendons encore le collège qui devait être construit à Beaupréau; une dizaine d’écoles publiques n’existent pas, dans des nombreux villages il n’y a que des écoles privées. Tout ça pourquoi? Car il s’agit de faire des courbettes à la fraction réactionnaire de la mouvance catholique», a constaté Maryse Lepron.

Meurtre de Samuel Paty

Un attentat islamiste a eu lieu le 16 octobre vers 17h00 à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Samuel Paty, enseignant de 47 ans, a été retrouvé décapité non loin de son collège du Bois d’Aulne, ceci pour avoir montré des caricatures de Mahomet lors de ses cours sur la laïcité et la liberté d’expression.

Le terroriste, un réfugié tchétchène de 18 ans, a été neutralisé par la police par plusieurs coups de feu et a succombé à ses blessures.

https://fr.sputniknews.com/france/202010191044600831-lors-dun-hommage-a-samuel-paty-elle-denonce-les-courbettes-a-la-fraction-reactionnaire-de-la/

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire