LA FRANCE EN DICTATURE. LES GILETS JAUNES DE RETOUR INONDENT A NOUVEAU LES RUES DU PAYS

Les Gilets jaunes sont de retour : les manifestants inondent à nouveau les rues

Sunday, 20 December 2020 7:28 PM  [ Last Update: Sunday, 20 December 2020 7:35 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Les manifestants des Gilets jaunes sont de retour en France. (Archives)

« Nous sommes ici même si Macron ne veut pas », « Macron, préparez-vous, nous vous ramènerons à la maison », ont scandé les manifestants parisiens, ce dimanche 20 décembre.

Les manifestants des Gilets jaunes sont à nouveau descendus dans la rue samedi pour contester la politique du président français Emmanuel Macron, en pleine pandémie de coronavirus.

Rassemblés devant le Conseil d’État dans la capitale Paris, des centaines de manifestants ont défilé vers la place du Châtelet.

Gilets jaunes de retour: un danger?

Gilets jaunes de retour : un danger ?

« Avec les soignants le 11 mai, avec les gestes barrières ». Le message s’affiche en grand sur la bannière du groupe Facebook des Gilets jaunes toulousains. Sans surprise, ceux qui ont manifesté chaque samedi des mois durant ont prévu de regagner la rue dès la fin du confinement, en commençant par soutenir le mouvement des personnels soignants ce lundi.

Tenant des banderoles anti-Macron, les manifestants ont crié : « Nous sommes là même si Macron ne veut pas » et « Macron, préparez-vous, nous vous ramènerons à la maison », alors que le président français est en auto-quarantaine à cause du coronavirus.

Au cours de la manifestation, ils ont ouvert des parapluies pour soutenir ceux qui avaient été arrêtés la semaine dernière dans le cadre d’une manifestation anti-islamophobie dans le pays.

S’adressant à l’agence Anadolu, un manifestant a déclaré qu’ils étaient de retour dans la rue pour défendre les libertés fondamentales. « La police et la justice travaillent pour le gouvernement. C’est ce qu’on appelle la dictature, rien d’autre. »

France:

France:

À Paris, les manifestants sont descendus dans les rues pendant plusieurs semaines consécutives pour protester contre un projet de loi sur la sécurité.

Le manifestant parisien a dénoncé le projet de loi sur la sécurité et a déclaré que des gens étaient inscrits sur la liste noire en raison de leur religion et qu’ils étaient surveillés et suivis.

Pendant ce temps, la police de Paris n’a pas autorisé les manifestations autour de l’Assemblée nationale et aux Champs-Élysées.

Depuis le début, les Gilets jaunes sont implacables, descendant dans les rues tous les samedis depuis novembre 2018.

Lire aussi :

Guerre civile : Macron panique...

En septembre, ils sont à nouveau descendus dans les rues pour la première fois depuis la crise de coronavirus avec des revendications pour un mode de vie plus équitable en France.

Les manifestations ont atteint leur paroxysme le 1er décembre 2018 lorsque des milliers de personnes se sont rassemblées pour protester autour de l’Arc de Triomphe, souvent leur lieu de prédilection.

Le chaos

Le chaos

Le fait que le gouvernement légifère pour limiter la sensibilisation du public et le débat public sur la répression des manifestations est révélateur et troublant pour les mouvements de plus en plus importants en faveur de la justice raciale dans le pays.

https://french.presstv.com/Detail/2020/12/20/641153/France-Paris-Gilets-jaunes-manifestations-Emmanuel-Macron

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire