LE CHEF DU SERVICE DES MALADIES INFECTIEUSES A LA PITIÉ-SALPÊTRIÈRE ESTIME QU’IL FAUT LAISSER LES JEUNES SE CONTAMINER ENTRE EUX AU COVID-19

Paris lors de la cinquième journée de déconfinement, 15 mai 2020

Un chef de la Pitié-Salpêtrière propose que les jeunes «se contaminent entre eux»

© Sputnik .

FRANCE

URL courte

547

S'abonner

À condition que les jeunes ne voient pas leurs proches, il faut les laisser se contaminer entre eux au Covid-19, estime, dans une interview accordée au Parisien, le professeur Éric Caumes, un chef de service à la Pitié-Salpêtrière. Dans le cas contraire l’épidémie sera ingérable, selon lui.

Alors qu’en France le nombre de cas journaliers reste toujours à plus de 1.000 et que les contaminations augmentent chez les jeunes de 20 à 30 ans, le chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, le professeur Éric Caumes, s’est exprimé auprès du Parisien.

Il estime qu’il ne sera pas possible de leur «imposer le masque partout et de leur interdire de se rassembler, surtout en plein été».

«Ce n'est peut-être pas politiquement correct, mais je pense de plus en plus qu'il faut les laisser se contaminer entre eux, à condition qu'ils ne voient pas leurs parents et leurs grands-parents», a avancé le professeur Caumes.

 

 

Des médicaments

© CC0 / EMILIANDANAILA

Une médecin russe nomme les vitamines qu’il faut prendre après le Covid-19

D’après lui, dans le cas contraire, les jeunes seront «un réservoir de contamination», ce qui entraînera une «épidémie ingérable».

 

Il a ajouté qu’il ne fallait pas les «stigmatiser», mais aussi leur dire de respecter «les anciens».

«En les laissant se contaminer, ils participeront à l'immunité collective et elle sera plus importante à la rentrée, dans les écoles et les universités, même si cela aura des conséquences. Les jeunes peuvent aussi avoir des formes graves…» a fait remarquer le professeur Caumes.

La deuxième vague

 

 

Coronavirus (image d'illustration)

© CC0 / THEDIGITALARTIST /

Est-il possible de développer une immunité préexistante contre le Covid-19?

Le chef de service est également revenu sur la deuxième vague de Covid-19.

 

Il a confié que cela l’«ennuyait d'employer ce terme pour le moment», bien qu’on voit «que les hôpitaux commencent à se remplir doucement». Il a rappelé que «le flux s'est inversé dans les services de réanimation d’Île-de-France»:

«En un mois, on est passé de zéro à trois admissions à cinq à 10 par jour surtout dans le nord de la région, où la précarité est plus importante. Si ça continue, oui, on ira vers une deuxième vague. Quelle sera son amplitude? Ce sera tout l’enjeu.»
https://fr.sputniknews.com/france/202008021044192770-un-chef-de-la-pitie-salpetriere-propose-que-les-jeunes-se-contaminent-entre-eux/

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire