LIBEREZ G.I. ABDALLAH : LA FEDERATION DU PCF 62 INTERPELLE L’ETAT FRANCAIS

 

Fédération PCF du Pas-de-Calais

                                                                            A François Hollande, président de la République

                                                                                                                                      A Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice

                                                                                                                                      A Fabienne Buccio, préfète du Pas-de-Calais

 

 

              Depuis le lundi 24 octobre 2016, le partisan communiste Georges Ibrahim Abdallah entame sa 33e année de détention à Lannemezan dans les Pyrénées. Condamné en 1987 pour complicité d'assassinat sans que ne soit apportée la moindre preuve matérielle de sa culpabilité, ce résistant des Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL) est l'un des plus anciens prisonniers politiques d'Europe.

A plusieurs reprises, depuis 2003, la Justice s'est prononcée en faveur de l'élargissement d'un militant libérable depuis 1999.  A chaque fois, l'exécution de ces jugements a été contrariée par le gouvernement français. Comme en 2013 lorsque le tribunal d'application des peines avait donné son feu vert à sa libération conditionnelle suspendue toutefois à un arrêté d'expulsion préalable vers le Liban, son pays d'origine, du ministre de l'Intérieur de l'époque Manuel Valls. Arrêté que ce dernier n'a jamais signé.

              Sous pression insistante des États-Unis d'Amérique, le gouvernement s'oppose à sa libération parce que Georges Ibrahim Abdallah n'a jamais renié la pertinence de son combat anti-impérialiste et antisioniste de soutien à la Palestine notamment.

              Le maintien en détention de Georges Ibrahim Abdallah s'assimile à une vengeance d’État.

              Il est indigne d'une République qui se prétend « des Droits de l'Homme ».

              La Fédération PCF du Pas-de-Calais exige la libération de Georges Ibrahim Abdallah.

Cordialement

             

 

                                                                                                                  Hervé Poly,

                                                                                                                  Secrétaire fédéral du PCF 62.

         


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire