PENDANT L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19, LES TRAVAILLEURS LES PLUS EXPOSES ONT ÉTÉ LES MOINS PROTEGES PAR LEUR EMPLOYEUR

Par Le 05/07/2020 0

Dans FRANCE

Les travailleurs les plus exposés, moins protégés

Des « Chiffres et des luttes », collectif d’agents de la statistique et de la CGT a réalisé une enquête sur les conditions de travail pendant l’épidémie de Covid-19.

 /

BOUCHES-DU-RHÔNE /

03/07/2020 | 16H42

 

Les travailleurs les plus exposés, moins protégés

Beaucoup de salariés ne peuvent pas télétravailler et ont dû se rendre sur le lieu de travail pendant le confinement. PHOTO DR

Ceux que l’on appelle les « premiers de corvée », ont été aussi ceux qui ont été les moins protégés par leur employeur pendant l’épidémie de Covid-19, révèle une enquête du collectif des « Chiffres et des luttes », menée du 6 au 27 avril.

Le collectif composé d’agents de la statistique (Dares, Insee, Drees...) avec l’Ugict-CGT a étudié les conditions dans lesquelles les travailleurs qui ont continué à se rendre sur leur lieu de travail ont dû assurer leurs missions, et les mesures que leurs employeurs ont mises en place pour les protéger.

3 800 salariés ayant continué de travailler pendant le confinement ont répondu. L’enquête montre que, parmi les travailleurs qui se sont rendus sur leur lieu de travail, les femmes sont aussi nombreuses que les hommes.

Les catégories des « premières lignes » sont essentiellement celles des métiers de la production, du nettoyage, du transport, du commerce et des soins. L’enquête montre que l’un des problèmes majeurs rencontré concerne les risques de contamination directe.

Plus de la moitié des salariés étant en contact avec le public. S’agissant des mesures de protection, l’insuffisance de moyens renvoie encore à des inégalités sociales. Les employés et les ouvriers sont ceux qui ont disposé de moins de masques et de mesures de protection.

41

c’est en pourcentage le nombre de salariés qui ont déclaré avoir eu la « boule au ventre » au moment de leur retour au travail en situation d’épidémie, selon le collectif des « Chiffres et des luttes ».

61

c’est en pourcentage la part des ouvriers et employés de la production, du nettoyage, du transport, du commerce et du soin qui ont dû se rendre sur leur lieu de travail pendant le confinement. Ils sont également les moins protégés.

Les femmes sont aussi nombreuses que les hommes.

http://www.lamarseillaise.fr/societe/les-travailleurs-les-plus-exposes-moins-proteges-CE3710334


 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire