PROCÈS FILLON : 5 ANS DE PRISON DONT 2 FERME REQUIS A L'ENCONTRE DE FRANCOIS FILLON POUR SOUPCONS D'EMPLOIS FICTIFS CONCERNANT SA FEMME PENELOPE

https://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/affaires-fillon/direct-proces-fillon-suivez-les-requisitions-du-parquet-national-financier_3860023.html

DIRECT. Procès Fillon : l'ancien Premier ministre, "en définitive, a été le propre artisan de son malheur", estime le procureur

Les deux procureurs financiers prononcent, mardi après-midi, leur réquisitoire contre François Fillon, sa femme Penelope et son ancien suppléant Marc Joulaud, jugés devant le tribunal correctionnel de Paris pour des soupçons d'emplois fictifs.

Penelope et François Fillon arrivent au tribunal de grande instance de Paris, le 27 février 2020.

Penelope et François Fillon arrivent au tribunal de grande instance de Paris, le 27 février 2020. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
CE QU'IL FAUT SAVOIR

Ils encourent jusqu'à dix ans d'emprisonnement, 150 000 euros d'amende et des peines d'inéligibilité. Contre François Fillon, sa femme Penelope et Marc Joulaud, quelles peines les magistrats du Parquet national financier (PNF) vont-ils requérir ? Réponse mardi 10 mars, lors de l'avant-dernier jour du procès de l'ancien Premier ministre, de son épouse et de son ancien suppléant à l'Assemblée.

Tous les trois sont jugés devant le tribunal correctionnel de Paris, depuis fin février, pour des soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon, qui a perçu, au total, 613 000 euros net, entre 1998 et 2013. L'audience reprend à 13h30.

 Des "prestations fictives ou surévaluées" ? Au cours de l'audience, Penelope Fillon a démontré qu'elle avait effectué quelques tâches pour son époux. Mais toute la question est de savoir si ses activités dans la Sarthe auprès de son mari député et du suppléant de ce dernier, Marc Joulaud, méritaient d'être rémunérées dans le cadre de contrats d'assistante parlementaire. Cette interrogation est au cœur du réquisitoire des deux procureurs du Parquet national financier (PNF), Aurélien Létocart et Bruno Nataf.

 Des moments houleux entre le PNF et la défense. L'audience s'est parfois tendue, lorsque procureurs financiers et avocats de François et Penelope Fillon ont échangé quelques piques. Aurélien Létocart et Bruno Nataf se sont montrés un brin provocateurs en assurant Penelope Fillon de "leur empathie". Ils estiment que son emploi relevait "davantage du rôle social d'un conjoint d'élu". Une notion décriée par la défense, qui a dénoncé l'"archaïsme" du PNF. François Fillon lui-même n'a pas caché son mépris envers le parquet. Le prévenu a insisté sur la "séparation des pouvoirs" et s'est évertué à convaincre le tribunal correctionnel que le travail d'assistant parlementaire est d'autant plus varié lorsque le collaborateur est le conjoint, une pratique désormais interdite.

 L'avocat de François Fillon prédit des "réquisitions de mauvaise foi". Interrogé à l'issue de la suspension d'audience, lundi après-midi, Antonin Lévy, l'un des avocats de François Fillon, a déclaré qu'ils ne s'attendait pas "à ce que le parquet soit touché par la grâce". Selon lui, les magistrats "ont, depuis le début, démontré un entêtement à poursuivre ce dossier, parfois au-delà du raisonnable". "Je m'attends à des réquisitions de mauvaise foi, non balancées, sans doute excessives, sur lesquelles il sera utile qu'on puisse répondre. Car je n'ai aucun doute qu'il ne restera pas grand-chose du réquisitoire après les plaidoiries en défense", a-t-il ajouté avec verve. Sa plaidoirie et celles de ses confrères sont attendues mercredi, à partir de 10 heures.

LE LIVE

Suivez le live et réagissez en direct
#FILLON
le point sur l'actu

le point sur l'actu

En ce début de soirée, rembobinons l'essentiel de l'actualité :

• #FILLON Les réquisitions sont tombées. Au procès des époux Fillon, poursuivis pour des soupçons d'emplois fictifs, le parquet a réclamé cinq ans de prison, dont deux ferme, contre l'ancien Premier ministre, et deux ans avec sursis contre son épouse. Suivez notre direct.

• #CORONAVIRUS Au lendemain de l'annonce d'importantes restrictions de déplacements en Italie, Air France a annoncé la suspension de toutes ses liaisons avec l'Italie à partir de samedi et jusqu'au 3 avril. Des Français expatriés dans la péninsule témoignent. Suivez notre direct.

• #METEO Six départements, de la Gironde au Pas-de-Calais, sont en vigilance orange "crue-inondation" en raison des fortes marées prévues cette semaine.

• Un Londonien de 40 ans est devenu le deuxième patient de l'histoire à guérir du sida, neuf ans après un premier cas de guérison observée sur un patient à Berlin. Les deux hommes ont toutefois bénéficié d'un protocole qui n'est pas transposable à tous les patients.

7 min

fermer

ViolaineJ

ViolaineJ

#FILLON François et Penelope Fillon quittent rapidement la salle, elle accrochée au bras de son mari.

16 min

fermer

ViolaineJ

ViolaineJ

#FILLON Le procureur financier a également requis 375 000 euros d'amendes contre Penelope et François Fillon

19 min

fermer

ViolaineJ

ViolaineJ

#FILLON Contre Marc Joulaud il requiert 2 ans d'emprisonnement avec sursis et 20 000 euros d'amende, contre Penelope Fillon trois ans de prison avec sursis, contre François Fillon 5 ans d'emprisonnement dont 3 ans avec sursis et 10 ans d'inéligibilité.

19 min

fermer

alerte franceinfo

alerte franceinfo

#FILLON Le parquet requiert cinq ans de prison, dont trois ans avec sursis, contre l'ancien Premier ministre François Fillon, poursuivi pour des soupçons d'emplois fictifs. Suivez l'audience avec notre journaliste Violaine Jaussent.

20 min

fermer

ViolaineJ

ViolaineJ

#FILLON Une comparaison pour porter l'estocade : "Appliqué à Penelope Fillon, cela revient à attribuer un caractère professionnel à la moindre de ses activités, comme rapporter du courrier ou même discuter avec des gens en faisant ses courses."

1 h

fermer

ViolaineJ

ViolaineJ

#FILLON Il parle de paréidolie, ce phénomène qui consiste par exemple à voir des formes dans les nuages. Explications par ici => https://t.co/8XjJfPBg8c

1 h

fermer

franceinfo

franceinfo

#FILLON Ce réquisitoire a été l'occasion pour le procureur de placer le terme "paréidolie", ce qui n'est pas une mince affaire...

1 h

fermer

ViolaineJ

ViolaineJ

#FILLON "Il n'est pas beaucoup plus vrai, rassurez-vous." Et, comme les juges d'instruction dans leur ordonnance, il estime que ce travail a "encore moins de consistance".

1 h

fermer

ViolaineJ

ViolaineJ

#FILLON Aurélien Létocart en vient ensuite à l'emploi d'assistante parlementaire de Penelope Fillon auprès de Marc Joulaud.

1 h

fermer

ViolaineJ

ViolaineJ

#FILLON Le procureur voit des "preuves supplémentaires de l’inconsistance" du travail de Penelope Fillon dans "le fait même qu’elle ne soit pas associée aux activités de l’équipe de collaborateurs". "C'est le fameux 'repas rillettes', où elle n’est pas dans le mailing initial."

1 h

fermer

ViolaineJ

ViolaineJ

#FILLON "La preuve ultime, c'est l'incapacité de Penelope Fillon elle-même à décrire le contenu précis de son activité. Quel salarié n’est pas en mesure de décrire précisément le contenu de son travail ?"

2 h

fermer

franceinfo

franceinfo

#FILLON On n'oublie pas notre journaliste Violaine Jaussent, plongée depuis plus de deux heures dans le réquisitoire des procureurs dans le procès des époux Fillon.

2 h

• #FILLON L'heure est aux réquisitions. Les époux Fillon encourent jusqu'à dix ans d'emprisonnement, de lourdes amendes et des peines d'inéligibilité dans l'affaire des emplois supposés fictifs de Penelope Fillon. L'audience est à suivre dans cet autre direct.

2 h

fermer

ViolaineJ

ViolaineJ

#FILLON "François Fillon, en définitive, a été le propre artisan de son malheur."

3 h

 

ViolaineJ

ViolaineJ

#FILLON Les documents fournis par la défense "n’ont fait que traduire en creux l’inconsistance du travail parlementaire".

3 h

 

franceinfo

franceinfo

#FILLON Retour au tribunal de Paris, pour suivre les réquisitions dans le procès des époux Fillon. C'est le procureur Aurélien Létocart qui est le premier à s'exprimer.

#FILLON Interrogé à l'issue de la suspension d'audience, hier après-midi, Antonin Lévy, l'un des avocats de François Fillon, a déclaré qu'ils ne s'attendait pas "à ce que le parquet soit touché par la grâce".

18h16 : En ce début de soirée, rembobinons l'essentiel de l'actualité :

• Les réquisitions sont tombées. Au procès des époux Fillon, poursuivis pour des soupçons d'emplois fictifs, le parquet a réclamé cinq ans de prison, dont deux fermes, contre l'ancien Premier ministre, et deux ans avec sursis contre son épouse. Suivez notre direct.

18h06 : François et Penelope Fillon quittent rapidement la salle, elle accrochée au bras de son mari.

18h04 : Le procureur financier a également requis 375 000 euros d'amendes contre Penelope et François Fillon

18h04 : Contre Marc Joulaud il requiert 2 ans d'emprisonnement avec sursis et 20 000 euros d'amende, contre Penelope Fillon trois ans de prison avec sursis, contre François Fillon 5 ans d'emprisonnement dont 3 ans avec sursis et 10 ans d'inéligibilité.

18h07 : Le parquet requiert cinq ans de prison, dont trois ans avec sursis, contre l'ancien Premier ministre François Fillon, poursuivi pour des soupçons d'emplois fictifs. Suivez l'audience avec notre journaliste Violaine Jaussent.

16h31 : Une comparaison pour porter l'estocade : "Appliqué à Penelope Fillon, cela revient à attribuer un caractère professionnel à la moindre de ses activités, comme rapporter du courrier ou même discuter avec des gens en faisant ses courses."

16h31 : Il parle de paréidolie, ce phénomène qui consiste par exemple à voir des formes dans les nuages. Explications par ici => https://t.co/8XjJfPBg8c

16h31 : Ce réquisitoire a été l'occasion pour le procureur de placer le terme "paréidolie", ce qui n'est pas une mince affaire...

16h26 : "Il n'est pas beaucoup plus vrai, rassurez-vous." Et, comme les juges d'instruction dans leur ordonnance, il estime que ce travail a "encore moins de consistance".

16h24 : Aurélien Létocart en vient ensuite à l'emploi d'assistante parlementaire de Penelope Fillon auprès de Marc Joulaud.

16h24 : Le procureur voit des "preuves supplémentaires de l’inconsistance" du travail de Penelope Fillon dans "le fait même qu’elle ne soit pas associée aux activités de l’équipe de collaborateurs". "C'est le fameux 'repas rillettes', où elle n’est pas dans le mailing initial."

16h22 : "La preuve ultime, c'est l'incapacité de Penelope Fillon elle-même à décrire le contenu précis de son activité. Quel salarié n’est pas en mesure de décrire précisément le contenu de son travail ?"

16h23 : On n'oublie pas notre journaliste Violaine Jaussent, plongée depuis plus de deux heures dans le réquisitoire des procureurs dans le procès des époux Fillon.

• L'heure est aux réquisitions. Les époux Fillon encourent jusqu'à dix ans d'emprisonnement, de lourdes amendes et des peines d'inéligibilité dans l'affaire des emplois supposés fictifs de Penelope Fillon. L'audience est à suivre dans cet autre direct.

14h42 : "François Fillon, en définitive, a été le propre artisan de son malheur."

14h41 : Les documents fournis par la défense "n’ont fait que traduire en creux l’inconsistance du travail parlementaire".

14h40 : Retour au tribunal de Paris, pour suivre les réquisitions dans le procès des époux Fillon. C'est le procureur Aurélien Létocart qui est le premier à s'exprimer.

13h47 : Les trois prévenus sont arrivés et discutent avec leurs avocats. La salle est pleine à craquer.

13h46 : "Je m'attends à des réquisitions de mauvaise foi, sans doute excessives, sur lesquelles il sera utile qu'on puisse répondre. Car je n'ai aucun doute qu'il ne restera pas grand-chose du réquisitoire après les plaidoiries en défense", a ajouté Me Lévy. Le ton est donné.

13h46 : Interrogé à l'issue de la suspension d'audience, hier après-midi, Antonin Lévy, l'un des avocats de François Fillon, a déclaré qu'ils ne s'attendait pas "à ce que le parquet soit touché par la grâce".

13h45 : Avant-dernier jour du procès Fillon. Au programme, le réquisitoire du parquet national financier, très attendu. C’est l’affluence des grands jours.

13h45 : Les jours se suivent et se ressemblent pour notre journaliste Violaine Jaussent, qui ne rate pas une miette du procès des époux Fillon - et tout cela pour vos beaux yeux, chers internautes. On la retrouve à l'audience de cet après-midi.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire