SYNDICAT CGT CULTURE VILLE DE PARIS – COVID-19 : LA MAIRIE DE PARIS S’AFFRANCHIT DE TOUTES LES REGLES SANITAIRES POUR SE FAIRE UN MAX DE FRIC !

17 octobre 2020
Covid : la mairie de Paris s’affranchit de toutes les règles sanitaires dans ses musées pour se faire un max de fric !

On espère que tout ces manquements aux règles ne sont pas arrivés aux oreilles de l’adjointe d’Anne Hidalgo en charge de la santé, Anne Souyris, laquelle en ferait sûrement une syncope !

La Ville de Paris mets-elle en danger les personnels qui travaillent dans les musées municipaux de la capitale ? « Assurément » selon ces derniers qui travaillent dans différents établissements tels que le Petit Palais, le Musée d’Art Moderne (MAM) ou encore Galliéra. Et les agents de dénoncer le système de fraude organisé par l’établissement public, Paris-Musées pour dépasser la vente du nombre de billets autorisés par la préfecture et les autorités sanitaires dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Une véritable entourloupe.

L’astuce est simple ; Comme il y a deux catégories de visiteurs : ceux qui achètent leur billet pour aller voir une exposition un jour donné et ceux qui ont une carte d’abonnement à l’année valable à n’importe quel moment, Paris-musée a décidé de laisser ces derniers, nombreux, entrer dans les musées sans leur délivrer le billet d’entrée obligatoire habituellement ! Et d’être ainsi officiellement en dehors de la jauge maximale fixée par les autorités. Et donc de vendre plus de billets à l’unité ! Habile…. Même les titulaires d’une carte de presse (nombreux eux aussi) entrent de manière incognito dans le comptage des visiteurs.

Évidemment, dans ces conditions la Ville de Paris s’assoit sur les normes sanitaires édictées par le ministère de la Culture qui prévoit un espace de quatre mètres carrés par visiteur. Résultat depuis quinze jours des files d’attente importantes se forment les week-ends à l’extérieur comme à l’intérieur de ces musées, et perdurent plusieurs heures jusqu’en fin d’après-midi. Un afflux de visiteurs qui rend la distanciation sociale impossible à respecter dans les files d’attente comme dans les expositions. Un peu comme dans les bars quoi !

Ligne 13
Ligne 13
Ligne 13
Ligne 13

Ligne 13

Pour ajouter à ce manquement élémentaires aux gestes barrières on apprends que les directions des musées du Petit Palais, du MAM et de Galliéra profitant de la défaillance du système de comptage automatique ont décidé en loucedé d’augmenter les jauges lors de la semaine du 5 octobre selon les informations recueillies par les agents eux mêmes. Heureusement que la Paris et sa région ne sont juste placés qu’en « état d’alerte maximale renforcée » par le Gouvernement !

D’ailleurs au Petit Palais ont a même décidé de faire une Covid party lorsque la secrétaire générale de ce musée a annoncé lors son discours de présentation aux agents « sa décision de supprimer les sens de circulation dans le musée ». Du Bolsonaro dans le texte. C’est vrai aussi que, toujours au Petit Palais, le mobilier mis à disposition du public dans les expositions ne respecte pas la norme des un mètre d’espacement qui permet d’expérimenter le collé serré. N'en jetez plus.

Et puis si tout ça n’était suffisant pour provoquer des futurs clusters, les penseurs de le direction centrale de Paris-Musées ont alors eu une idée de génie : calculer un temps de présence des visiteurs au strict minimum pour là encore vendre plus de billets. Bon, évidemment les visiteurs en question restent beaucoup plus longtemps donnant alors à certaines salles la douce expérience des heures de pointe dans le métro parisiens !

On espère que tout ces manquements aux règles ne sont pas arrivés aux oreilles de l’adjointe d’Anne Hidalgo en charge de la santé, Anne Souyris laquelle en ferait sûrement une syncope. Platch ! Ah, maintenant c’est fait...

Anne Souyris fait le point sur la situation dans les musées parisiens

http://daccgtculture.over-blog.com/2020/10/covid-la-mairie-de-paris-s-affranchit-de-toutes-les-regles-sanitaires-dans-les-musees-pour-se-faire-du-fric.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmailAnne Souyris fait le point sur la situation dans les musées parisiens

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire