IRAK : AÏN AL-ASAD CRIBLEE DE MISSILES

Abou Kamal vengée; trois militaires US tués dont un officier

Wednesday, 03 March 2021 11:40 AM  [ Last Update: Wednesday, 03 March 2021 11:59 AM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Les batteries de roquettes abandonnées à l'entrée de la base d'Aïn al-Asad, après une attaque qui a fait trois morts dans les rangs des militaires US/SouthFront

Décidément Avenger ni les radars italiens non plus n'on pas été de grand recours ! Il y a quelques jours, les médias militaires américains annonçaient avoir dépéché en urgence des batteries de DCA Avenger, espèce d'arme des années 50-60 sur les frontières syro-irakiennes puisque les batteries de missiles Patriot désormais déployées à la fois à l'ouest de l'Irak, au Kurdistan irakien mais aussi sur la rive est de la Syrie "sont incapables de faire face aux roquettes" de la Résistance irakienne. Vu des images et les informations qui viennent de tomber en provenance d'al-Anbar, c'est encore raté. Ce mercredi matin, la tristement célèbre base US à l'ouest de l'Irak, base transformée en forteresse depuis le 8 janvier 2020, date à la quelle une salve de 13 missiles balistiques iraniens "Qiam" l'a frappé de plein fouet de sorte que le chef du CentCom en s'en souvenant a encore le froid dans le dos, a été pris pour cible de "roquettes".  Entre 10 et 14 en tout, et 3 soldats US dont un officier aurait été tués. Selon cette information, les blessés auraient quant à eux évacués à bord d'un avion de l'unité 386 à la base américaine de Frankfort en Allemagne. Les roquettes auraient été tirées depuis l'ouest d'Al Anbar à partir d'Al Biyar, une zone agricole juste limitrophe d'Ain al-Asad. La base avait-elle été "aveuglée"? 

Ain al-Asad frappée, Abou Kamal vengée?

La base américaine d’Ain al-Asad aurait été prise pour cible d’une attaque aux roquettes.

PressTV / French / 1 mars

Wane Marotto, porte-parole de la coalition s'est précipité pour reconnaître la frappe, produite vers 7 heures (heure locale), visiblement content que la riposte promise par la Résistance irakienne au raid américain du 26 février contre Abou Kamal en est restée là : « Oui, on vient de subir une attaque ... les Irakiens ont ouvert une enquête... les résultats en seront communiqués ultérieurement ». Et pourtant peu de chance qu'il ne mente pas! Selon l'agence de presse Shafaq News, « pas moins de 10 roquettes ont ciblé la base Aïn al-Asad qui héberge les forces de la coalition américaine, 10 roquettes qui se sont abattus sur le sol », bien que Aïlnal-Asad soit protégée à la fois par Patriot, C-Ram et plus récemment Avenger. »

Austin a déjà perdu en Irak

Austin a déjà perdu en Irak

Les Hachd al-Chaabi portent des coups durs aux USA qui recourent à tout moyen pour les supprimer.

Des sources proches de la Résistance dont la chaîne Telegram Sabreen News évoquent un peu l'ambiance de ce matin sur cette base qui, ciblée déjà il y a deux jours, toujours par ces mêmes "roquettes", a poussé l'appareil médiatique US à censurer l'attaque, à la déguiser en "exercices militaires inter Aïn al-Asad" puis à forcer le chef du CentCom, à s'humilier et à déclassifier une vidéo tournée le 8 janvier 2020 sur la frappe du CGRI, façon indirecte de quémander à la Résistance le pardon d'avoir bombardé Abou Kamal. Certains y verraient déjà un équilibre de la terreur qui s'établit sans trop en avoir l'air entre une US Army qui tente de s'accrocher et une Résistance irakienne qui domine parfaitement les combats au sol. En effet, presque simultanément à la frappe aux roquettes visant Aïn al-Asad pour la troisième fois depuis que les Yankee sont en Irak, deux convois transportant du matériel logistique pour les forces américaines a été pris pour cible respectivement dans la ville méridionale d'al-Samawah et à al-Diwaniyah, une troisième et une quatrième attaque en à peine 12 heures. Le convoi américain transitait à al-Diwaniyah se dirigeait vers Harir, cette "imprenable base US" au Kurdistan irakien que la Résistance a criblée de 24 roquettes il y'a à peine quelques jours, provoquant la mort de plusieurs américains.

Selon la chaîne Telegram « Al-Alam Al-Maqawim », c'est le groupe « Qassem al-Jabarin » qui a revendiqué le raid contre al-Samawiyah qui n'a pas laissé de morts mais qu'il n'en reste pas moins paralysant pour une armée US qui ne sait plus à quel saint vouer pour éviter des bombes sur la bordure des routes ou des roquettes, un autre convoi logistique de l'armée américaine ayant été visé juste avant la frappe contre Aïn al-Asad, soit quelques heures plus tôt dans la province irakienne de Babel, à Hillah.

Ciel syrien, Missiles

 

PressTV / French / 2 mars

Pour revenir à Aïn al-Asad, Saberin News évoque des colonnes de fumée qui "élèvent toujours de la partie militaire de la base que "les Américains ont précipitamment évacués", tout "en retirant leurs soldats des postes de contrôle et de surveillance". Visiblement Saberin News a "ses yeux" à l'intérieur d'Aïn al-Asad sinon des "drones" qui semblent avoir sérieusement défié l'aviation américaine qui s'est payée le chic d'aller bombarder il y a quelques jours les positions de Kataeb Hezbollah à Qaëm/Abou Kamal dans le stricte objectif de faire sauter le verrou frontalier anti Daech syro-irakien et de ramener les agents takfiristes du Pentagone et de Lyod Autin en Irak pour y semer la terreur. Mais 2021 n'est pas 2014 et l'Irak a une puissance armée nationale qui sait la protéger.

Et justement, le sixième bataillon des Hachd a lancé ce matin une vaste offensive baptisé "Sang des martyrs" couvrant le sud-ouest de Kirkuk ainsi qu'une localité stratégique de Salaheddine. C'est dire que les troupes US et leur chef en tête Austin n'a pas eu d'autre choix ce 26 février que d'aller frapper la Syrie puisque l'Irak est déjà perdu pour les USA. Pour la petite histoire, Saberin News annonce le type "roquette" dont une dizaine vient de s'abattre sur Aïn al-Asad en représailles du raid US à Abou Kamal : il s'agit visiblement de roquette "intelligente" Arash-4 un engin de 122 mm développées à partir de  BM-21 Grad avec une portée de 40 km, et une ogives à fragmentation HE, acier à billes. Mine de rien, il pourrait y avoir des commotionnés cérébraux encore dans les rangs des soldats US à Aïn al Asad surtout que l'ogive de ces engins pèsent 19 kilo et qu'une quarantaine d'entre elles pourraient être tirés à partir d'un seule lanceur. D'ici quelques mois, on aurait peut-être encore McKeznie à l'écran entrain de louer malgré lui la "précision " et la "furtivité" des "roquettes de la Résistance irakienne".  

Aïn al-Asad: cuisant aveu US

Aïn al-Asad: cuisant aveu US

La chaîne américaine CBS a récemment diffusé des images vidéo déclassifiées par le chef du CentCom, qui selon The Drive ne mettent en scène que 5 des 13 missiles balistiques iraniens Qiam tirés contre la base US en Irak en 2020.

https://french.presstv.com/Detail/2021/03/03/646458/Irak-USA-A%C3%AFn-al-Assad-attaque-missiles-Al-Anbar

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire