IRAK : ERBIL FRAPPEE, LA CIA SAIGNE...

tourtaux-jacques Par Le 18/02/2021 1

Dans IRAK

Irak/Harir : Cyber Unité ultra secrète de la CIA frappée à l'aéroport d'Erbil

Thursday, 18 February 2021 2:18 PM  [ Last Update: Thursday, 18 February 2021 3:09 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Un soldat US à Harir/AFP

Ces 24 "roquettes" de 107 mm  que Saraya Awlia al-Dam  a tirées contre  le "Ramstein" irakien, Harir, cette base située à l'aéroport d'Erbil au Nord où les Etats-Unis croient pouvoir maintenir encore pour longtemps ses troupes alors mêmes qu'aucun jour ne passe sans que leurs convois logistiques ne fassent l'objet des attaques à la bombe sur la quasi totalité des artères de communications irakiennes, ont visiblement fait bien plus que de laisser un bilan de cinq  blessés dans les rangs des "contractors US",  faire bousiller un superbe  Super King Air 350  de la CIA ou encore pulvériser un drone Reaper comme ceux dont usent et abusent les Américains pour intimider les forces irakiennes et ce, en soutien aux terroristes de Daech qu'ils arment , forment et héliportent depuis la Syrie vers l'Irak.

A preuve; cet exercice de C-RAM que les troupes US viennent de lancer en toute quiétude à l'intérieur de l'ambassade -Base qu'ils détiennent à Bagdad et qui a suscité un tollé à travers la capitale sans que le PM Kazemi soit à même d'y parer. En effet selon les toutes dernières informations ces roquettes tactiques et de peur de valeur dont les batteries ont été retrouvées non loin de la base, auraient bien visé un labo dernier cri de la CIA installé tout récemment à l'aéroport comme le QG de cyber-guerre.  

Aïn al-Asad

Aïn al-Asad

Des "roquettes" qui ont bousillé le rêve "bidenien" 

« Il s'agit d'un centre de formation aux  cyber-attaques largement utilisées contre les pays de la région". L'analyste irakien Al Adrdawi affirme même sur le site Al Maalouma que le QG accueillait avant d'être parti en fumée sous les coups des roquettes de la Résistance, des "forces spéciales venues de Syrie" et que ce contingent "opérant dans le cadre de Cyber Army" apprenait puis lançaient des "cyber attaques contre els "ennemis des USA" en Irak et dans la région.

"Certains officiers de la CIA sont également présent à Harir et ils sont chargés de la même mission. Le fait que les roquettes puissent avoir visé une unité ultra secrète qui est de surcroit impliquée dans des missions ultra confidentielles, devrait à l'heure qu'il est avoir prouvé aux Américains que la "Résistance les a sous l'œil partout" même là où ils se croient à l'abri. En effet ce qui vient de se produire affirme que  cette attaque a été menée par des parties à l'intérieur de la région du Kurdistan, signe qu'au moins une partie des Kurdes d'Irak, au contraire de que le Pentagone croit, s'oppose radicalement aux plans américains. Les deux avions détruits par les roquettes sont d'ailleurs en lien avec la CIA et cette labo dont elle dispose à Harir.  

USA: le

USA: 

Israël vend ses F-16

Et la source d'ajouter : " ce qui vient de se produire n'est pas non plus sans lien avec des capacités de défense de la Résistance car des cyberattaques, outre d'avoir à viser des entreprises, ou des sites sensibles, agissent aussi sur les dispositifs de défense, des missiles, ou encore des drones d'attaque ou kamikaze et il semblerait que la frappe aurait visé aussi cette capacité". 

La Résistance irakienne s'apprête-t-elle pour un nouveau round de force avec en perspective la mise à la porte définitive de l'armée américaine? Depuis l'attaque à Erbil, les menaces US se multiplient . Après une première annonce suivant de quelques heures la frappe contre Erbil, la porte parole du Département d'Etat s'est mis encore ce jeudi à menacer "les auteurs de riposte". Outre signe de panique qui ne trompe pas : l'OTAN vient d'annoncer évidemment sans avancer une quelconque date sa décision d'élargir son contingent à 5000 en Irak. Ces annonces se font alors que même les convois logistiques US ont enregistré ce mercredi le 22 ème attaque à la bombe  les visant depuis le début de janvier.  

Saberin News a rapporté que le convoi militaire ciblé appartenait à l'armée américaine et qu’il avait été visé par une bombe en bordure de route alors qu'il traversait la ville de Nassiriya, le chef-lieu de la province de Dhi Qar. Selon le rapport, le groupe de résistance islamique appelé « Ashab al-Kahf » a revendiqué l’attaque dans un communiqué. Cette semaine, le groupe a revendiqué la responsabilité d'une autre attaque contre les forces turques dans la province de Mossoul.

Missiles

Missiles

Œil pour œil, dent pour dent, la Résistance irakienne fait son baptême de feu de puissance balistique ...Riyad, la première cible

" La frappe visant l'aéroport militaire d'Erbil a eu lieu à peine un mois après la double attentat kamikaze le 19 décembre ayant visé la place Tayaran de Bagdad. Cette attaque a été ripostée par un groupe visiblement affilié à la Résistance dont les drones ont réussi à percer les Patriot saoudien avant d'être pris pour cible des missiles THAAD au dessus du palais du roi Salmane à Yammameh. Je crois bien que la Résistance irakien veut faire comprendre qu'elle a acquis elle aussi les capacités dont jouissent Ansarallah et qui ont fait plier les Etats Unis au point de revenir sur leur décision de les blacklister. Tout porte à croire que les prochaines semaines seront riches en surprise balistiques contre les Américains". 

https://french.presstv.com/Detail/2021/02/18/645530/M%C3%A9ga-chasse-de-Daech-au-nord-est-de-l-Irak

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Tourtaux

    1 Tourtaux Le 19/02/2021

    Jacqueline Brunetti
    Ce serait bien Jacques , juste un petit mot pour situer

    Jacques Tourtaux
    Bonsoir Jacqueline Brunetti, il s'agit d'une base militaire américaine située à l'aéroport d'Erbil, en Irak.

Ajouter un commentaire