IRAK : LA RESISTANCE OPTE POUR LA CHINE

Port de Faw: Asaïb al-Haq expulsera Séoul

Thursday, 31 December 2020 5:31 PM  [ Last Update: Thursday, 31 December 2020 5:31 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Projet de Faw : l’Irak opte pour la Chine.

Hadi al-Ameri, chef de la coalition al-Fath au Parlement irakien, a souligné la nécessité de l’expulsion des éléments terroristes américains, affirmant que les protestations d’octobre 2019 étaient un plan conjoint des États-Unis et des résidus du régime Baath pour déclencher une guerre parmi les chiites.

S’exprimant lors d’un discours tenu ce jeudi à Miqdadiyah à l’occasion du premier anniversaire du lâche assassinat du général Qassem Soleimani, commandant en chef de la Force Qods du CGRI, et d’Abou Mahdi al-Mohandes, chef adjoint des Hachd al-Chaabi, al-Ameri a réitéré la nécessité de l’expulsion des occupants étrangers.

« Al-Mohandes s’est battu à la fois pour renverser le régime Baath et pour éradiquer le terrorisme », a souligné al-Ameri lors de son discours avant d’ajouter que la fatwa de l’autorité suprême irakienne, la volonté du peuple et la participation de la République islamique d’Iran ont conduit à la victoire contre le groupe terroriste Daech.

Lire aussi : 8ème attaque à a bombe contre deux convois militaires US, la route Syrie-Irak coupée pour les Yankée

Irak: l’ambassade US « irradie » les civils

Irak : l’ambassade US « irradie » les civils

« Les munitions utilisées par les forces américaines en Irak contiennent souvent des matières radioactives », a affirmé un expert irakien des questions sécuritaires.

Le parlementaire irakien a également souligné : « Nous demandons l’établissement de la souveraineté nationale et l’expulsion des forces étrangères d’Irak [...] La violation de la souveraineté irakienne est inacceptable et la nation s’oppose au maintien de cette présence étrangère. »

« Nous avons eu de nombreux martyrs pour le bien de l’Irak et pour échapper au cauchemar [du terrorisme] », a déclaré al-Ameri soulignant que le but des protestations de 2019 était de créer un « conflit chiite-chiite ».

Le chef de la coalition al-Fath a également qualifié les événements de 2019 de « séditions d’octobre » et a déclaré que le parti Baath et les États-Unis avaient l’intention de conduire l’Irak dans le chaos.

Pour conclure, il a souligné le rôle important des martyrs Soleimani et al-Mohandes dans l’expulsion de l’occupant, le rétablissement de la sécurité et la formation d’un gouvernement.

Qais al-Khazali, le secrétaire général du mouvement Asaïb Ahl al-Haq, réagissant à la signature d’un contrat avec la société coréenne Daewoo pour la mise en œuvre du projet du port de Faw, a déclaré ce jeudi qu’il essaierait de toutes ses forces pour annuler le contrat.

Des

La seule façon de mettre en œuvre le projet du port de Faw est de compter sur des investissements.

Il a écrit dans un message sur Twitter : « En nous adressant aux fonctionnaires corrompues qui ont signé un contrat avec la société sud-coréenne Daewoo, nous disons que le jour viendra où le peuple vous demandera compte pour ce grand délit que vous avez commis contre ses intérêts pour assurer vos propres intérêts personnels. Nous ferons de notre mieux pour contrer ce grand crime contre l’Irak. »

Lire aussi : Après le pétrole, la Résistance exige le retour de la Chine dans les ports

Plus tôt, Adnan Feyhan, chef de la faction al-Sadiqun du Parlement irakien, avait déclaré que si le ministre des Transports signait un contrat pour le développement du port de Faw avec la société sud-coréenne Daewoo, il serait interrogé officiellement par le Parlement, car « signer un contrat avec cette société sud-coréenne retardera l’achèvement du projet portuaire de Faw ».

Lors d’une réunion tenue le 21 décembre, le gouvernement irakien a chargé le ministère du Transport de mettre en œvure le contrat avec la société Daewoo pour faire avancer le projet portuaire de Faw. Mercredi, le contrat d’une valeur de 2,65 milliards de dollars a été signé pour la mise en œuvre de la première phase de développement du port de Faw (Bassorah).

Le grand projet de la reconstruction et du développement du port irakien de Faw a débuté en avril 2010. Aujourd’hui, après plus de 10 ans, le projet n’a pas beaucoup progressé et les Irakiens considèrent le gouvernement américain et certains pays arabes du golfe Persique responsables, en partie, de ce retard.

Le gouvernement irakien espère franchir une étape majeure vers le développement économique avec l’inauguration du projet de reconstruction du port de Faw d’ici 2024. Une fois terminé, le port de Faw sera l’un des dix plus grands ports du monde. Le développement du port de Faw et le grand projet « Al-Qanat al-Jafa » (un tunnel terrestre qui transporte des marchandises du golfe Persique vers la Turquie, la Jordanie, la Syrie et l’Europe) font l’objet de discussions en Irak depuis de nombreuses années. Pourtant, les deux projets ont été suspendus raison des obstructions faites par les États-Unis et leurs alliés dans le golfe Persique, notamment les Émirats arabes unis qui subiront des pertes après la réalisation de ces projets.

Deux entreprises chinoise et sud-coréenne étaient en compétition pour le projet. Les Irakiens qui s’opposent à la conclusion d’un contrat avec Daewoo disent que la Corée du Sud est soumise aux ordres du gouvernement américain et que sa proposition se base sur un budget du gouvernement irakien et un prêt de 2,65 milliards de dollars sur quatre ans. Alors que le prix proposé par la société chinoise est de 2,16 milliards de dollars. D’autant plus que la société chinoise n’oblige pas l’Irak à payer à l’avance et lui accorde un délai d’au moins 10 ans.

Des militaires chinois en Irak?!

Des militaires chinois en Irak?!

https://french.presstv.com/Detail/2020/12/31/641956/les-occupants-US-doivent-etre-expulses-d-Irak

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire