IRAK : LES USA SOUS LES RADARS

tourtaux-jacques Par Le 27/07/2021 0

Dans IRAK

Et si la Résistance irakienne finissait par sortir ses missiles intercepteurs ?

Tuesday, 27 July 2021 6:28 PM  [ Last Update: Tuesday, 27 July 2021 6:29 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le radar Fath-14. ©Tasnim/Illustration

Dans un communiqué conjoint publié ce mardi 27 juillet à l’issue de leur rencontre à la Maison Blanche, les présidents américain et irakien ont annoncé qu’il n'y aurait plus de troupes américaines en Irak à partir du 31 décembre 2021.Enfin c'est une façon de parler. Le communiqué dit : « Washington et Bagdad se sont mis d’accord sur la fin de la mission militaire américaine en Irak d'ici fin 2021. Les États-Unis respectent la souveraineté nationale irakienne », indique le communiqué presque au moment où les drones israéliens aidés par l'armée de l'air US frappaient les positions des Hachd au coeur de l'une des villes les plus saintes de la majorité chiite irakienne. 

Daech en Irak: un levier de pression américain

Daech en Irak: un levier de pression américain

Washington médiatise ses opérations contre Daech dans le nord et l’ouest de l’Irak pour empêcher l’expulsion de ses militaires, estime l’expert iranien, Ha...

Les délégations des deux parties ont décidé, souligne le communiqué,  que « la coopération de sécurité bilatérale donne le lieu à la formation, au conseil, au soutien et aux échanges de renseignement, et que d'ici le 31 décembre 2021, il n'y aura plus de troupes américaines en Irak ».

Évidemment le texte préfère se taire sur quelques dix incendies qui se sont produits en moins de deux semaines dans les hôpitaux du pays dont celui de Nasseriyah avec 200 morts et blessés. Et ce sans compter la frappe kamikaze US/Daech a Sadr City avec son lot de femmes et d'enfants au corps déchiqueté. Mais le plus ridicule extrait du texte de cette déclaration finale aura été celui-ci : " le gouvernement irakien a réaffirmé son engagement à protéger les forces de la coalition internationale qui ont pris en charge la formation des militaires irakiens."

Irak : l'échec du coup d'État US!

Irak : l'échec du coup d'État US!

Est-ce à un coup d’État que songe désormais l’Amérique en Irak ?

Aux dernières nouvelles, c'est l'Amérique qui occupe l'Irak pour en protéger la population contre Daech a renfort des milliers de soldats, des tonnes d'armements des centaines de drones et d'avions. Comment s'explique alors ce paradoxe? 

C'est simple Biden est en pleine opération d'imposture : les USA ne quitteront pas l'Irak à  moins d'y être forcés. Mais ce communiqué aura eu au moins un avantage ce d'introduire un nouveau paramètre une nouvelle exigence de la part de la Résistance : le retrait US devra non seulement concerner les troupes au sol mais aussi l'armée de l'air US! 

Irak: l'imposture américaine...

Irak: l'imposture américaine...

Un média américain révèle que le nombre de soldats US opérant en Irak ne devrait pas diminuer significativement et que les forces de combat restantes seron...

Réagissant au communiqué final à l’issue du sommet irako-américain, le mouvement irakien al-Nujaba souligne que les Irakiens souhaitent le retrait complet des États-Unis de leur pays.

« Nous ne faisons pas confiance aux Américains et nous ne tolérerons pas du tout leur présence sur le sol irakien ni dans son espace aérien  », a déclaré le secrétaire général adjoint du Mouvement irakien, Nasr al-Shammri à la chaîne de télévision Al-Mayadeen.

« Ce n'est pas seul Israël qui frappe les bases irakiennes, mais il est en contact avec les troupes américaines. Ce ciel est a l'Iran. On va le reconquérir », a-t-il fait noter.

Cette mise en garde la Résistance vient de lancer en connaissance de cause. Car outre les arsenaux entiers de missiles de drones ultra performant il se pourrait que cet arsenal là compte aussi des radars. Vu qu'il n'existe plus aucun lieu à l'intérieur des bases US qui puisse échapper à la connaissance de la Resistance.  Quel type de radars? Il va sans dire qu'il serait de conception iranienne.

Alors que les progrès de l’Iran dans la conception et la fabrication de divers types de systèmes de défense aérienne en Iran s’acheminent à grande vitesse vers l’autosuffisance, l’Iran prend de nouvelles mesures et va créer bientôt un nouveau chapitre dans le domaine des systèmes de défense aérienne.

Ces développements sont également évidents dans l’augmentation du niveau de couverture radar de l’Iran, de sorte qu’après la victoire de la Révolution islamique la défense aérienne iranienne ayant la capacité de couvrir plus de 3 600 zones, la portée étendue et l’efficacité a protégé le ciel de l’Iran islamique contre tous les objets volants hostiles.

Les radars sont l’un des outils de surveillance de l’espace aérien, et l’industrie de la défense de l’Iran en a conçu et fabriqué divers types.

Quel radar iranien traite-t-il les signaux reçus des objets volants en 6 étapes ?

Les radars actifs et passifs sont parmi les radars les plus connus au monde ainsi que dans notre pays. Un radar passif n’émet aucun signal et se fonctionne à partir de la réception des réflexions des signaux par l’objet à détecter. Ce type de radar utilise une source de rayonnement non coopérative.

L’utilisation de radars passifs présente de nombreux avantages pour leurs utilisateurs. Le plus important de ces avantages est la capacité spéciale de détecter des cibles avec une faible section efficace radar et des cibles volantes à haute altitude et à basse vitesse.

Un autre avantage de tels radars est le faible coût de la production et de la préparation à fonctionner dû à l’absence d’émetteurs et de composants mécaniques mobiles. En réduisant le nombre de pièces nécessaires de ces radars, ils peuvent être déployés dans des zones proches des positions ennemies.

Ces types de radars ont une puissance très élevée pour le traitement de signal et traitent les ondes reçues en au moins 6 étapes pour détecter la cible. Aucune onde n’est émise par les radars passifs, il est donc peu probable qu’elles soient détectées par les systèmes d’espionnage ennemis et l’ennemi ne peut pas les attaquer.

Le radar Alim est l’un des types de radars passifs fabriqués dans notre pays, démontrant le haut niveau de progrès des spécialistes de la défense de notre pays. Le radar a une portée de 250 à 300 km, qui peut être utilisée pour détecter et aider à la chasse rapide de cibles, telles que des avions de chasse, et des missiles de croisière furtifs qui volent généralement à des altitudes inférieures à 20 mètres au-dessus du sol.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/07/27/663133/La-pr%C3%A9sence-us-en-Irak-se-termine-fin-2021%C2%A0-

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire