IRAK : NOUVEAU COMPLOT US

tourtaux-jacques Par Le 07/09/2021 0

Dans IRAK

Plan américain de réinstallation des réfugiés afghans en Irak

Monday, 06 September 2021 5:47 PM  [ Last Update: Monday, 06 September 2021 5:48 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Au lieu de se retirer d'Irak, les Etats-Unis envisagent un nouveau plan vicieux pour le pays. (Illustration)

Les parlementaires irakiens ont dénoncé en écho l’inaction du gouvernement de Bagdad face aux politiques américaines en Irak dont la décision de réinstaller les réfugiés afghans dans le pays.

Uday al-Khadran, l’un des dirigeants de l’Alliance al-Fatah au Parlement irakien, a déclaré que la stabilité de l'Irak dépendait du retrait des troupes américaines qui sont la source de l'instabilité dans le pays, affirmant qu’il existe de nombreuses preuves sur leur intrusion qui à poursuivre l'effusion de sang des Irakiens.

“Avec la présence des troupes américaines il n’y aura aucune stabilité en Irak, car elle cherche à perturber la situation sécuritaire en Irak, ce qui se produit parfois par le biais d'une intervention directe et parfois avec le soutien de groupes terroristes”, a-t-il ajouté.

Al-Khedran, évoquant le large soutien des forces américaines aux groupes terroristes, a déclaré : “Les forces de sécurité irakiennes et les Unités de mobilisation populaire irakiennes sont capables d'écarter la menace des terroristes.”

"Chaque fois qu'il est question d'un retrait américain, nous assistons à une escalade des attaques terroristes, et c'est un message pour tromper le public en prétendant que les forces américaines jouent un rôle dans la stabilisation de l'Irak alors qu'elles déstabilisent l'Irak", a-t-il fait noter.

Lire aussi :Comment couper le transit aérien de terroristes Syrie-Irak?

Hachd al-Chaabi, incontournable pour la stabilité en Irak

De son côté, Mahmoud al-Rubaie, membre du bureau politique d'Asaib Ahl al-Haq en Irak a déclaré : “Les troupes étrangères doivent quitter l'Irak et il n'y a pas de place pour un réexamen", appelant le gouvernement irakien à agir avec détermination à cet égard.

“L'armée américaine est la cause de l'instabilité et de l'effusion de sang des Irakiens. Les forces de sécurité et des Unités de mobilisation populaire sont des forces fortes qui ont la capacité de se stabiliser et sont capables d’empêcher le chaos dans le pays”, a-t-il indiqué en écho avec son camarade.

Selon al-Rubaie, les démarches effectuées par le gouvernement irakien pour retirer les troupes américaines ne sont pas proportionnées au volume des demandes et à la pression intense des partis politiques et des citoyens, soulignant que la position du gouvernement n'est pas à la hauteur des crimes commis par les États-Unis en Irak.

Irak: CIA/Mossad innovent?

Irak: CIA/Mossad innovent?

Des daechistes ont attaqué des positions des forces de sécurité irakiennes dans la province de Salaheddine tuant au moins 13 d’entre eux.

“Beaucoup trop de sang du peuple irakien a été versé dans la lutte contre le terrorisme, et le gouvernement doit prendre la décision appropriée de retirer les troupes américaines afin d'arrêter l'effusion de sang”, a-t-il indiqué.

Dévoilement du nouveau plan diabolique des États-Unis contre l’Irak

Dénonçant les pressions américaines pour installer les Afghans en Irak, Hassan Salem, membre du bloc Sadiqoun au Parlement irakien a appelé les groupes politiques à inciter le gouvernement à céder à la demande de Washington.

"Washington traite l'Irak comme s'il s'agissait de sa propriété", a-t-il condamné, considérant que la décision de réinstaller les Afghans en Irak est la preuve que les États-Unis envisagent un autre plan vicieux pour l'Irak.

"Le gouvernement irakien doit prendre une position ferme contre les décisions américaines", a affirmé Salem en poursuivant que les décisions de gouvernance doivent être partagées avec le Parlement.

Ambassade américaine : garnison armée et source de terreur pour les Irakiens

"L'ambassade américaine à Bagdad viole la souveraineté irakienne et agit contrairement aux coutumes diplomatiques, elle intimide les citoyens irakiens et possède des armes lourdes", a déclaré Kate al-Rakabi, membre de la Coalition de l'État de droit, appelant le pouvoir exécutif à empêcher les États-Unis de répéter ces actions.

Selon lui, l'ambassade américaine à Bagdad avait été transformée en caserne militaire tout comme la base d'Aïn al-Asad est utilisée pour la violation de la souveraineté irakienne.

Lire aussi : Hystérie anti-missile : les sirènes retentissent à l'ambassade US

“La commission de sécurité parlementaire a rencontré à plusieurs reprises des responsables du ministère de la Défense, mais il n'y a eu aucune réaction à ces actions américaines, en particulier les actes commis par l'ambassade américaine à Bagdad”, a-t-il regretté.

“L'ambassade des États-Unis a violé toutes les normes diplomatiques. Les armes telles que les systèmes de défense aérienne et autres ne doivent pas être présentes à l'intérieur de l'ambassade américaine”, a-t-il affirmé.

Irak: les bases US tombent !

Irak: les bases US tombent !

Un convoi militaire logistique américain est pris pour cible à Babylone, situé à 85 km au sud de Bagdad.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/09/06/665976/Irak-Etats-Unis-retrait-troupes-US

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire